Voici la suite de l’article de la semaine dernière.

Je me suis arrêtée au 10 décembre. Il me reste donc à poursuivre jusqu’au 24 décembre pour clore ce calendrier de l’Avent.

Pour mon calendrier de l’Avent, je vais imprimer mes textes avec chaque photo et l’insérer dans une enveloppe sur laquelle je vais coller un décor. Le tout sera collé sur un grand carton.

Mon compagnon n’aura plus qu’à ouvrir chaque enveloppe correspondant au jour J.

 

La suite des Noëls dans le monde

 

11 décembre: je choisis les Etats-Unis.

Les Américains aimant voir les choses en grand,  le plus grand arbre de Noël du monde jamais coupé était un sapin de 70 mètres de haut! Les décorations de Noël sont la tradition la plus populaire de cette période. Juste après la fête de Thanksgiving fin novembre, les Américains vont acheter leur sapin et commencent à décorer les jardins et les maisons. Les films de Noël sont une autre tradition fort appréciée des Américains, des plus anciens aux plus récents. Ils cuisinent pleins de cookies et écoutent des chants de Noël.

Joyeux Noël en américain se dit “Merry Christmas“.

 

 

                                                             Times Square au moment de Noël

 

 

12 décembre: je choisis le Portugal.

Le réveillon de Noël s’appelle “Consoada” dans ce pays. Cela comprend le repas et l’ouverture des cadeaux, plus tard dans la nuit du 24 au 25 décembre. Le réveillon n’est pas composé de mets luxueux ou de produits onéreux, comme en France. C’est avant tout l’occasion de savourer et de partager des moments en famille avec des plats simples, mais savoureux. Les Portugais cuisinent la morue pour cette occasion, le plus humblement possible, bouillie avec de simples pommes de terre et des choux cuits à l’eau.

Joyeux Noël en portugais se dit “Feliz Natal“.

 

 

                                                                               Lisbonne à Noël

 

 

13 décembre: je choisis le Pérou.

Noël est une fête religieuse très importante au Pérou. Les célébrations commencent plusieurs jours avant Noël, dans les parcs, par exemple, où enfants et adultes chantent des Villancicos (chansons de Noël). Le 24 décembre, de nombreux feux d’artifice éclatent. Mais, à 22 heures, les Péruviens vont à la messe. A minuit, le plus jeune de la famille place le petit Jésus dans la crèche que possède chaque famille. Cette fête est très importante pour la famille, et les enfants sont vraiment le centre d’attention.

En péruvien, Joyeux Noël se dit “Feliz Navidad”.

 

 

                                                      Les personnages péruviens pour la crèche

 

 

14 décembre: je choisis la Norvège.

Le village du Père Noël  se situe à Drobak, dans le sud du pays. C’est là qu’arrivent les lettres qui lui sont écrites. Le premier dimanche de l’Avent, les sapins de Noël et les rues s’illuminent. Il y a des concerts ou des marchés de Noël. Le 23 décembre, les familles préparent une maison en pain d’épices. Le réveillon du 24 décembre est le moment le plus important des fêtes de Noël pour les Norvégiens. A 17 heures, les cloches des églises annoncent la célébration de Noël et les gens se réunissent autour du repas de Noël chez eux. Les cadeaux seront déballés dans la soirée.

Joyeux Noël en norvégien se dit “God Jul“.

 

 

 

 

15 décembre: je choisis l’Arménie.

Ce pays est le premier au monde à avoir adopté officiellement le christianisme. Aussi, les Arméniens célèbrent Noël le 6 janvier, en même temps que l’Épiphanie.  Les Rois mages arrivent à cette date pour apporter les cadeaux. La célébration de la fête commence le 24 décembre par une messe dans toutes les églises et se poursuit le 6 janvier. C’est une fête que l’on aime célébrer en famille. Sur la table arménienne, on trouve du poisson, du riz, du lavash (pain traditionnel arménien), du vin, plusieurs variétés de gâteaux, des fruits secs et des friandises.

En arménien, Joyeux Noël se dit “Shnorhavor Surb Tsnund“.

 

 

                                                                  La table arménienne pour Noël

 

 

16 décembre: je choisis l‘Estonie.

Noël reste la fête la plus importante célébrée en Estonie. Cette fête est un mélange de tradition et de modernité, de profane et de religieux pour les Estoniens. Noël se fête principalement le soir du 24 décembre, comme dans d’autres pays nordiques. Chaque année, le 24 décembre, le Président estonien proclame la trêve de Noël, conformément à une tradition estonienne vieille de 350 ans. En Estonie, les festivités de Noël commencent à la Saint Thomas le 21 décembre et restent simples.

En estonien, Joyeux Noël se dit “Haid Joule“.

 

 

 

 

17 décembre: je choisis l’Afrique du Sud.

La saison des fêtes dans ce pays se déroule en été. Noël se célèbre autour d’une piscine ou sur la plage et revêt différentes formes dans ce pays où la diversité est reconnue. Les Sud-Africains se régalent volontiers d’un braai, le barbecue traditionnel du pays. Beaucoup de familles suivent aussi les traditions venues des Etats-Unis ou d’Angleterre. Certains groupes ethniques préparent le pap (bouillie de maïs), ou le moroga (épinards et oignons) avec de la viande de bœuf ou de chèvre.

Joyeux Noël, dans la partie anglophone se dit “Merry Christmas“.

Dans la langue afrikaans, cela se dit “Geseënde Kersfees”.

 

 

                                                                    La diversité Sud-Africaine

 

 

18 décembre: je choisis l’Argentine.

Pour ce pays à majorité catholique, fêter la naissance du Christ est un moment fort. C’est aussi l’été dans cette contrée. Les traditions religieuses et familiales sont les mêmes qu’en Europe, du fait de l’immigration européenne importante qui a existé dans ce pays. Les Pères Noël sont présents dans les rues pour les animations commerciales par 40° à l’ombre. Le réveillon en Argentine commence avec Pan Dulce, une sorte de brioche avec des fruits secs. Les Argentins aiment aussi lancer un feu d’artifice de chez eux à minuit le 24 décembre.

Joyeux Noël se dit “Feliz Navidad“.

 

 

                                                     Un Père Noël qui a chaud en Argentine

 

 

19 décembre:je choisis la Belgique.

Dans ce pays, comme en Allemagne ou aux Pays-Bas, Saint Nicolas apporte les cadeaux et les friandises aux enfants le 6 décembre. En Belgique, les fêtes de Noël se célèbrent en famille en participant à des soirées très festives. Le repas traditionnel se compose de trois plats. Après les entrées diverses, le plat principal est souvent du gibier, un rôti ou du poisson. Le dessert incontournable est la bûche de Noël. Les marchés de Noël belges sont aussi une tradition incontournable.

Dans la partie flamande, Joyeux Noël se dit “Vrolijk Kerstfeest“.

 

 

                                                          La Grand-Place de Bruxelles à Noël

 

 

20 décembre: je choisis la Bulgarie.

Comme en France, la fête de Noël est un moment important pour la famille. Les Bulgares fabriquent les badniks, les petits pains qui seront distribués Ce sont des pains de forme ronde et décorés sur le dessus avec des figures aplaties en pâte représentant des symboles de la prospérité et de l’abondance- comme des petits oiseaux, une grappe de vigne, un agneau, une maison. Chaque pain est ensuite badigeonné d’œuf. Une pièce de monnaie est incorporée à la pâte. La personne qui la trouvera lors du partage du pain pourra s’estimer heureux pour l’année à venir. Les sept ou neuf plats pour le réveillon de Noël sont préparés par les femmes et sont tous végétariens, comme le veut la tradition.

Joyeux Noël en bulgare se dit “Vesela Koleda”.

 

 

                                                                                Le Badnik

 

 

21 décembre: je choisis le Cameroun.

La fête de Noël n’est pas une fête traditionnelle au Cameroun comme en France. Il n’y ni sapin, ni père Noël, ni décoration particulière. C’est malgré tout l’occasion de faire un bon repas, en réunissant la famille et de distribuer les cadeaux à la fin, le côté festif prenant le pas sur le côté religieux.  Les gens peuvent chanter des chants religieux dans certaines familles. Les plats typiques sont le ndolé, le DG et la taro. Tous ces plats sont préparés par les femmes.

Joyeux Noël se dit comme chez nous.

 

                                                                                Le Ndolé

 

 

22 décembre: je choisis la Colombie.

Il existe cinq traditions de Noël en Colombie. Chaque année le 7 décembre a lieu le Jour des Bougies, El Dia de las Velitas. C’est une fête dédiée à la Vierge Marie, qui marque le début des festivités de Noël. Puis viennent les illuminations de Noël, qui sont de grande importance en Colombie. Puis vient la neuvaine, un ensemble de prières qui a lieu les neuf jours précédant Noël. Après, les Colombiens se lancent dans des jeux ou des défis qui se terminent le 24 décembre. Puis, c’est la préparation des plats: à Bogota, la capitale, ce peut être une dinde farcie ou un jambon cuit. Le dessert typique s’appelle la natilla, un flan sucré avec de la canne à sucre.

 

 

                                                                     Le Jour des Bougies

 

 

23 décembre:  je choisis l’Ethiopie.

Les Ethiopiens célèbrent Noël le 7 janvier. Les fidèles se réunissent dans les églises et assistent à la messe durant toute la nuit du 24 décembre, passant souvent d’une église à l’autre. Les quarante jours avant la fête, les croyants ne mangent qu’un seul repas par jour, en excluant la viande, le poisson et les œufs. Ils rompent le jeûne la veille de Noël, avant de célébrer cet événement autour d’un repas copieux. Les enfants apportent du pain à leurs parents. En échange, les parents leur rendent une bénédiction ou leur offre un petit cadeau.

Joyeux Noël, en amharique, une des langues d’Ethiopie, se dit “Melkam’ Yeghena”.

 

 

                                                              La messe traditionnelle de Noël

 

 

Le dernier jour du calendrier de l’Avent

 

24 décembre: je choisis la Grèce.

Noël est un événement profondément religieux dans ce pays. Cela commence par un jeûne de 40 jours afin de demander pardon pour l’année écoulée à Dieu que l’on a sûrement offensé. Il y a des messes très matinales le 24 décembre. Le 25 décembre, chacun souhaite à ses proches “Chronia Polla”, signifiant “beaucoup d’heureuses années à venir”.Sur la table grecque, se trouvent la soupe au citron, quelques morceaux de porc rôti, le pain du Christ appelé “Christopsomo”. Le gâteau de Noël s’appelle “Mèlomacarona“, fait de cannelle et de noix de coco. En Grèce, c’est une manière spécifique de célébrer l’avènement de Jésus Christ. Les Grecs chantent aussi les Kalandas, chants de Noël annonçant l’arrivée du Messie, accompagnés d’un triangle. La veille de Noël, les Grecs chassent les mauvais esprits en trempant une croix du Christ et un petit bouquet de basilic dans de l’eau bénite. Ils éclaboussent cette eau dans chaque pièce de la maison, tout en priant. Le père Noël s’appelle Saint Vassilis; il apporte les cadeaux le Jour de l’An ou à la Saint Basile (2 janvier).

Joyeux Noël en grec se dit “Kala Khristougenna“.

 

 

                                                                       Le Christopsomo

 

En guise de conclusion

 

Grâce aux deux articles consacrés au calendrier de l’Avent, vous avez eu un aperçu de que vous pouvez écrire pendant 24 jours.

Vous pouvez changer tous les ans, bien évidemment. Cela demande effectivement d’y réfléchir à l’avance et de s’organiser pour que tout soit prêt le jour J. Mais, je suis sûre que les enfants et les moins grands apprécieront ce geste d’amour de votre part. Ils retiendront ce qui est écrit dans leur calendrier et se souviendront de ce que vous aurez créé pour eux.

Pour ma part, tous les ans, je vais dorénavant écrire pour remplir les enveloppes de mon calendrier de l’Avent. Vous pouvez composer des haïkus, des petits poèmes, quelques mots d’amour, par exemple.

Si écrire est difficile pour vous, il suffira de vous contenter de quelques phrases.

Avant tout, laissez parler votre cœur, qui vous guidera vers ceux que vous aimez.

 

 

 

 

 


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

1 commentaire

lucette smits · 11 décembre 2018 à 15 h 47 min

Quel beau voyage, et quelle belle idée. “Noël” que l’on soit religieux ou pas, reste une fête très importante pour les familles, et ça j’adore… Quand je pense au Noël de mon enfance, comparé à ceux qui ont suivis, quand par exemple mes enfants étaient petits, quel changement. Nous c’était rien et maintenant c’est l’abondance à tout va… Merci pour cette intrusion dans le monde avec ton œil de femme et de maman…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *