Un genre littéraire, par définition, est un concept qui permet de classer les productions littéraires en genres tels que romans d’aventure, journal intime, autobiographie, biographie, science-fiction, fantasy, roman policier, tragédie, comédie romantique, conte etc.

Aucun auteur ne peut s’affranchir d’un quelconque genre littéraire, si audacieux soit-il. Si vous écrivez, vous devez choisir, dès la conception de votre histoire, dans quel genre vous allez écrire. Car, le genre que vous choisissez détermine ensuite le type de lecteurs qui vont vous suivre.

Les genres littéraires sont nombreux, mais déterminer celui qui sera le vôtre n’est pas une recette vers le succès. Il ne suffit pas de suivre scrupuleusement une liste de clichés pour écrire une tragédie ou un roman policier. Choisir son genre littéraire serait comme de choisir sa couleur, sa personnalité.

Le genre: l’élément essentiel

Déterminer le genre dans lequel vous allez écrire, c’est se poser cette question: comment l’histoire sera-t-elle mieux servie? Par une nouvelle, un roman, une pièce de théâtre ou un conte?

L’écrivain ne choisit pas les sujets. Il est choisi par le sujet. Cela fait toute la différence. L’auteur ne choisit pas son genre non plus. Il est choisi par le genre. Telle est la définition d’Eric-Emmanuel Schmitt.

Eric-Emmanuel Schmitt

Quand il est pénétré par son histoire, l’écrivain est une personne obéissante. Il réfléchit, pour le bien de son histoire, quelle forme celle-ci doit prendre pour être bonne. Parfois, pour être juste, l’histoire doit être courte.

Les différences entre les genres littéraires

Dans une pièce de théâtre, l’intrigue tourne autour d’une crise intérieure ou d’une crise entre deux personnages. Cette crise s’exprime à un moment donné. Elle est forcément exploitée et résolue en un temps donné. Mais, dans le théâtre, le temps n’existe pas.

Le roman, quant à lui, permet de déployer le temps. L’histoire a besoin de l’épaisseur des jours, des mois et des années pour permettre aux personnages d’accomplir leur chemin.

La nouvelle s’impose à son auteur quand ce dernier sent que l’histoire doit être brève pour être plus forte. L’intérêt de la nouvelle réside dans la chute. Il n’existe pas de roman à chute. La nouvelle n’est en aucun cas un art inférieur au roman.

Malheureusement, en France, nous portons un drôle de regard sur la nouvelle. Les éditeurs, à tort, ne sont pas friands de ce genre, contrairement aux pays anglo-saxons, qui respectent ce genre et le publient. La nouvelle ne ressemble pas du tout à un petit roman qui serait fatigué. Bien au contraire!

Pourtant, la France a produit des nouvellistes prodigieux, tels que Guy de Maupassant, Colette, Marcel Aymé, Georges Simenon. Le roman est trop valorisé en France aux dépens des autres genres littéraires. Il convient de lutter contre cela.

Chaque genre littéraire est noble et a de la valeur.

Dans le genre du conte, il n’y a pas obligatoirement de la magie. Le narrateur est très présent et le réel est décrit avec un grand souci d’économie. Dans un conte, l’auteur ne décrit pas la forêt, par exemple. Mais, il s’y passe des choses inavouables. Le conte offre un récit rapide, plus subjectif que descriptif.

De toutes les façons, quel que soit le genre littéraire que l’auteur choisit, ce dernier doit se mettre au service de son livre.

Les genres dans la fiction

Les romans, les récits, les nouvelles, le théâtre et la poésie sont classés parmi les livres de fiction. Mais, de loin, le roman remporte la palme des diffusions.

Le roman se décline en sous-genres:

  • policier
  • thriller
  • sentimental
  • science-fiction
  • gothique
  • romantique
  • historique
  • espionnage
  • fantastique

Chaque genre de roman peut aussi se diviser en sous-genres. Par exemple, le roman historique peut être par époque:

  • médiévale
  • XVIe siècle
  • romaine
  • etc.

Le roman érotique peut être “soft”, “hard”, hétéro, homo, lesbo, …

Le roman sentimental, ou la romance, connaît aussi des catégories bien distinctes. Consultez le site Internet des éditions Harlequin et vous comprendrez de quoi je parle!

Le cas du roman policier

Le roman policier a pour but de donner au lecteur la résolution d’une enquête criminelle et a pour détective un personnage typique et reconnaissable entre tous.

Plusieurs façons de faire sont possibles dans le roman policier. Le lecteur peut être mis au courant de l’identité du meurtrier dès le début ou ne le découvrir qu’à la fin, ou être dirigé vers des fausses pistes tout au long de l’histoire.

Certains auteurs aiment aussi à distiller des intrigues secondaires, en insérant des détails sur la vie de plusieurs personnages et de grandes descriptions de lieux, comme aime à le faire Elizabeth George.

Elizabeth George

Il arrive aussi que les meurtres soient décrits avec des scènes sanglantes parsemant les pages. D’autres romans ne mentionnent, quant à eux, aucune trace de sang. Tout dépend du choix de l’auteur, bien évidemment!

De toutes les façons, le roman policier requiert de la recherche, car les lecteurs amateurs de ce genre sont bien informés. L’auteur doit absolument se tenir au courant des techniques employées, tant pour l’autopsie ou les techniques pour identifier un corps. Nous ne sommes plus à l’ère d’Agatha Chritie!

Comment apprendre sur les genres littéraires?

Une des manières d’apprendre les genres littéraires, c’est de lire énormément. Et dans tous les genres! Lisez le plus possible de romans! Surtout de très différents les uns des autres afin d’être capable de les différencier.

Ensuite, posez-vous les questions suivantes:

  • quel genre de roman vous plaît le plus?
  • quel est votre auteur favori?
  • comment les livres sont-ils construits?
  • etc.

Faites une liste des genres que vous aimez, mais gardez à l’esprit que le genre littéraire n’est pas une recette. Néanmoins, il vaut mieux éviter de mélanger les genres quand on est un auteur débutant.

Notez, pour chaque genre trouvé, les éléments que vous aimez dans celui-ci. Soulignez ensuite ceux qui vous marquent le plus. Essayez de noter la raison pour laquelle vous aimez ces éléments, en quoi ils sont importants à vos yeux. Pour le symbole? Pour l’ambiance? Pour l’esthétique? Etc.

notez votre analyse comme si vous deviez expliquer tout cela à une autre personne se trouvant en face de vous. C’est déjà une façon de poser vos émotions et de les transmettre à vos futurs lecteurs. A partir de cela, vous devriez arriver à définir un genre principal qui se détache du lot. A vous de voir si cela correspond avec l’idée d’historie que vous avez en tête!

Quels genres littéraires se vendent le mieux?

C’est une question qui est souvent posée. Elle est forcément polémique, dans le sens où elle appuie sur l’honneur esthétique de nombreux auteurs. Elle pose aussi la question de la logique commerciale, un peu taboue à vrai dire en France.

Dans un monde idéal, l’art ne devrait jamais se travestir pour l’argument de vente. Tout le monde sait que cela ne fonctionne pas ainsi. Un auteur est un artiste et pas un artisan qui crée à la demande selon ls modes et les intérêts du moment.

Le trio gagnant des genres qui se vendent le mieux est:

  • la littérature blanche, aussi appelée simplement littérature généraliste ou contemporaine
  • le polar ou romans policiers
  • la romance ou romans sentimentaux

Force est de constater que la littérature contemporaine est largement en tête. Elle se vend 2 fois plus que le polar, qui se vend lui-même plus que les romans d’amour. Ces 3 genres cumulés dépassent largement le reste de la liste des genres en termes de chiffres de vente.

Ensuite, arrivent les littératures de l’imaginaire qui se vendent dans les mêmes proportions que les classiques. Puis viennent les romans historiques. Puis, les romans humoristiques. La fiction jeunesse, ados et jeunes adultes arrive en fait en 2e position après la fiction adule contemporaine.

Faut-il écrire dans les genres qui se vendent le plus?

Si vous ne lisez pas dans les genres populaires, et que votre âme d’auteur vous ramène sans cesse vers le merveilleux, vous risquez de perdre l’occasion d’écrire un excellent livre de fantasy et vous prenez le risque d’écrire un polar moyen.

De nombreux auteurs, c’est vrai, n’éprouvent pas forcément d’intérêt pour certains genres. Ils sont multidimensionnels et ils peuvent être bons dans plusieurs genres. Vous pouvez écrire du polar et de la romance et vous épanouir dans les deux genres.

Mais, vous écrivez par passion et amour des mots plus que pour l’argent, n’est-ce-pas? Ce qui vous passionne, c’est votre histoire! Quel que soit son genre: elle attirera forcément des lecteurs et des éditeurs.

Bien sûr, je ne peux que vous encourager à vous ouvrir à différents genres. Mais, si l’argument des ventes passe avant votre envie profonde d’écrire une histoire, vous risquez de ne pas réussir à vous créer votre style et à fidéliser votre lectorat.

N’oubliez pas non plus que l’étude du marché du livre ne doit pas uniquement se faire à un niveau macroscopique. Les chiffres bruts de vente cachent une réalité éditoriale bien plus fine.

Les ventes de votre livre vont dépendre de plusieurs facteurs, qui dépassent largement la question de la qualité de votre livre. Ils ont avant tout à voir avec le travail commercial de l’éditeur.

En guise de conclusion

A mes yeux, il n’a pas de genre littéraire qui serait supérieur aux autres. On cherche à nous faire croire cela depuis si longtemps! Le roman, ce genre si pratiqué au XIXe siècle, serait le genre de prédilection par excellence. C’est faux! Tous les genres se valent. Cessons simplement de les catégoriser!

Ne prenez pas vos décisions artistiques an fonction des chiffres de vente ou de ce que vous entendez ou croyez. Suivez votre intuition, suivez votre cœur! Vous aurez toujours une meilleure audience à écrire l’histoire qui vous passionne!

Oui, il y a des genres qui se vendent mieux que les autres, mais vous avez mieux que des chiffres à offrir à vos lecteurs, non?


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *