Tout le monde le sait, notre belle langue, le français, est difficile à apprendre.

Notre langue est reconnue pour être la 10 ème langue la plus difficile à apprendre sur le plan international.

Le français est composé de multiples règles, parfois insolites, c’est vrai et qui peuvent dérouter nombre d’entre vous.

Cet article de blog n’a pas pour vocation de remédier à toutes vos difficultés à l’écrit. Mais, il s’agit pour moi d’aider toute personne désireuse d’améliorer rapidement son expression écrite à partir des quelques conseils donnés ici.

 

Pourquoi le français est-il difficile à apprendre?

 

Tout d’abord, nous ne prononçons pas ce que nous écrivons.

 

Résultat de recherche d'images pour "français difficile à apprendre"

 

 

D’où une réelle difficulté à savoir comment orthographier les mots. Il n’est pas possible de faire un lien avec l’écriture. Cela pose un réel problème à quantité de gens, plus ou moins jeunes.

Si j’avais instauré une taxe sur chaque faute que mes élèves commettent depuis le début de ma carrière, j’aurais été milliardaire!

 

 

Beaucoup de lettres ne se prononcent pas, mais s’écrivent.

Par exemple, dans le nom d’une célèbre avenue à paris, “Les Champs Elysées”, on ne prononce pas la moitié des lettres.

Ces lettres muettes sont très déroutantes! Nous ne prononçons pas toutes les consonnes; c’est déroutant, n’est-ce pas?

 

 

Sans parler des consonnes doublées ou pas, qui en laissent plus d’un hésitant!

Le pluriel ne s’entend pas non plus, contrairement à d’autres langues, comme l’anglais ou l’espagnol où le pluriel s’entend.

 

La conjugaison en français est aussi difficile, très similaire à d’autres langues d’origine latine, comme l’italien ou l’espagnol.

L’autre point compliqué concerne les accents, très compliqué pour les étrangers et les Français eux-mêmes. Cela peut freiner la compréhension. Car, les accents graves ou aigus peuvent modifier la signification des mots.

Les accords dans notre langue sont toujours très difficiles, même pour les natifs.

Mais, pour défendre malgré tout notre langue, nous pouvons rajouter que c’est une langue mélodieuse. Elle a beaucoup de charme à l’écoute.

 

 

 

Aucune langue n’est facile à apprendre; ça se saurait!

De plus, le français a diverses origines qui peuvent compliquer l’assimilation de la langue.

Toutes les langues ont leurs règles avec leurs difficultés.

Pour améliorer votre expression écrite, il vous faudra:

  • maîtriser le vocabulaire
  • enrichir votre vocabulaire
  • améliorer votre style.

Cela requiert du temps, de la patience et de l’investissement de votre part.

 

Évitez d’utiliser le langage parlé

 

Je vous rassure tout de suite: à la télévision, à la radio ou sur Internet, les erreurs de tous genres en français sont fréquentes.

Les liaisons sont quasi inexistantes, mal utilisées ou dangereuses…

Les négations sautent invariablement; on oublie que la négation en français se compose de deux mots: ne..pas””.

Les adverbes négatifs “nul, aucun, rien, jamais”  prennent le “ne” de la négation.

Les néologismes (mots inventés) sont monnaie courante.

Tout cela pour vous faire comprendre qu’il faut réfléchir avant d’écrire. Il faut au préalable formuler vos pensées dans votre tête.

A l’écrit, évitez d’utiliser les abréviations et les chiffres. Ceci est la facilité du langage oral.

Par exemple, le mot “cinéma” est déjà l’abréviation du mot complet “cinématographe” (c’est un apocope).Nous sommes d’accord que la dernière appellation est désuète, mais n’abusons pas des abréviations, qui sont l’apanage des textos et réseaux sociaux.

A l’écrit, il vous faut montrer le meilleur de vous-même.

Évitez à tout prix les expressions à la mode entendues en permanence: “trop cool, génial, je gère, ça le fait”.

Les mots anglais doivent être évités au maximum aussi.

Tous les mots familiers doivent être bannis à l’écrit.

 

 

 

Vous devez vous forcer à utiliser une langue correcte, plus soutenue.

Par exemple, l’expression familière “J’en ai marre”  peut être remplacée par “Je ne supporte plus”.

 

Évitez d’utiliser les termes imprécis

 

Les termes imprécis que vous utilisez éventuellement reflètent une certaine négligence.

Il vaut mieux, au maximum, éviter d’utiliser le pronom indéfini “on”.

Il est préférable de désigner directement la personne. Par définition, “on” ne définit personne puisqu’il est indéfini. Il est mieux utilisé dans les proverbes ou dans les maximes où il désigne tout le monde à la fois sans être précis.

La construction avec le pronom relatif “que” alourdit votre phrase.

Voici un exemple: “On dit que le chiffre treize porte malheur”. Commencez directement la phrase en mettant le chiffre en sujet: “Le chiffre treize porte malheur“.

Je lis souvent le pronom personnel sujet “ils” employé à tort et à travers, sans savoir qui il désigne.

N’ayez pas peur de toujours préciser. Le pronom sujet “ils” doit obligatoirement renvoyer à un antécédent -le mot placé avant auquel il se réfère.

Par exemple, voici ce qui peut être entendu: “Ils ont annoncé une grève à la télévision”.

Qui sont “ils“? Les journalistes? Nous ne savons pas précisément; cela reste confus.

De la même manière, il vaut mieux éviter d’utiliser l’expression “les gens”. Elle est trop vague, pas assez précise. Vous aurez forcément un autre mot de votre choix à disposition pour être plus précis.

Les verbes passe-partout comme “faire, avoir, il y a, mettre, dire” sont à éviter.

De même, attention au sens réel des verbes.

“Exporter” n’est pas la même chose qu'”importer”.

Immigrer” (s’installer dans un pays d’adoption) n’est pas la même chose qu”émigrer.”  (quitter durablement son pays d’origine).

“Immerger” (plonger entièrement dans l’eau) n’est pas la même chose qu”émerger” (sortir partiellement de l’eau).

Ce ne sont que quelques exemples choisis pour faire comprendre de l’intérêt de choisir ses mots avec soin quand vous souhaitez écrire.

 

Évitez d’utiliser les répétitions, les redondances et les clichés

 

 

L’exemple ci-dessus est concret et parlant. Il vaut mieux utiliser des synonymes plutôt que de répéter les mots.

Le français supporte mal les répétitions à l’écrit, comme à l’oral d’ailleurs.

Le français regorge de mots synonymes, ne vous en privez pas!

Rappelez-vous qu’il n’existe pas de synonyme parfait.

Trop d’expressions entendues couramment sont incorrectes.

Les pléonasmes sont fréquents; il y a en un inlassablement repris qui est particulièrement horripilant: “au jour d’aujourd’hui”.

Cette expression ne veut rien dire et peut être facilement remplacée par “de nos jours ou actuellement, à présent ou à l’heure actuelle”.

Incessamment sous peu” est un autre pléonasme désagréable à entendre ou à lire.

Vous utilisez l’un des deux adverbes, mais pas les deux en même temps. Ou vous pouvez dire “dans peu de temps” à la place.

Dans les médias, le mot “problématique” est souvent utilisé à la place du mot “problème“. A tort et à travers. Est-ce une prétention ou un tic de langage? Ces deux mots ne sont pas synonymes.

Une problématique est une interrogation ou une réflexion sur un sujet complexe. Où est le rapport avec un problème?

L’expression “un plus” est aussi trop fréquemment utilisée. Utilisée dans le sens “avantage“. Mais, le sens reste vague. Vous pouvez remplacer par “atout, avantage, privilège”.

 

Enrichissez votre vocabulaire

 

Résultat de recherche d'images pour "enrichir son vocabulaire en français"

 

Pour bien se faire comprendre à l’écrit, nul besoin d’utiliser des périphrases à rallonge, ni d’essayer de jouer au poète.

Le but: être simple, efficace et compris.

La langue française est truffée de subtilités et de pièges. Le vocabulaire peut être parfois ambigu.

Il faut trouver le bons sens aux mots et essayer d’être logique.

Le vocabulaire ampoulé que vous pourriez utiliser, en dehors de satisfaire votre ego, ne servira à rien si votre interlocuteur ne comprend pas le but de votre écrit.

Prenez garde aux mots paronymes – c’est à dire, aux mots proches par le son ou qui peuvent avoir une orthographe proche ou identique.

“Sceptique” (qui doute) et “septique (pour la fosse)”.

Les fameux paronymes avec le son ‘mer’ en sont l’illustration parfaite: “mer, maire, mère”. Seul le contexte peut faire comprendre le sens de chacun de ces mots.

 

 

Résultat de recherche d'images pour "paronyme mer mère maire"Résultat de recherche d'images pour "paronyme mer mère maire"

 

Résultat de recherche d'images pour "paronyme mer mère maire"Résultat de recherche d'images pour "paronyme mer mère maire"

 

Pensez à utiliser des formes de politesse, comme “Pourriez-vous m’accorder, s’il vous plait, un entretien?”.

Cela donne toujours une meilleure image de vous.

 

Utilisez correctement la ponctuation

 

Utiliser correctement la ponctuation à l’écrit permet aussi d’améliorer votre style.

 

Résultat de recherche d'images pour "ponctuation"

 

La ponctuation permet de formuler clairement vos idées. Elle facilite aussi la lecture d’un texte. Elle rend le texte vivant; elle l’organise.

Comment pourriez-vous comprendre un texte sans ponctuation ou si elle est mal utilisée?

La ponctuation est un élément essentiel de la communication écrite.

Alors, s’il vous plait, faites un effort dans ce domaine; c’est aussi important que le reste.

Il faut que vous preniez conscience qu’un seul signe de ponctuation peut modifier la nature d’une phrase, la rendant énonciative, exclamative, ironique, interrogative, changeant donc son sens et la manière de la prononcer.

Je préparerai un article sur ce thème prochainement.

 

En guise de conclusion

 

Cet article a pour but de vous donner des grandes lignes pour vous aider.

Je reviendrai plus précisément sur certains points que je détaillerai dans d’autre articles .

Le but est que vous preniez conscience qu’il faut écrire ou s’exprimer clairement.

Votre  objectif est de faire passer votre message écrit clairement et efficacement à ceux auxquels il est destiné.

 

 

 

Votre texte doit être bien écrit et doit s’articuler autour d’une ou deux idées maîtresses.

Nul besoin de vous lancer dans des phrases à rallonge pour impressionner.

Vous n’impressionnerez que vous-même!

Pour améliorer votre expression écrite, il va vous falloir faire des efforts. Le premier effort est de lire, de lire et de lire encore.

Lire permet de mémoriser les mots, de se familiariser avec la langue et de prendre le temps de réfléchir.

Il ne faut pas hésiter non plus à investir dans quelques ouvrages, et peut-être vous remettre à la dictée pour adulte pour vous familiariser à nouveau avec l’orthographe:

 

Pour savoir où vous en êtes avec votre niveau d’écrit, je vous suggère de vous tester; voyez les liens

suivants:

http://www.france-langue.fr/test-de-francais

https://www.letudiant.fr/quiz/culture-generale/orthographe-et-grammaire.html

 

Vous avez pris conscience, à travers cet article, je l’espère, que vos écrits reflètent votre personne.

Le plus efficace est encore de prendre plaisir à vouloir vous améliorer.

Avoir envie de vous lancer un défi.

Un employé qui fait des fautes, à quelque niveau qu’il soit, c’est un vrai problème et ça peut devenir pénalisant pour l’entreprise.

C’est très important de défendre notre langue et de faire en sorte de la maîtriser.

Alors, je vous lance ce défi. Rien ne me ferait plus plaisir si je parvenais à vous décider de le relever!

Vous pouvez aussi vous améliorer en pratiquant des jeux d’écriture que vous pouvez retrouver dans l’ebook que j’ai créé sur ce thème.

Inscrivez-vous et téléchargez-le gratuitement sur mon blog!

 

 

ebook-111-jeux-ecriture-v1.0

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

2 commentaires

lucette smits · 11 septembre 2018 à 14 h 30 min

Bravo! Ton blog est idéal pour nous “réveiller en écrivant”. J’essaie de l’appliquer dès que possible, c’est vrai que c’est enrichissant sur tous les points de notre apprentissage scolaire…
Je serai toujours avec toi pour soutenir la langue française orale et écrite, malgré toutes ses complexités. C’est notre héritage à tous, ne la laissons pas agonir…

    Laurence Smits · 11 septembre 2018 à 21 h 33 min

    Défendre le français est une lutte continuelle, de tous les instants, un combat que je mène sans relâche depuis tant d’années, mais je n’ai que peu d’armes à ma disposition et la lutte est plus qu’inégale!

Répondre à lucette smits Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *