La lecture est une aventure sans fin, un voyage dont on ne peut se lasser, une expérience intense et vibrante, qui nous change et nous transforme. En lisant, on ouvre son cœur et son esprit. Il en va de même pour l’écriture. Lire et écrire sont des thérapies à part entière. Tout est possible dans ces domaines.

Quand on lit ou quand on écrit, on trouve des réponses à nos interrogations. On approfondit notre réflexion. On donne vit à nos émotions. On développe notre créativité. On devient soi, en s’identifiant à des personnages ou en les créant. Toutes les lectures sont bonnes, à partir du moment où elles nous plaisent. Il n’y a pas, à mes yeux, de grande ou de petite littérature.

Les livres lus ou ceux qu’on écrit permettent de mettre à distance le monde, nos émotions, notre passé, douloureux ou pas et de mieux comprendre ce qui nous arrive. Bref, ils nous révèlent à nous-même! On ne fuit pas la réalité parce qu’on lit ou qu’on écrit. Ces deux activités sont une formidable ouverture d’esprit, pour comprendre le monde et se comprendre soi. Une fabuleuse découverte, un chemin merveilleux!

Pour rédiger cet article, je me base sur le hors-série de Psychologies, “Lire et écrire donne des ailes”, paru en novembre-décembre 2020.

L’intérêt de lire des contes

On lit beaucoup de contes, parfois terrifiants, aux enfants. Puis, quand on devient adulte, on s’arrête. Les contes sont des histoires d’apprentissage qui nous enseignent l’essentiel. En Occident, on considère à tort que les contes appartiennent à la littérature enfantine. Pendant des millénaires, les peuples ont raconté des contes partout dans le monde. C’était une activité courante lors des veillées, quand la télévision n’existait pas et que les livres étaient réservés à une caste sociale aisée.

Les contes sont comme une quête de sens qui parle à notre cœur. Il n’y a pas à raisonner dans l’histoire d’un conte. A la lecture, un conte, ça se vit, ça se sent, ça ne s’explique pas. Il existe pour apaiser nos angoisses existentielles et fondamentales. Un conte rassure. Le héros ou l’héroïne s’en sort toujours, après de multiples péripéties.

Les contes peuvent nous aider à poser les bonnes questions, comme la philosophie ou la psychanalyse d’une certaine façon. Ces histoires ouvrent des portes qui aident à devenir soi et à être vrai. Les contes sont d’ailleurs plus utiles aux adultes qu’aux enfants. Ils possèdent des pouvoirs! Ils servent d’ailleurs dans certaines thérapies.

Crédit photo: magicmaman.com

Les contes peuvent nous accompagner toute notre vie: ils indiquent un chemin. Ils possèdent en eux une sagesse universelle, une consolation et un enchantement. Leur puissance est immense. Ils ne sont pas de simples histoires, mais ont une valeur universelle. On les retrouve dans tous les pays du monde! On peut trouver des solutions en lisant des contes, dépasser nos problèmes, affronter la réalité et grandir.

Les contes nous inspirent dans notre quotidien et nous permettent de rester relié à notre créativité. Il n’y a qu’à voir le nombre important de publicités se référant à des contes pour s’en convaincre!

Le déclic pour se mettre à écrire

Quand on se met à écrire, on part très souvent de ses propres expériences personnelles ou professionnelles. C’est un art de la transmission, comme le souligne Catherine Bensaid, quand elle a écrit “Aime-toi, la vie t’aimera”. L’idée du livre s’est imposé à elle, surtout comme un partage. Elle écrit pour les autres, qui sont aussi à la source de son écriture, en tant que thérapeute.

Jacques Salomé a écrit “Parle-moi, j’ai des choses à te dire” quand il s’est séparé de sa femme. Ce fut comme une bouée de sauvetage. Il refusait de la rendre responsable de la situation ou de se victimiser lui-même. Il ne voulait pas non plus rester blessé à jamais. Il souhaitait mieux comprendre ce qui n’avait pas marché dans son couple.

Quant à moi, le déclic pour écrire a été de me persuader que j’en étais capable. Cela ne s’est pas fait tout de suite. J’ai résisté longtemps, me croyant indigne d’écrire, préférant rester dans ma zone de confort de lectrice et d’enseignante. Je peux vous assurer que c’est dur au début de sortir de sa zone de confort et de connaissances. Mais, c’est tellement jouissif après!

Quand j’ai commencé à tenir mon blog et à écrire des articles pour vous, j’ai ouvert une boite de Pandore! Ce que je ne soupçonnais pas du tout à l’avance! Il a fallu toute la conviction de mon fils aîné à mon égard pour que je me booste et me mette un coup de pied au derrière. On souffre vite du syndrome de l’imposteur, surtout quand on veut écrire! On se compare de suite aux plus grands, tels que Victor Hugo!

On veut gravir de suite l’Himalaya, alors qu’on est à peine capable de gravir à pied la Tour Eiffel! J’ai appris à faire un pas jour après jour, petit à petit et à prendre confiance en moi. J’ai organisé ma vie autour de ma passion. Ma vie a changé! L’écriture a non seulement transformé ma vie, mais m’a changée aussi en profondeur. J’ai trouvé des réponses à mes questions, à mes angoisses et à mes peurs.

Crédit photo: fr.13rf.com

Ecrire pour se révéler

Mettre ses maux en mots est un acte sacrément libérateur. Chacun a pu, un jour ou l’autre, en faire l’expérience. En écrivant, on prend de la distance, de la hauteur. Cela rend les épreuves moins pesantes. L’écriture permet aussi de donner plus d’ampleur à sa vie, de lui apporter une saveur nouvelle qui embellit le quotidien, et surtout intensifie notre rapport au monde.

Boris Cyrulnik en est convaincu: l’écriture peut sauver. Dans son livre, “La nuit, j’écrirai des soleils”, il raconte comment l’écriture peut nous aider à surmonter nos drames. Ce qui fut son cas. L’écriture a un fort pouvoir sur notre psychisme.

Boris Cyrulnik explique que pour écrire, il faut un désir, provoqué par la perte ou le manque. L’écriture est un instrument de résilience, comme Romain Gary (qui a peu connu son père) ou Jean Genet (abandonné par sa mère) en ont fait l’expérience. C’est un outil grâce auquel un auteur peut devenir résilient, uniquement si ce dernier transforme son histoire. Grâce à l’écriture, on peut reprendre le contrôle de sa vie.

Ecrire agit sur le réel, que l’on soit publié ou non. Ecrire instaure une distance émotionnelle sur les événements. Cela nous perme de choisir les images de notre passé qui agiront sur notre monde mental et sur celui du lecteur. C’est un bon chemin pour éclaircir sa vie et sortir de la brume.

Les 5 principaux bienfaits insoupçonnés de l’écriture

  1. Ecrire soulage les douleurs physiques du corps.

2. L’écriture libère du stress. Elle fait baisser la tension artérielle et nous rend plus optimiste.

3. Cela améliore le sommeil. Si vous écrivez 5 minutes le soir sur les activités que vous avez à faire le lendemain, avant de vous coucher, cela permet de vous endormir plus facilement.

4. L’écriture atténue les symptômes de la dépression. Ecrire fait du bien au moral. On est attentif à ses émotions, on les accueille avec bienveillance.

5. L’écriture aide à atteindre ses objectifs. Il n’y a rien d’ésotérique dans cette démarche. Ecrire ses objectifs de vie, c’est déjà franchir le cap pour leur donner vie et les réaliser. De plus, cela permet de gagner en confiance en soi, en rigueur, en créativité, en optimisme et en motivation.

Les possibilités d’écriture

Tenir un journal intime ou un carnet de bord permet de se découvrir, de se révéler et de coucher sur le papier ses émotions positives ou négatives. Plus de 5 millions de Français tiennent des journaux intimes. L’écriture est alors vue comme un outil de développement personnel et répond à un réel besoin dans nos sociétés. Un grand nombre d’écrivains diaristes mettent en avant la fonction cathartique de l’écriture de soi. On dépollue son intérieur mental par l’écriture de soi dans son journal.

Rédiger ses mémoires est un joli cadeau à offrir pour ses descendants. C’est aussi un excellent moyen de renforcer sa confiance en soi, de faire le point sur sa vie et ses désirs. Cet exercice d’écriture permet de comprendre sa famille, le rôle qu’on y a joué et les choix qu’on y a faits. C’est un exercice intéressant pour comprendre les dysfonctionnements familiaux, certains secrets de famille ou le rôle des membres de la fratrie. L’autobiographie nous relie à notre passé et à notre histoire personnelle.

Ecrire des lettres est un autre exercice d’écriture qui libère et possède un extraordinaire pouvoir thérapeutique. La pratique épistolaire à visée thérapeutique recèle de nombreux bienfaits insoupçonnés: elle apaise de nombreux symptômes, comme l’état dépressif, les crises d’anxiété, mais aussi les douleurs chroniques. Ecrire à la main est important, car cela correspond à une forme d’engagement fort. Ecrire des lettres permet de clarifier des situations, de mettre les émotions à distance, de réduire le stress. C’est facile à mettre en œuvre, efficace et gratuit.

La méthode Bloum -sur laquelle j’ai écrit un article en avril 2021- est un autre exercice d’écriture, comme un atelier en distanciel. C’est un guide joyeux, ludique et pédagogique, plein de bienveillance.

Pour vous mettre à l’écriture, vous pouvez aussi cultiver l’esprit de la poésie. Cet art est un état d’esprit, une manière d’être au monde, une célébration de la vie dans le silence, dans l’attention portée à l’infime et à l’éphémère. La poésie est partout dans le monde, y compris dans les gestes les plus simples et ordinaires de la vie. La poésie transforme la vie. Un paysage familier peut être une œuvre poétique, si nous lui offrons notre attention. La poésie, c’est aussi prendre le temps de rêver, de contempler.

En guise de conclusion

“Les mots sont les passants mystérieux de l’âme”, écrivait à juste titre Victor Hugo.

Des livres qu’on va lire ou écrire pour surmonter les tracas de la vie quotidienne, pour surmonter ses habitudes, pour gagner en confiance en soi et en connaissances, pour développer sa joie de vivre: voilà le programme de ces deux activités passionnantes, sans lesquelles je ne saurai vivre.

En plus de procurer un bonheur immense, lire permet au cerveau de rester en forme, de le muscler, de le rendre actif. On augmente ainsi nos capacités de mémorisation, de réflexion, d’analyse ou d’imagination. Lire apporte de la tranquillité et diminue le stress. Pour tous les bienfaits que cela apporte, le coût en est moindre!

On écrit par curiosité, pour savoir, pour transmettre ses connaissances, et surtout, pour se connaître. On écrit pour faire passer des sentiments et des émotions. On écrit parce qu’on a des choses à dire, qu’on se sent seul, en colère ou bien amoureux. On écrit pour s’aider, pour aider les autres, pour comprendre le monde et la vie.

Il existe des milliers de raisons de lire et d’écrire. Une de ces raisons concerne indubitablement l’amour des mots, l’envie de raconter une histoire. Lire et écrire sont des bouffées d’oxygène pur qui permettent de faire le plein d’énergie, de lutter contre la mélancolie, pour combattre tous les maux de la Terre!

Mon livre: une aide précieuse pour vous

299 CONSEILS POUR MIEUX ECRIRE est en vente au format Kindle d’Amazon, pour l’instant. La version papier arrive courant juin…

Il est enfin arrivé ! Je ne parle pas d’un nouvel objet, non ! Je parle de mon GUIDE pratique : 299 CONSEILS POUR MIEUX ECRIRE!

Cela fait plusieurs mois que je travaille sur ce guide. Pour vous. Rien que pour vous.

2020 a été une année difficile sur nombre de plans pour nombre d’entre nous.

Vous avez eu peur de vous mettre à écrire ?

Vous n’osez toujours pas vous mettre à écrire ?

Qu’est-ce qui vous retient ?

Des problèmes de méthode ?

Des peurs profondément enfouies en vous ?

Un report sans cesse renouvelé de votre projet ?

Les défis dans la vie sont incessants.

Tout le temps. A tous les âges.

J’ai une simple question pour vous : avez-vous pu accomplir ce que vous souhaitiez en 2020 ?

Si vous répondez NON à cette question, il est grand temps de changer en 2021.

Autrement, malheureusement, l’année 2021 risque d’être, pour vous, une copie conforme à 2020.

Souhaitez-vous réellement vous mettre à l’écriture ?

Ou souhaitez-vous continuer à retarder votre projet, à procrastiner, à nier vos envies ? Ou souhaitez-vous aller au bout de votre désir d’écriture et de votre rêve enfoui en vous ?

Alors, passez à l’action et mettez-vous sérieusement à l’écriture en 2021.

C’est le moment d’être audacieux.

Il existe une solution pour parvenir à mieux écrire, à s’entraîner et à garder le focus sur ce qui emplit votre vie.

Grâce à mon GUIDE PRATIQUE : 299 CONSEILS POUR MIEUX ECRIRE, vous allez apprendre à passer à l’action, à prendre confiance en vous et écrire toute l’année en suivant les précieux conseils, pour enfin publier votre livre !

Si vous voulez soutenir la création et le contenu hebdomadaire gratuit sur mon blog, l’achat de livres pour écrire sur le blog, l’hébergement du blog et l’envoi payant des newsletters, vous pouvez m’offrir le prix d’un café en suivant ce lien:

https://ko-fi.com/laurencesmits

Je vous remercie par avance de votre geste.


Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

Suivez-Moi sur les réseaux

  • Merci Laurence pour vos transmissions de réflexion et d’accompagnement à l’écriture. Cela me guide bien. Je suis aussi très heureuse de savoir que vous mettrez en ligne d’autres exercices cet été ! Que du plaisir ! Beaux moments estivaux à vous…. FV.

    • Bonjour Françoise

      Merci pour votre gentil message. Je continuerai à publier les articles pendant les 2 mois d’été, comme je le fais depuis la création de mon blog, mais j’arrête l’atelier d’écriture sous sa forme actuelle. Je le proposerai sous une forme différente, sans consigne pour les volontaires! Alors, à vos plumes! Le blog continue de vivre quand tout le monde batifole!

  • {"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
    >