Malgré son nom assez curieux pour un roman épistolaire, Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates est une fiction historique, basée sur une correspondance, écrit par deux auteures américaines, Mary Ann Shaffer et Annie Barrows  édité en 2008.

Ce livre a de suite connu un succès considérable et a été adapté rapidement au cinéma. Il a aussi inspiré de nombreux clubs de lecture, notamment sur Facebook.

En 1946, alors que les Britanniques soignent leurs blessures de guerre, Juliet Ashton, écrivain en manque d’inspiration, entreprend une correspondance avec les membres attachants d’un cercle littéraire de Guernesey, une des îles Anglo-Normandes. De confidences en confidences, la page d’un nouveau roman vient de s’ouvrir pour la jeune femme, peut-être celle d’une nouvelle vie…, nous dit la quatrième de couverture.

 

L’ auteure du roman

 

Mary Ann Shaffer est née en 1934 aux Etats-Unis et est décédée en 2008.

 

 

Lors d’un séjour à Londres en 1976, elle commence à s’intéresser à Guernesey. Sans savoir pourquoi, elle s’envole pour cette île proche des côtes françaises. Elle y reste coincée à cause d’un épais brouillard.

Elle se plonge alors dans un ouvrage sur l’île voisine, Jersey, qu’elle dévore littéralement. Ainsi naît sa fascination pour les îles Anglo-Normandes.

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates est le seul roman de cette écrivaine.

 

 

 

Elle l’a écrit en collaboration avec sa nièce, Annie Barrows, elle-même auteure de livres pour enfants, quand sa santé a commencé à vaciller.

Peu de temps avant sa mort, Mary Ann a appris que son roman allait être publié et traduit en plusieurs langues. Elle n’a pas vu, malheureusement, le succès international que son livre a connu à sa parution.

Avant de trouver l’inspiration pour ce roman, Mary Ann a été tour à tour éditrice, bibliothécaire et libraire. Elle s’est inspirée de son propre cercle littéraire pour créer son intrigue, qui l’a encouragée à écrire. Ses pensées l’ont immédiatement amenée à Guernesey pour fixer la trame de son intrigue.

 

Le ‘résumé’ du roman

 

Ce roman épistolaire est à la fois un roman sentimental pour l’héroïne, mais aussi un documentaire sur Guernesey durant la Seconde Guerre Mondiale. L’écrivaine héroïne, Juliet Ashton, reçoit des lettres-témoignages des habitants de l’île  sur leur vie quotidienne pendant l’occupation allemande pendant la guerre.

Juliet apprend ainsi l’anecdote de la création d’un cercle littéraire  à Guernesey qui justifiait les rencontres des amateurs autour d’un cochon grillé et d’une tourte aux épluchures de patates, qui donne le titre au livre.

 

                                                                                  Île de Guernesey

 

Le livre met en scène 8 personnages:

  • Julie Ahston, auteure dans le roman et protagoniste principale
  • Dawsey Adams, le premier correspondant de Juliet à Guernesey et son ami proche
  • Sidney Stark, éditeur et ami de Juliet, à Londres
  • Sophie Strachan, sœur de Sidney et meilleure amie de Juliet
  • Amelia Maugery, habitante de l’île, hôte du dîner qui marqua le début du cercle littéraire
  • Eben Ramsey, membre important du cercle littéraire
  • Isola Pribby, membre excentrique du cercle littéraire
  • Elizabeth Mackenna, fondatrice du cercle littéraire, résidente sur l’île pendant l’occupation allemande
  • Remy Giraud, amie française d’Elizabeth dans un camp de concentration allemand
  • Kit MacKenna, fille d’Elizabeth au caractère bien trempé.

 

                                                                 Juliet Ashton (photo extraite du film)

 

Ce roman est une longue chronique  locale (411 pages), composée uniquement de lettres relatant des  témoignages et des points de vue sur la guerre, la littérature et le rôle des livres, et forcément sur les relations humaines.

Les thèmes récurrents sont la loyauté et le courage, dont certains personnages ont fait preuve durant la guerre. Par exemple, Elizabeth, qui a créé le cercle littéraire, soigne et cache un travailleur esclave des Allemands. Par cet acte de bravoure, elle est envoyée au camp de concentration de Ravensbrück. Son amie Remy évoque la force de caractère de son amie, restée révoltée jusqu’à la fin, jusqu’au bout, face au comportement inhumain et dégradant des surveillants du camp, les kapos.

Pour résumer ce roman épistolaire, Juliet Ashton a écrit pendant des années des articles humoristiques pour les lecteurs du journal The Spectator. Elle a ensuite réuni ses chroniques dans un livre. Elle cherche une nouvelle idée pour écrire un roman, mais elle se trouve un manque d’inspiration.

Elle retrouvera l’inspiration grâce à une lettre déposée dans sa boîte. Cette lettre provient d’un certain Dawsey Adams, résidant sur l’île de Guernesey. Juliet ne le connaît pas, mais il lui demande des conseils bibliographiques sur un auteur, Charles Lamb, dont il est passionné. Dawsey possède en fait un livre ayant appartenu à Juliet, dans lequel figurait son nom et son adresse.

Cet homme, jusque là inconnu pour elle, lui révèle, au fil des lettres, qu’il faisait partie d’un club littéraire pendant la guerre. Il lui raconte également l’histoire de ce groupe de lecture, ainsi que celle de ses membres, avec lesquels Juliet finit par nouer une amitié très forte par le biais des échanges épistolaires.

Commence alors un échange des plus fructueux entre les deux personnages. Cela permet à Juliet de découvrir un univers qui devient la trame de son nouveau roman: le cercle littéraire des amateurs de tourtes aux épluchures de patates de Guernesey, créé par Elizabeth MacKenna.

Ce cercle littéraire se réunissait pendant la guerre, pendant le couvre-feu, comme un pied-de-nez aux lois allemandes qui obligeaient à respecter le couvre-feu, et comme un refuge. Les membres de ce cercle sont tous différents par leur personnalité, ce qui en fait des personnages truculents.

Ils se réunissaient pour contrer l’invasion allemande. C’était leur défi, leur manière de résister à eux, mais peu d’entre eux, au départ, aimaient vraiment la littérature. Compte tenu de la période historique tendue, lire des livres constituait une des seules sources de divertissement et d’espoir.

 

                                                                    Le cercle littéraire de Guernesey

 

Juliet finit par réaliser que tous ces témoignages poignants constituent la trame de son prochain livre. Elle se rend donc sur l’île de Guernesey pour rencontrer tous ces correspondants et nouveaux amis de plume. Ce voyage va modifier à jamais son existence.

 

Le succès du livre

 

Il est avéré que ce roman porte un titre des plus curieux, fantasque et amusant, voire intrigant. C’est cela qui a accroché mon regard lorsque je choisissais un livre à la médiathèque de ma ville.

Cette forme de roman épistolaire est peu répandue de nos jours. La trame de l’histoire est simple, et les lettres successives font avancer l’intrigue. Elle décrit comment les habitants de Guernesey ont lutté pendant la Seconde Guerre Mondiale face aux envahisseurs, comment ils se sont reconstruits après la guerre, comment la littérature les a rapprochés.

C’est une histoire pleine d’humanité, d’amitié et de solidarité sur une toute petite île dont on parle peu, mais que je rêve de découvrir, car elle fut la patrie d’exil de Victor Hugo, pendant le règne de Napoléon III.

Le roman est facile à lire. Les lettres n’autorisent pas un style ampoulé. Ce livre peut vous happer et vous fait perdre la notion du temps. C’est un livre de détente où l’Histoire rejoint la petite histoire. Ce livre est une parenthèse inattendue, un rendez-vous en terre inconnue!

 

 

Ce livre peut être à la fois drôle, émouvant, singulier et universel. Dès sa parution, il a connu un succès phénoménal. C’est devenu un roman culte!

 

 

Les livres ont le pouvoir de rapprocher les hommes entre eux!

 

Quelques extraits du roman

La première lettre:

 

 

A propos des livres, de l’écriture et du manque d’inspiration pour écrire:

 

L’histoire qui percute l’Histoire:

L’inspiration est revenue:

 

Ecrire: un art difficile?

 

L’adaptation cinématographique

 

 

Voici la bande-annonce:

 

 

Cette adaptation de Mike Newell est sortie sur les écrans français en juin 2018. Ce réalisateur n’est pas réputé pour rester sobre dans ses décors. Ce film se veut romantique à souhait, parmi les trahisons, les amours parfois sulfureuses, tout aussi bucolique, et émouvant que mélancolique, voire poétique.

C’est un drame chaleureux d’après-guerre, un conte moral qui invite à poursuivre ses rêves, coûte que coûte! C’est en fin de compte la morale de ce roman et ce film!

Les effets, dans le film, sont parfois excessifs, à l’image du réalisateur. Mais, il se laisse regarder sans problème pendant deux heures!

Le spectateur est plongé dans une époque qu’il ne connait pas, l’après-guerre et peut avoir l’impression de se trouver dans un petit musée quand il pénètre à l’intérieur des maisons.

Soyons clairs: il est très peu question en fait de littérature dans ce film, dans cette romance sur fond de guerre. Ça se laisse regarder gentiment! En tout cas, les paysages de Guernesey sont magnifiques et les acteurs-actrices attachants.

 

En guise de conclusion

 

Pour moi, ce roman épistolaire historique est à lire sans modération. C’est une lecture qui vous fera du bien; vous vous attacherez facilement aux personnages. A la fin de votre lecture, vous n’aurez qu’une envie: visiter les îles Anglo-Normandes!

J’ai pris un énorme plaisir à lire ce roman, vous l’aurez compris. Je me suis prise d’affection pour les personnages plus attachants les uns que les autres. Émotion et humour sont parties intégrantes dans le roman.

De plus, Mary Ann Shaffer aborde le sujet de l’occupation allemande et de l’après-guerre avec beaucoup de sensibilité et d’émotion. Au fil des pages, vous aurez l’impression de devenir un des membres de ce cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates. Vous deviendrez un habitant de Guernesey, à coup sûr!

Vous lirez ce livre rapidement et avec plaisir, je vous le recommande!

 

 

 

 

 


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

4 commentaires

Gallard Jean-Claude · 30 avril 2019 à 20 h 01 min

article très intéressant et complet, merci ! Tout ça m’a bien donné envie !! merci Laurence !

    Laurence Smits · 30 avril 2019 à 21 h 15 min

    Merci pour vos encouragements Jean-Claude! Je suis ravie que cet article vous plaise.

lucette smits · 2 mai 2019 à 8 h 35 min

Avec ta passion de la lecture, tu arriverais à faire lire un illettré…
Tu es vraiment inspirante. Merci à toi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *