Il y a des moments dans la vie où nous avons du mal  à exprimer ce que nous ressentons aux autres, pour diverses raisons.

Il est difficile de parler de ses problèmes aux autres, car il nous faut prendre de la distance et du recul pour les évoquer.

Ce que vous pouvez faire quand vous n’allez pas bien

Quand on ne va pas bien, il existe plusieurs façons de se remettre sur pied :

  • être en contact avec la nature,
  • se promener en forêt,
  • nettoyer son jardin,
  • cuisiner,
  • parler,
  • méditer.

Mais, on peut aussi ECRIRE.

Il n’est pas besoin d’être un écrivain confirmé et reconnu sur la scène publique pour écrire.

On peut tous écrire pour soi, car cela fait du BIEN.

Mettre des MOTS sur ses MAUX.

Ecrivez pour vous soigner

Il n’est pas besoin de maîtriser les techniques d’écriture, ni de faire attention à son orthographe.

Il est question d’écrire pour se soigner, pour aller mieux, pour prendre de la distance avec ce qu’il nous arrive.

Prendre le temps de poser sur le papier ce qui nous chiffonne, ce qui nous énerve, ce qui nous rend malheureux.

Les supports possibles

Bien sûr, vous prendrez plutôt un support papier, cela va de soi.

Celui que vous voulez.

Un beau cahier avec une belle couverture à l’ancienne, soit.

Un reste de cahier ou de carnet, si vous voulez.

Vous n’avez pas besoin d’investir beaucoup d’argent pour écrire.

Cette activité n’est pas obligatoirement onéreuse, mais vous avez le droit de vous faire plaisir si tel est votre souhait.

Quelques feuillets et même un stylo Bic suffisent.

Peu importe le support ; ce qui compte, c’est de sortir ce qui est en vous et qui vous bloque.

La meilleure façon d’écrire

La meilleure façon d’écrire de manière manuscrite, est de relier les lettres entre elles et de les attacher.

Car en les reliant entre elles, vous reliez ainsi vos pensées tout en dessinant vos lettres.

Cela crée du lien.

Ecrire, c’est comme dessiner.

Rappelez-vous nos premiers cahiers d’écriture avec des lignes simples, et le début de certaines lettres !

Evitez d’utiliser votre ordinateur, car cet outil est trop impersonnel ; vous tapez sur les touches simplement.

Or, dans ce processus, votre corps doit passer par l’écriture à la main ; votre corps a besoin de se cordonner à vos pensées et à vos émotions.

Votre mental réagira en même temps que votre corps. Les deux sont liés.

Pour commencer, écrivez une lettre

Pour commencer, vous pouvez écrire une lettre à la personne qui vous fait souffrir.

Il est évident que vous n’enverrez pas cette missive.

La personne concernée ne lira jamais vos reproches et toutes les émotions qui y sont rattachées.

Vous écrivez pour vous, pour vous soigner, pour aller mieux.

Ecrire, ça libère.

Une fois la lettre achevée, vous la brûlez.

L’énergie du feu vous calmera, vous apaisera.

Sachez que cet exercice peut vous faire passer par des moments douloureux, des épisodes de votre vie que vous allez retraverser.

Soyez confiants : les coucher sur le papier vous libèrera de la dose émotive ressentie lors des événements que vous avez vécus.

Libérez vos émotions en écrivant!

Je ne peux que vous conseiller d’écrire des lettres ou des textes courts pour exprimer tout ce qui ne va pas dans votre vie.

Mais alors, vous écrivez tout ce que vous avez sur le CŒUR ! Vous balancez, quoi !!

 Le but : SORTIR SES EMOTIONS !

Rien d’autre ne compte.

Ecrire est un soin, c’est thérapeutique.

Ecrire en utilisant cette technique,  ça libère la pensée, ça dénoue les problèmes.

Pas à pas. Petit à petit.

Il faut tout lâcher.

Ne pas avoir peur de tout lâcher.

Ne pas avoir peur d’être grossier ou vulgaire.

La colère doit sortir.

C’est du feu, la colère.

Ce n’est pas bon pour votre corps de garder tout le négatif en vous.

Vous bloquez votre corps, votre mental n’avance plus.

Vous finissez par vous créer des pathologies à force de tout garder en vous.

Soyez en harmonie avec votre corps

Quand vous écrivez, vous êtes avec votre corps.

Vous faites corps avec votre corps, comme un artiste avec sa matière de prédilection.

Le mouvement de votre main vous accompagne.

Quand vous écrivez, vous éclaircissez votre pensée et vous prenez du recul.

Et vous respirez en écrivant.

Votre respiration se calera sur le mouvement de votre main.

Cela ressemble fort à une méditation.

Votre respiration se fera plus lente, plus calme au fur et à mesure que vous écrirez.

Peu importe si votre écriture est lisible ou pas.

Si vous respectez des lignes ou pas.

Si vous utilisez un crayon fin ou un gros feutre.

Mettez-vous à écrire!

Je suis entièrement d’accord avec vous : ce n’est pas simple de se mettre à écrire.

Mais, c’est le premier pas qui compte ; la première lettre, devrais-je dire !

Comme le coureur qui n’a jamais couru et qui se met à la course à pied et qui y prend plaisir !

Votre écriture, c’est votre miroir.

On forme les lettres inconsciemment.

Et puis, au bout de quelque temps, je suis prête à parier que vous coucherez les mots plus facilement.

Plus vous le ferez, plus l’exercice vous paraîtra aisé.

C’est comme toute activité ou pratique.

C’est dur au début, et avec l’entrainement, on dépasse les hésitations du début.

Vous prenez alors du temps pour vous ; même si cela vous parait égoïste, ce ne l’est pas.

Pas plus que d’aller dans une salle de sport.

Laissez-vous guider!

Votre plume va vous guider.

Au début, vous tenterez de la contrôler ; puis, très vite, les idées vont s’enchaîner.

Ce qui est fascinant, c’est que vous pouvez écrire partout.

Ayez alors toujours avec vous un carnet ou un autre support de taille réduite.

C’est ce qui en fait le charme : se concentrer sur soi en oubliant pour un temps l’entourage, le bruit extérieur.

Le mot « résilience » est à la ‘mode’.

Ecrire fait partie de ces techniques thérapeutiques qui permettent de nous réparer.

Vous réfléchissez à ce que vous dites pour  poser calmement vos pensées.

Faites de l’écriture un jeu.

Un défi.

Un but.

Et pourquoi pas une passion ?


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

1 commentaire

smits jacques · 30 avril 2018 à 8 h 10 min

C’est reposant , déjà de te lire. C’est fluide, clair, et tout est tellement vrai.
Tes écrits sont déjà thérapeutiques rien qu’en les lisant au calme…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *