84% des femmes aiment écrire, selon les sondages. Les hommes aiment aussi écrire. Pourquoi écrivons-nous au fait?

Nous écrivons pour oublier le monde. Nous écrivons pour voyager. Nous écrivons pour comprendre. Nous écrivons aussi par curiosité. Pour savoir. Pour transmettre des connaissances. Pour faire passer quelque chose. Pour se connaitre soi. Pour changer. Parce que c’est un besoin. Pour se soulager. Pour se confesser. Pour chasser ses peurs. Pour dénoncer. Pour se souvenir. Nous écrivons aussi par pur plaisir. Surtout pour être libre!

Nous écrivons car les mots, dans chaque langue, ont un pouvoir propre à nous, les humains, qui perdure sur le papier. Nous écrivons parce que, peu importe la langue, peu importe les coutumes de vie ou les croyances de toutes sortes, quand nous écrivons, nous tenons le monde entre nos mains! Nous sommes alors libres de le façonner à notre goût.

Pour écrire cet article, je me suis inspirée, en partie, d’un article paru dans Top Santé en février 2021.

1 – Ecrire pour partager

Nous écrivons principalement pour le plaisir de partager ce qui nous anime, ce qui nous fait rêver ou ce qui nous fait vibrer. Nous partageons aussi l’indicible, qui se trouve tapi au fond de nous, empli des expériences de notre vie, des émotions ressenties ou refoulées.

Nous sommes bien d’accord sur ce point: si nous ne partageons pas ce que nous écrivons, notre travail n’existe pas. Et en aucun cas, nous ne pourrons nous améliorer si nous remisons nos feuillets au fond d’un tiroir.

Comme un peintre expose ses œuvres dans une exposition, un auteur se doit aussi de montrer ce qu’il écrit. L’art est fait pour être vu, non? Autrement, à quoi sert-il?

2 – Ecrire pour se discipliner

Nous le savons tous: écrire est une discipline solitaire. Il faut aller puiser cette force en nous pour surmonter, les peurs, les doutes, les angoisses qui reviennent sans cesse à la surface. Nous devons mener une guerre contre nos démons intérieurs.

Ecrire est un exercice qui pousse à une remise en question permanente. S’obliger à écrire tous les jours et un combat quotidien, une lutte acharnée contre soi-même pour y parvenir. La résistance peut être coriace.

Alors, imaginez quelle force intérieure possède chaque autrice et auteur pour finaliser chaque livre? Cette force est incroyable. Quand nous pouvons la dompter, nous sommes alors plus forts, plus résistants et plus rien ne peut nous empêcher d’écrire.

3 – Ecrire pour booster son cerveau

Quelle que soit la forme d’écriture que nous choisissons pour nous exprimer – un journal intime, un poème, un roman, un blog, etc. – écrire exige de se souvenir des détails, faire preuve d’observation, de calmer son monde intérieur, d’analyser, de mémoriser, de bien choisir ses mots, d’enrichir son vocabulaire, de chercher des idées, de chercher des images.

En bref, l’écriture est une activité artistique à part entière. Elle fait beaucoup de bien à notre cerveau. Ce dernier a besoin d’être sollicité, de ne pas sombrer dans une routine sans évolution. Notre cerveau a besoin de se muscler. C’est possible en écrivant!

Ecrire, c’est la gymnastique du cerveau! Cela lui évite de vieillir trop vite. Il n’y a pas d’âge pour faire travailler ses capacités! Ecrire vous évitera de prendre un tas de substances pour secouer votre cerveau!

Ecrire fait vibrer nos circuits cérébraux, ce qui permet de lutter contre le vieillissement et contre les maladies dégénératives.

crédit photo: le parisien.fr

4 – Ecrire pour prendre soin de son moral

En déposant sur le papier nos émotions, nos ressentis, nos peurs, nos angoisses, nos vulnérabilités, nos fragilités ou nos traumatismes, nous nous soulageons, nous nous livrons, nous nous délivrons. Cela nous aide à prendre du recul face à notre vie.

Ce faisant, en écrivant, nous faisons baisser notre pression artérielle. Nous abaissons notre rythme cardiaque. Nous chassons le stress et l’anxiété. Nous améliorons notre moral, et donc, notre santé.

Ecrire atténue grandement les symptômes de la déprime ou de la dépression, même en période hivernale ou en cas de coup dur, comme en ce moment, avec la pandémie liée au virus du Covid.

En un mot, nous allons mieux grâce à l’écriture. Ecrire fait du bien au moral!

5 – Ecrire pour être en phase avec soi-même

En écrivant, nous pouvons divulguer des pensées inavouables, créer des personnages ressemblant de loin ou de près à des personnes que nous détestons, mentir, livrer ce qui se trouve au fond de nous, etc.

En écrivant pour nous-même, sans pour autant tout partager, nous accomplissons un acte bénéfique pour nous-même, car alors nous sommes sincères avec nous-même. Ce faisant, nous prenons du recul, nous nous soulageons, nous observons la réalité en face sans nous voiler la face, nous acceptions nos défauts, nos faiblesses et nos failles.

6 – Ecrire pour se soigner

Il n’est plus à démontrer l’intérêt et l’efficacité de certains ateliers d’écriture thérapeutiques ou d’expression créative, comme ceux pratiqués avec les malades atteints de cancer. Ecrire soulage la douleur et améliore le sommeil.

Ecrire diminue considérablement la souffrance physique, au point de moins consulter le médecin et de réduire la dose de médicaments.

Nous pouvons parler d’écritothérapie. Ecrire peut devenir un acte libérateur, voire thérapeutique. En somme, un geste simple et efficace pour alléger nos blessures du passé, notre maladie actuelle, ou des émotions trop encombrantes au présent.

7 – Ecrire pour donner un sens à sa vie

En écrivant, nous donnons un but à notre vie. Nous apprenons aussi sur nous-même, sans forcément s’en rendre compte. Ecrire nous positionne sur le chemin de la vie. C’est peut-être, avec les autres formes d’art, de faire le ménage dans le grand bazar qu’est la vie en général.

En inventant des personnages et en leur donnant vie, nous leur donnons du sens, et à nous aussi par effet de ricochet. IL est extrêmement complexe de trouver un sens à la vie tout court. Alors, écrire nous permet sans doute de nous dépatouiller au milieu d’un fatras sans nom.

Ecrire nous permet de capter le monde qui nous entoure avec nos sens et de mettre des mots sur tout ce que nous ressentons. Les mots ont un sens, et pour moi, ils sont le sel de ma vie.

Alors oui, écrire des histoires peut donner un sens à sa vie…

8 – Ecrire pour laisser une trace

Pour nombre de personnes, écrire consiste à laisser un témoignage de sa vie, comme un héritage. A mes yeux, toute vie est précieuse et mérite d’être racontée, même si on est persuadés qu’elle paraît banale.

L’écriture autobiographique est un moyen de faire un arrêt sur les images et les souvenirs de sa vie. Nous laissons notre trace, notre empreinte. Pour célébrer à ma manière les 50 ans de mariage de mes parents, j’ai écrit un livre sur leur vie, en mêlant les moments forts et les faits historiques ou de société. Ils ont été très émus à la lecture de mon livre, car , en ayant vécu la vie qui est la leur, ils ont pu lire le chemin parcouru depuis leur enfance.

9 – Ecrire pour prendre du plaisir

Evidemment, écrire est un plaisir. Autrement, pour quelle raison continuerions-nous à le faire? Nous éprouvons du plaisir à manier les mots, à inventer des personnages, à libérer notre créativité, à rêver aussi.

Quand nous nous disposons à écrire, nous prenons du temps pour nous. Ce temps pris sur la course de la vie quotidienne est infiniment précieux. C’est un don, un cadeau en or que nous nous faisons.

10 – Ecrire pour mieux réfléchir

Ecrire permet de penser de manière plus structurée, plus pertinente, plus approfondie. Cela permet de répondre à des questions que nous nous posons. Ecrire permet de fixer sa pensée, qui peut être fortement volatile et fuyante. Ecrire rend la pensée plus fluide.

Ecrire nous donnerait donc un petit côté philosophe, en prenant du temps pour nous poser des questions sur nous, sur la vie, nos aspirations, le monde dans lequel nous vivons.

Ecrire permet de penser mieux, et par là, de se construire mieux.

11 – Ecrire pour identifier ses émotions

Nous ne sommes pas toujours conscients de ce que nous ressentons. Ce n’est d’ailleurs pas toujours évident de comprendre nos ressentis et nos émotions.

Ecrire régulièrement nous permet de déterrer des émotions qui restent sous la surface et dont nous sommes inconscients la plupart du temps. En écrivant, nous donnons du sens à nos émotions pour mieux les comprendre. Cela peut nous permettre de repérer nos dynamiques personnelles et relationnelles que nous avons toutes et tous tendance à répéter.

Retranscrire par écrit des situations stressantes est une manière simple et efficace de maîtriser nos problèmes et de nous libérer de leurs effets néfastes sur notre santé physique et psychique.

12 – Ecrire pour apprendre à écrire plus vite

Vous trouvez qu’écrire est difficile? C’est normal si vous ne prenez pas le temps de le faire régulièrement. Comme pour toute compétence, plus nous écrivons, plus nous nous améliorons. Les pensées deviennent alors plus claires et précises. Cela nous permet d’écrire plus vite.

Si vous prenez 30 minutes par jour (ne me dites pas que vous ne pouvez pas trouver ce temps) pour rédiger, à la fin d’un seul mois, imaginez combien de pages vous aurez écrites!

Pour écrire, il convient aussi de supprimer les distractions autour de vous ou les activités mangeuses de temps. C’est possible de s’organiser pour satisfaire au plaisir d’écrire. Question de volonté, non?

13 – Ecrire pour exercer sa créativité

Nous avons toutes et tous en nous une capacité d’imagination. C’est le propre des humains. La grande majorité des activités professionnelles nous demandent de faire appel à notre créativité. Dans la vie quotidienne, nous créons en permanence, ne serait-ce par exemple que pour cuisiner!

La créativité s’exerce comme n’importe autre compétence. Elle requiert de la pratique, un entraînement régulier. Trouver des idées pour écrire ne sort pas d’une boîte magique. Désolée si vous le pensiez!

Toute activité artistique ou manuelle booste la créativité de chacune et de chacun. Créer est une action. Etre curieux et ouvert sur le monde développe la créativité.

14 – Ecrire pour donner vie à ses rêves

Avez-vous déjà essayé d’écrire vos rêves les plus fous? Savez-vous que lorsque nous écrivons un rêve qui nous tient à cœur, il se concrétise plus vite et devient réalité?

Car, en écrivant, nous ne faisons pas que penser. Nous donnons corps et sens à ce que nous écrivons. Ecrire ses rêves développe en plus sa créativité. Que du bonus!

En décidant de donner vie à vos rêves par l’écriture, vous éprouverez un sentiment de plénitude, car vous aurez l’impression que le rêve s’est déjà matérialisé! Par ce geste, vous avez laissé de la place dans votre cerveau pour ce but. C’est scientifiquement prouvé!

15 – Ecrire pour être heureux

Vous pourrez penser que ce titre paraît bien ambitieux. Etre heureux est possible au quotidien, par des gestes simples. Le bonheur n’est qu’une succession de moments de plaisir, aboutissant à une certaine plénitude.

En écrivant chaque jour vos petits plaisirs, vos moments heureux, vos petits bonheurs du quotidien, vous vous sentirez toujours en haut de la vague. Vous constaterez que le bonheur, c’est simple comme des mots!

Créer amène au bonheur d’avoir réussi quelque chose. Pour vous épanouir au quotidien, quel que soit le contexte,, évacuez les pensées négatives, libérez-vous et amusez-vous: voilà ma recette du bonheur au quotidien!

Pour vous aider à écrire

Mon livre est en vente au format Kindle d’Amazon pour le moment.

Pour vous aider à écrire et avoir confiance en vous, je vous propose ce guide très utile pour mieux écrire, quand vous voulez améliorer votre style en français. J’ai écrit ce guide pour toutes celles et tous ceux qui ont besoin et envie de progresser à l’écrit, d’améliorer leur niveau en général.

En somme, “299 conseils pour mieux écrire” est un guide pratique et très précieux, à posséder dans votre bibliothèque et à mettre entre toutes les mains!

Vous trouverez “299 conseils pour mieux écrire” en vente sur le blog, ou sur les distributeurs Amazon ou la Fnac., en format papier ou numérique.

En guise de conclusion

Pour réussir à écrire, fixez-vous des objectifs clairs réalistes. Allez-y pas à pas. Rien ne sert de foncer comme un forcené. Un livre ou un cahier ne s’écrit pas en quelques jours. Autrement, cela se saurait!

Ayez toujours à l’esprit qu’écrire des histoires est un pur bonheur. Ce n’est pas une question d’âge – ma mère, âgée de 77 ans, a commencé il y a deux ans avec mon blog. Ce n’est pas non plus une question d’études. Certains grands écrivains ou auteurs dans d’autres domaines n’ont pas arpenté l’école très longtemps!

Si vous voulez écrire, vous devez d’abord renoncer à vos excuses limitantes qui freinent votre vie et parasitent tout désir en vous. Commencez par ce travail et après, vous pourrez écrire sur le long terme! Croyez-moi, c’est ce que j’ai fait au départ!

Si vous voulez soutenir la création et le contenu hebdomadaire gratuit sur mon blog, vous pouvez m’offrir le prix d’un café en suivant ce lien:

https://ko-fi.com/laurencesmits

Je vous remercie par avance de votre geste.


Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

Suivez-Moi sur les réseaux

  • Ecrire c’est rendre sa vie encore plus belle en écrivant les moments heureux ou malheureux de notre vie…

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >