Cet article est le deuxième consacré au genre du conte. Plus précisément ici, je vais aborder les festivals qui se consacrent à ce genre littéraire, plus qu’à la mode, alors qu’il est perçu comme démodé.

Il est fréquent, dans les bibliothèques à l’heure actuelle, d’organiser une session régulière de lecture pour les enfants.

La littérature orale a le vent en poupe. Ne serait-ce que par le succès des livres audio!

La littérature orale fait partie intégrante du patrimoine littéraire et culturel depuis la nuit des temps.

Vous pourrez donc apprécier le genre du conte en vous rendant dans des festivals.

Il existe des festivals littéraires autour de nombreuses thématiques, que j’essaie d’évoquer régulièrement dans mes chroniques. Des festivals peu connus du grand public. Là réside leur intérêt.

En activant mes recherches, j’ai été très étonnée de constater que les festivals dédiés à ce genre sont nombreux. Plus que vous ne le croyez! Et partout en France!

Tout est parti d’un festival organisé dans un département proche de mon domicile, en Charente.

J’ai vu le programme, et je me suis penchée sur d’autres festivals. J’avais aussi, l’été dernier, vu dans la magazine “le Vacancier” de ma ville que le département des Deux-Sèvres organisait aussi un festival autour du conte.

Il existe aussi des conteurs connus. Par exemple, Yannick Jaulin est réputé en tant que conteur. Ou comme diseur. Pas de bonnes aventures, mais diseur de belles histoires.

 

Le festival “Au fil du conte”

 

 

Ce festival “Au fil du conte” est organisé de fin septembre à fin octobre, comme indiqué sur l’affiche de cette année.

Il est financé par le conseil départemental de Charente.

Il est organisé par le Service départemental de la lecture.

Ce rendez-vous est devenu, au fil des ans, incontournable et connaît un grand succès.

Il existe depuis 1992. 2018 fut donc la 24e édition.

C’est la première année que j’en entends parler!

Les spectacles de ce festival sont variés, accompagnés parfois de musique.

Ce festival est dédié à l’univers littéraire du conte pour les enfants, mais aussi pour les adultes.

Il faut se laisser embarquer pour plonger dans l’imaginaire!

Cette année, des artistes français, venant de Côte d’Ivoire, du Liban ou d’Italie étaient présents à ce festival.

FLOPY, Lucie CATSU et Jean METEGNIER, Colette MIGNÉ, Pierre DESCHAMPS et Karine MAZEL, Jean METEGNIER, Sabrina CHEZEAU, Cilou MARTIN, Clotilde GILLES et Aurore BONNACIE et Jihad DARWICHE étaient attendus pour l’édition 2018.

Et un final incroyable et inédit avec Pierre DESCHAMPS, Mathilde RADER et Pascale BERTHOMMIER.

Il faut voir le conte comme une envie d’évasion, une soif d’émerveillement, nous amenant à vivre des histoires fascinantes et émouvantes à la fois, des histoires merveilleuses, magiques ou drôles.

Nous voyageons avec les mots!

Au fil du conte propose des récits traditionnels ou des créations modernes, proches des récits de vie parfois.

Voici le lien internet:

http://www.anlci.gouv.fr/Actualites/Agir-ensemble-contre-l-illettrisme/Au-fil-du-conte-un-festival-du-conte-contemporain

Dans l’édition 2018, il y a eu 31 spectacles. 15 spectacles ont été réservés aux publics scolaires.

13 conteurs et conteuses de grande renommée étaient présents. Ils ont raconté leurs histoires dans les bibliothèques, les médiathèques, les salles communales ou dans les théâtres de châteaux.

Chaque histoire dure une heure.

Dans l’édition 2018, il y a eu des contes pour rire, des balades orientales, des contes drôles et facétieux, des contes en liberté, des contes musicaux, et de la danse pour le dernier conte présenté le 7 octobre à Angoulême.

Voici la bande-annonce de la séance à laquelle j’ai assisté à Barbezieux-Saint-Hilaire le 6 octobre:

 

 

Je me suis laissée envoûter par l’histoire. Je n’ai assisté qu’à une séance contée, mais assurément, je m’impliquerai plus l’an prochain dans ce festival.

 

Le festival “Contes en chemins”

 

 

Comme indiqué sur l’affiche, ce festival est programmé dans le département des Deux-Sèvres. Plus précisément, dans le Haut Val de Sèvre.

Ce festival s’est déroulé, l’été dernier, du 9 juin au 28 septembre.

Cette 20e édition portait le nom de “villages d’enfer”. Il est étendu sur 11 communes.

Cette année, au programme, vous aviez le choix entre des spectacles bien sûr, un stage de perfectionnement à l’art de conter et une nuit contée “les pieds sur terre, la tête dans les étoiles” orchestrée par Jean-Claude Botton.

Des conteurs venus du monde entier étaient présents pour faire voyager les auditeurs, au cœur d’une édition 2018 pleine de surprises et de nouveautés.

Ce festival itinérantConteurs de chemins” est né en 1999.

Ce festival a proposé un concert narratif, une balade contée improvisée, des histoires autour de monstres et de merveilles, une causerie autour d’un repas et une nuit d’enfer entre autres.

Je n’ai pas pu assister à un seul spectacle, étant partie en vacances en juillet, et n’étant pas disponible lors du dernier spectacle, affiché comme inclassable!

Voici un reportage de France 3 sur ce festival :

 

 

En ce qui me concerne, je vais essayer d’assister à des séances pour m’inspirer un article sur ce blog.

 

Le festival du Conte à Uzège

 

 

 

Ce festival est aussi nommé “festival du mouton voyageur“.

2018 était la 17e édition.

Uzège est une commune du Gard, un des villages autour d’Uzès.

Ce festival a la particularité de choisir des lieux de spectacles enchanteurs pour surprendre encore davantage le public.

La femme au sens large -mères, fées, sorcières, sirènes, ogresses ou princesses-était cette année au centre des contes.

Ce festival avait pour but, cette année, de parcourir les sentiers secrets de la féminité grâce à des histoires émouvantes, savoureuses et drôles.

Ce festival a accueilli aussi, en dehors des conteuses,  des poètes, des slameuses, et des chanteuses venues du Québec, de Belgique, de Bretagne et d’ailleurs.

Un tournoi de slam a été organisé.

Il y avait aussi la célèbre rencontre des menteurs déjantés. Cela a du promettre des soirées inoubliables où le public a du sortir le cœur léger.

Voici un extrait du festival:

 

En ce qui me concerne, je ne peux pas me rendre dans ce festival aux dates indiquées, étant occupée par mon métier en juin.

 

Les veillées contées en Bretagne

 

 

 

Le but de ce festival est de développer et de diffuser les cultures de Bretagne.

Cette année, ce sera la 14e édition, organisée par l‘Institut culturel de Bretagne.

 

 

 

Chaque mois de novembre ont lieu les veillées contées. Les conteurs sont comme des veilleurs de mémoire, sur le grand chemin des contes.

 

 

Le festival a lieu dans un cinquantaine de communes des 5 départements bretons.

Des conteurs professionnels, amateurs ou  néophytes font vivre chaque année la tradition orale du conte.

Les soirées sont gratuites, organisées par des bénévoles, renouant avec les veillées d’antan.

L’idée est de faire vivre le conte au cours d’un moment intimiste et chaleureux au coin du feu, en rassemblant les générations, comme cela se pratiquait encore au début du XXe siècle!

En fait, tout le monde peut prendre la parole.

Toutes les langues de la région sont représentées: français, breton et gallo.

La musique est aussi présente pour accompagner les mots.

Les lieux sont différents, autant que les histoires contées: dans les cafés, les bibliothèques, les salles des fêtes, pourvu que l’esprit des veillées soit recréé.

 

 

 

 

 

Le but de ce festival est de valoriser le conte traditionnel en Bretagne, de développer un rendez-vous populaire où se côtoient toutes les générations, de pratiquer les langues bretonnes, de transmettre les contes, de mettre en lumière les fonctions éducatives du conte.

Cela explique pourquoi les veillées connaissent un regain de popularité.

Les gens ont besoin de se retrouver, de s’évader ensemble, en groupe, pour échapper à la solitude ou à l’agressivité du monde ambiant.

Il en ressort donc que le conte a une fonction sociale très forte.

L‘Institut Culturel de Bretagne a, depuis de nombreuses années, édité un annuaire des conteurs de Bretagne.

 

Le festival “Paroles de conteurs”

 

 

 

Ce festival se situe sur l’Ile de la Vassivière en Creuse.

Il transporte les spectateurs dans l’univers du fantastique, de l’illusion, de l’irréel, de l’inconscient pour les faire voyager, écouter, aimer, les balader, pique-niquer, les baigner et veiller.

Il y a des apéros contes, des veillées spectacles ou encore ‘l’Aft’heure’!

En tout, une soixantaine de rendez-vous ont été programmés l’été dernier, pleins de surprises!

Je vous propose les histoires suivantes:

 

 

 

Ce festival se déroule en général pendant 8-9 jours mi- août à fin août, au cœur du plateau des Millevaches.

Cette année, le festival a eu lieu du 18 au 16 août.

Fidèle à sa formule, ce festival propose de partager les Paroles d’artistes venus de multiples régions de France, mais aussi de Suisse, de Belgique, du Québec, d’Egypte, du Burkina Faso, du Sénégal, d’Algérie, de la Tunisie, du Venezuela, entre autres.

 

Le festival Paroles de Conteurs bat son plein sur l'île de Vassivière en Creuse et en Haute-Vienne

 

 

“J’ai raconté une histoire qui s’appelle Papi, Mamie et le manioc, explique un conteur . J’habite en Guyane,  donc elle est sur un mode de conte comme ils le pratiquent là-bas, avec des répétitions, du rythme, des crics et des cracs qui sont des appels du conteur et des réponses du public.”

A la sortie du spectacle de Pierre Delye et Gregory Alleart, les spectateurs sont enchantés.

“Une pure merveille, commente Brigitte. C’était très émouvant, c’était très entraînant, c’était féerique, magique.” “Ce sont des personnes qui maintiennent le public en haleine pendant toute une heure avec une présence physique, une présence vocale”, ajoute Kathy, impressionnée.

“C’est très bien, il y a une grande diversité, se réjouit Jean-Jacques. Il y a un renouvellement par rapport à l’année dernière, des artistes, des modes de représentations, entre ce que l’on a vu hier soir dans le bois en pleine nuit et puis ce qu’on a vu tout à l’heure dans le chapiteau à base de jeux de mots.”

Je trouve que ça structure la pensée, ajoute Lucinda en regardant son fils. Ecouter sans forcément avoir de support écrit, ça permet de structurer des déroulements d’histoires, d’organiser ses idées, d’organiser le temps aussi qui passe, le temps d’une histoire. Et donc quand ça s’arrête , eh bien on passe à autre chose et la vie continue.”

Dans le public, il y a des oreilles particulièrement attentives, celles des apprentis conteurs, comme Brigitte : “c’est tout une culture et une ambiance, donc c’est vrai quand on reste plusieurs jours ici on prend des idées, on rencontre des gens, on partage. C’est aussi une initiation, le fait d’y être, d’être plongée dedans.”

Catherine, elle, suit un stage sur la voix pendant le festival. “Ça consiste à intégrer des chansons à l’intérieur des contes. J’ai voulu exprimer un texte sans la musique et finalement j’en ai perdu le texte”, s’amuse-t-elle. Catherine espère pouvoir, un jour, monter sur scène elle-aussi et raconter des histoires sans s’appuyer sur un texte.

 

Des pancartes avec des jeux de mots accueillent les spectateurs du festival dans le Limousin.

Un festival où il ne serait pas incongru de voir un vieil éléphant rouge, confortablement installé à l’ombre d’un arbre, envoyer valdinguer « le monde » dans l’imaginaire…Un festival où des conteurs nous emmèneraient en balade, nous offriraient l’apéro, nous proposeraient des siestes et des soirées légendaires…Un festival pour partager pendant 8 jours des « Paroles de Conteurs » … 

Des histoires, non pour endormir les enfants, mais pour réveiller les parents… Réveillez-vous !…

 

En guise de conclusion

 

Il existe de nombreux festivals en France autour du conte.

Je me réserve donc pour un autre article autour de cette thématique, et autour aussi de conteurs connus.

Vous voyez, il n’est pas besoin de partir loin pour vous dépayser pour vos vacances d’été. Je vous propose un circuit en Nouvelle-Aquitaine, puis en Bretagne, et dans le Gard pour commencer les festivités estivales.

La Bretagne, je pense, détient la palme des festivals autour du conte en France.

C’est une région qui fait perdurer ses traditions, coûte que coûte.

Le conte est un genre que je pratique de manière professionnelle avec mes élèves, l’imaginaire étant inscrit au programme.

Je reste convaincue que tout le monde, quelque soit son âge, a beaucoup à apprendre encore des contes.

En lisant des contes, ou mieux, en vous rendant dans des festivals dédiés à ce genre littéraire, vous perpétuerez cette tradition millénaire, et vous apprendrez beaucoup sur vous-même!

Je ne peux que vous inciter à lire et relire les contes de votre enfance, dans différentes versions, plus récentes, comme celles des frères Grimm, ou à lire des contes venus d’autres pays.

C’est distrayant et instructif.

Je vous donne à lire un conte chinois:

Le coq et le canard

Un jour un coq et un canard allèrent se promener au bord du fleuve. Tout en marchant, le coq se vantait de sa beauté. Il se moquait du canard :

– Avec tes pattes qui ressemblent à des feuilles d’arbre et ta démarche dandinante, ah ! ridicule !

Le canard répondait :

– Tu as une paire d’ailes magnifiques ! Avec elles, tu peux voler et haut !

Le coq ne voulait pas avouer sa faiblesse. Il prit son élan, afin d’atteindre l’autre rive du fleuve, et de montrer ainsi ses capacités. Au beau milieu du fleuve, il tomba. Comme il ne savait pas nager, il sombra, coula, criant :

– Au secours !

Le canard vint à sa rescousse. Alors, il lui dit :

– C’est grâce à ces vilaines pattes que je t’ai sauvé.

Le coq resta coi, rougit de honte. Depuis lors, les coqs n’osent plus se vanter, et ont la crête rouge.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

1 commentaire

lucette smits · 6 novembre 2018 à 17 h 01 min

Et bien, quelle lecture!!! Tous ces contes à écouter c’est vraiment super. J’ai passé un vrai beau et bon moment à lire et à écouter. Toi, au moins, tu sais te “dépenser” pour le plaisir des autres
BRAVO! BRAVO!
BRAVO!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *