Ecrire des lettres ne sert pas qu’à créer du lien avec autrui. Cette pratique recèle aussi un extraordinaire pouvoir thérapeutique. 

Pour bénéficier des bienfaits des lettres, il vous suffit d’un peu de temps et de papier.

Mettre des mots sur vos maux (même si cette expression s’entend partout de nos jours) vous permettra de retrouver un bien-être moral et physique.

Derrière ce jeu de mots facile, se cache une réalité: l’écriture est considérée, depuis la fin des années 1980, comme une véritable thérapie, au même titre que d’autres, et qui se pratique de plus en plus.

L‘écriture-thérapie a pour but de vous libérer vos émotions grâce à vos mots couchés sur du papier.

N’avez-vous pas remarqué, depuis quelque temps, que les livres-témoignages ou les livres-thérapie étaient en bonne place dans les rayons des libraires?

Les auteurs se dévoilent, évoquent leur vie, leurs souffrances, leurs drames éventuellement ou leurs émotions. Ils ne le font pas uniquement pour vendre des livres ou pour s’épancher. Ils le font, essentiellement, pour se libérer de leur souffrance.

 

Ecrire des lettres pour vous libérer

 

 

Les lettres peuvent avoir un extraordinaire pouvoir thérapeutique pour vous sentir plus épanoui dans votre vie. Bien sûr, elles peuvent créer du lien et l’entretenir, mais elles peuvent également vous aider.

Si vous prenez du temps, vous pourrez alors bénéficier des bienfaits du “courrier-thérapie”.

Cela reste un geste simple, gratuit et immédiat, qui vous permet de matérialiser un de vos problèmes rapidement, sans ennuyer quiconque.

 

 

Le courrier-thérapie est une méthode créée par la thérapeute Elisabeth Horowitz, spécialisée en psychogénéalogie et en thérapie brève axée sur les solutions.

Elle a consigné sa méthode dans un ouvrage: “la courrier-thérapie- écrire des lettres libère, soulage et guérit”  paru en 2017 aux Editions Jouvence.

 

Le courrier-thérapie 

 

Elisabeth Horowitz se consacre plus particulièrement aux techniques liées aux actes symboliques.  Et, selon elle, écrire des lettres est en soi un acte symbolique. Cette pratique recèle des bienfaits insoupçonnés, car elle apaise de nombreux symptômes.

Il s’agit de mettre en mots vos ressentis les plus intimes pour prendre de la distance et savoir comment les adresser à votre entourage, tout autant qu’à vous-même ou à vos proches disparus.

Par la suite, ces lettres thérapeutiques et libératrices vous feront découvrir, ou redécouvrir, le plaisir d’écrire.

Coucher votre ressenti sur le papier et raconter la situation qui vous perturbe vous fera gagner un temps précieux si vous vivez ou si vous avez vécu des situations ou des émotions difficiles.

Il est primordial d’écrire à la main, car cela constitue un engagement fort. En effet, écrire sur son ordinateur permet de supprimer facilement un texte ou de corriger ce que vous avez écrit en premier et qui restait enfoui au fond de vous. Aucun intérêt.

 

 

La rédaction d’un courrier est bien différente de la rédaction d’un journal intime, car le courrier s’adresse à une autre personne.

Ce courrier vous met directement en contact, même symbolique, avec un parent défunt par exemple, ou avec votre petite voix intérieure critique ou qui juge.

Ecrire ce courrier vous permet finalement de prendre les choses en main, de prendre du recul sur votre problème, de mettre des mots sur les émotions que vous ressentez.

Cette méthode thérapeutique va vous permettre de vous faire prendre conscience, de mettre les choses au clair en vous, de vous poser, de vous calmer, de vous mettre à distance émotionnelle, de réduire votre stress et ses conséquences douloureuses à tous points de vue.

Ces lettres, destinées à être postées ou non, vont vous servir:

  • à vous exprimer ouvertement avec sincérité.
  • à dire vos émotions et vos sentiments.
  • à vous libérer du poids de votre passé.
  • à dépasser vos peurs.
  • à vous apaiser dans vos états de déprime ou dépressifs.
  • à apaiser vos crises d’anxiété et vos douleurs chroniques.
  • à lâcher prise.
  • à demander et à obtenir réparation. à vous donner l’opportunité de conseiller, d’encourager, de remercier ou de pardonner aussi.

Cette fonction thérapeutique du courrier a été prouvée scientifiquement à diverses reprises par des scientifiques de renommée internationale, notamment par James W.Pennebake, professeur de psychologie à l’Université du Texas et qui a été le premier à s’y intéresser.

 

 

Après une série d’expériences avec ses étudiants, il en a conclu que ceux qui ont écrit sur leurs plus grands traumatismes ont vu leur système immunitaire renforcé et leur bien-être physique augmenté!

James W.Pennebake est à l’origine de l’écriture expressive.

 

Comment vous y prendre?

 

Choisissez un papier blanc avec un stylo à encre si possible pour rendre l’acte plus solennel. Installez-vous confortablement et sélectionnez de jolies feuilles de papier.

Mais, vous avez bien sûr le choix des supports de papier.

Vous pouvez aussi écrire avec des feutres ou des crayons de couleur, si l’envie vous chante.

Vous pouvez choisir des couleurs différentes aussi: optez pour une couleur dynamique pour écrire des lettres d’encouragement; optez pour un ton pastel pour écrire une narration sereine ou méditative.

Le cadre que vous choisirez est également très important.

Choisissez-vous un endroit idéal pour pratiquer cette activité et exprimer vos émotions. Choisissez aussi le moment idéal pour écrire votre courrier-thérapie: la matin ou le soir…laissez-vous guider par vos envies!

 

 

A chaque problème, sa lettre de remède

 

La lettre ressource

Cette lettre sera surtout efficace lorsque vous rencontrerez des moments difficiles dans votre vie.

Vous écrirez cette lettre à un moment où vous vous sentez bien dans votre peau, confiant et centré.

C’est un courrier que vous adresserez à vous-même. Le but principal est de vous aider quand vous n’aurez plus le moral, que vous aurez besoin d’être encouragé et soutenu.

Listez tout d’abord vos qualités, vos compétences personnelles, vos réussites, vos grands moments de bonheur, les activités et les relations qui vous procurent du bien-être.

Quand vous aurez fini, vous cachetez votre lettre dans une enveloppe et vous la rangez.

 

 

Vous la ressortirez quand vous en aurez besoin. Vous l’ouvrirez quand votre moral sera en berne.

A ce moment-là, vous la lirez plusieurs fois à haute voix pour vous faire du bien. Vous verrez que vous êtes une belle personne qui a déjà accompli plein de choses dans sa vie!

 

La lettre du moi enfant

Ce courrier vous aidera, par rapport à l’un de vos parents ou des deux, à identifier vos manques et à vous libérer:

  • de vos ressentiments
  • de vos frustrations
  • de vos déceptions

Vous pouvez en vouloir à vos parents de ne pas avoir été assez présents ou de ne pas vous avoir assez soutenu, même si vous leur êtes attaché ou si vous avez connu une enfance plus ou moins difficile:

Cet exercice d’écriture vous permettra de:

  • clarifier vos sentiments
  • de prendre conscience de vos sentiments ambivalents
  • de laisser votre “moi-enfant” s’exprimer.

Prenez une photo d’un de vos parents prise pendant votre enfance ou votre adolescence et demandez-vous pourquoi vos besoins n’ont pas été satisfaits. ou pourquoi vous les ressentez comme tels.

Expliquez-leur, à travers vos lignes et avec vos mots, ce qui vous a manqué, déçu ou peiné dans leur comportement. Laissez l’enfant en vous s’exprimer en toute liberté, sans censure.

Faites ressortir vos émotions que vous n’avez pas pu formuler jusqu’à maintenant.

Vous pouvez aussi écrire une lettre ou une carte à l’enfant que vous étiez. Réconciliez-vous avec l’enfant que vous étiez, à l’âge où vous avez souffert de tel comportement, ou de telles paroles.

 

Le courrier de guérison

Ce courrier vous aidera à vous libérer de situations difficiles et douloureuses, que ce soit dans votre vie professionnelle ou personnelle.

Il vous permettra de vous débarrasser de vos émotions négatives comme la culpabilité, la colère, la rancœur ou le jugement. Ce sont des émotions toxiques pour tout le monde.

Couchez sur le papier une situation pénible que vous avez vécue. Réécrivez le texte une deuxième fois avec votre autre main.

Certes, c’est un exercice peu commode, mais il vous permettra de faire émerger en vous la totalité de vos émotions ressenties. Pas de tabou, des mots directs, sans fioriture!

Lisez ensuite ce courrier plusieurs fois à voix haute. Prononcez tous les mots sans colère ni tristesse. Essayez d’adopter un ton neutre. Recopiez votre texte à nouveau, pour vous décharger de toutes vos émotions négatives.

Quand le processus sera achevé, vous pouvez brûler cette lettre. Le feu est purificateur d ‘âme.

 

La lettre à votre voix critique

Cette lettre est destinée à faire taire votre petite voix intérieure négative. Cela provient de votre enfance, de vos croyances basées sur des ressentis qui vous sont propres et personnels, des interdits familiaux.

Tout cela a fait que vous avez peu ou pas confiance en vous, que vous vivez perclus dans vos peurs diverses et variées.

En écrivant cette lettre à votre voix critique, vous prendrez mieux conscience de ses effets néfastes en vous.

Vous commencerez par cette accroche: “Ma chère voix critique…”.

 

La lettre de gratitude

Exprimer sa gratitude a un effet positif dans vos relations ainsi que sur votre moral. La gratitude est un des principaux ingrédients de notre bien-être émotionnel.

Cela vous permettra d’être mieux dans votre peau et de devenir plus confiant, car cet exercice dissipera les sentiments d’aigreur ou de ressentiment, si communément partagés. Vous verrez la vie sous un jour plus rose!

Songez donc à quelques personnes que vous aimeriez remercier pour ce qu’elles vous ont apporté de positif dans votre vie, comment elles vous ont enrichi. Remerciez-les pour tous ces bienfaits.

Ecrivez avec votre cœur sans cous censurer, sans craindre le ridicule. Si vous le souhaitez, postez ces lettres.

 

Les bienfaits de la thérapie épistolaire

 

L’écriture-thérapie, c’est de la psychologie active: vous participez à votre propre guérison. Tout se passe dans le cerveau, surtout avec le geste de tracer des lettres, qui fait passer une information de l’abstrait au concret.

Selon les recherches, l’écriture permet d’activer certaines zones du cerveau que le langage ne parvient pas à désactiver. L’écriture permet donc de se libérer de ses émotions.

L‘écriture-thérapie a plusieurs fonctions:

  • elle est libératrice et vous soulage de votre fardeau. 
  • elle est résiliente et vous permet de faire la paix avec vous-même.
  • elle vous autorise à vous exprimer librement sans tabou, sans jugement ni contrainte. 
  • elle ouvre la voix au changement et à votre évolution en vous délivrant de tout le négatif enfoui en vous.
  • elle vous aide à vous libérer de vos peurs et de vos angoisses. 
  • elle vous aide à prendre du recul et à mettre tout à plat pour repartir du bon pied.
  • elle vous permet d’améliorer votre créativité.
  • elle vous permet d’améliorer votre concentration.
  • elle améliore votre santé physique et mentale.
  • elle permet de vous endormir plus facilement, après avoir écrit seulement 15 minutes par jour.
  • elle vous permet surtout de prendre du temps pour vous!

 

En guise de conclusion

 

Il n’est pas nécessaire de faire lire vos écrits, ils vous appartiennent. Vous écrivez pour vous, pas pour les autres. Oubliez les autres un instant et pensez à vous!

Ecrivez de manière régulière pour que l’écriture-thérapie soit efficace et vous apporte les bienfaits escomptés.

Surtout, soyez sincère avec vous-même, sinon je ne vois pas l’intérêt de commencer cette thérapie!

Pensez l’écriture-thérapie comme une forme de méditation, ou comme une psychothérapie entre vous et vous.

Faites de l’écriture votre défouloir, votre confidente, votre amie, votre béquille ou votre chemin de vie!

Pour vous aider à vous accomplir dans cette thérapie, il existe des fascicules tels que:

  • “M.O.J, mon cahier d’écriture-thérapie: écrire pour soi, écrire sur soi- cahier de vacances” de Florence Davoust
  • “J’écris pour me connaitre- exercices ludiques d’écriture-thérapie pour prendre sa vie en main! ” de Roxane-Marie Galliez.

 

 

 


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

1 commentaire

lucette smits · 30 janvier 2019 à 14 h 28 min

Je suis entièrement d’accord. L’écriture est un vrai défouloir, j’en ai déjà fait l’expérience.
Tu prends comme exemple enfants-parents, mais c’est à l’infini. C’est aussi parents-enfants, grands-parents-petits-enfants, sœurs-frères, voisins-voisins,etc etc…Chacun a toujours à un moment donné quelque chose qui nous a blessé, et il faut “vider son sac” pour continuer ou pas avec cette personne…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *