Nous y sommes: c’est l’automne. Plutôt que de nous replier sur nous-mêmes en attendant la venue de l’hiver et de rester collés à la cheminée, pourquoi ne profiterions-nous pas de ce temps de repos pour faire notre ménage intérieur, comme nous le faisons au printemps pour notre maison?

Pourquoi toujours attendre le printemps au fait? Pourquoi ne pas faire notre ménage intérieur à chaque changement de saison ou quand nous en éprouvons le besoin?

Pourquoi ne serions-nous pas capables de prendre le temps, ce temps si précieux, pour prendre soin de notre équilibre émotionnel? Pour faire le point en nous, au lieu de courir à tout va dans toutes les directions?

La nature nous donne l’occasion de nous poser, la luminosité baisse, le soleil part voguer vers d’autres horizons. Pourquoi n’utiliserions-nous pas l’écriture comme un moyen d’amorcer notre petit ménage intérieur?

L’ennemi vient de l’intérieur?”

Vous avez coutume de penser, ou les autres le disent, que l’ennemi vient de l’intérieur. C’est sûr, si vous passez votre temps à ruminer, à ressasser vos pensées, à pester parce que le froid et l’humidité sont là pour quelques mois, l’hiver va être difficile pour vous.

Vous nettoyez votre maison régulièrement, vous rangez votre logement, vous mettez de l’ordre à gauche à droite: en bref, vous ne laissez rien traîner. Qu’en est-il de votre état émotionnel? Surtout avec la situation sanitaire que nous subissons depuis mars 2020! Il serait peut-être temps de faire le ménage dans votre tête pour affronter sereinement la saison froide!

Vous alléger la vie, ça passe aussi par un tri et une organisation de votre pensée. Passer par l’écrit pour vous alléger l’esprit, je vous assure que ça marche mieux que les pierres énergétiques ou les talismans “made in China”.

Si vous rangez votre petit intérieur spirituel et émotionnel, vous devriez voir plus clair en vous…à l’intérieur de vous, devrais-je dire! Dressez une liste de choses dont vous devez vous débarrasser au printemps: dans votre dressing, dans vos objets qui vous encombrent, dans vos livres trop nombreux, dans votre liste de contacts, dans tout ce qui vous encombre matériellement chez vous.

N’oubliez pas que toute possession matérielle occupe autant de place dans votre subconscient que dans votre environnement. Si vous possédez quelque chose, vous vous sentez obligé de l’utiliser, ou alors, ce quelque chose est oublié quelque part et encombre.

Faites donc la liste des choses que vous voulez chasser de votre environnement et ajoutez-y en face une bonne raison. Votre esprit en sera plus clairvoyant et plus apte à passer à l’action! Vous vous sentirez la tête moins lourde!

En agissant ainsi, vous gagnerez du temps et de l’énergie. L’encombrement matériel, mais aussi spirituel et émotionnel, est chronophage et fatigant. Vous aurez moins l’impression d’être pris dans le tourbillon de la vie. Vous passerez un hiver plus reposant, plus tranquille, mieux centré.

Balayer son passé

La démarche peut d’avérer douloureuse. Certes. Mais nécessaire. Et courageuse. Profitez que le travail dans le jardin est au ralenti pour faire un point sur votre passé. Pourquoi gardez-vous des vêtements de vos années d’études et que vous ne mettez jamais? Pourquoi gardez-vous la collection de coquillages tout poussiéreux, ramassés sur les plages pendant vos vacances d’été quand vous étiez gamins?

Tous ces objets encombrent finissent par vous posséder. A quoi servent-ils exactement? Quand vous êtes possédé, vous n’êtes plus maître de vous-même. Ce qui est vrai pour les objets l’est aussi pour les gens.

“Faire le ménage, balayer le passé”, permet de mieux vivre dans le présent. Surtout, cela libère des espaces pour de nouvelles possibilités dans votre vie. Alors, écrivez et expliquez pourquoi vous êtes si attachés à certains objets, ou pourquoi vous continuez à voir cette tante que vous détestez. Allégez-vous au fil des lignes. Soyez clair avec vous-même, sinon, quel est l’intérêt?

Se projeter dans l’avenir

En écrivant pendant l’hiver, au coin du feu, vous pouvez prendre le temps de vous projeter dans un avenir idéal et positif. Voire utopique. Et alors, est-il interdit de rêver? Cette démarche d’écriture est un vrai moteur d’optimisme au quotidien. Vos journées hivernales tristes, froides et pluvieuses vous en paraîtront plus gaies.

Qui vous empêche de rêver grand? Imaginez votre année 2021, ou les années d’après, le plus précisément possible. Décrivez comment est votre vie maintenant et ce que vous en attendez pour après. Votre vie va-t-elle changer? Comment? Votre travail changera-t-il de forme ou de nature? Dans quelles conditions pensez-vous évoluer pour la suite?

Par l’écriture, vous pouvez continuer à envisager une vie personnelle et professionnelle épanouissante. Il ne tient qu’à vous de vous réinventer! Il ne s’agit aucunement de tout changer, de déménager, de quitter votre travail ou de postuler à un autre. Il s’agit plutôt d’aller puiser au fond de vous pour y découvrir votre singularité qui fait de vous un être unique.

Cherchez au fond de vous quels sont vos talents cachés, vos ressources endormies qui ne demandent qu’à émerger. Ecrivez-les! L’automne est la saison idéale pour entrer dans cette détox émotionnelle. Cela purifiera chaque dimension de votre bien-être.

C’est quoi le bien-être? Voici ce qu’en dit Tal Ben-Shahar, chercheur de référence en psychologie positive:

Le bonheur est constitué de 5 composantes: le bien être spirituel, physique, intellectuel, relationnel et émotionnel. Chacun de ces éléments est comme une couleur de l’arc-en-ciel. Quand elles arrivent à être réunies, la lumière apparaît”.

Tal Ben-Shahar

Profitez donc de ce changement de saison pour laisser place au renouveau de votre être et vous sentir en pleine forme, même en hiver! Ecrivez sur ce que vous ressentez et comment vous envisagez votre vie. Cela vous sera bénéfique. Se poser et poser des mots fait toujours avancer. Plus qu’on ne le croit!

Pratiquer l’enthousiasme au travail

La crise sanitaire et économique liée à la Covid-19 va bien évidemment laisser des traces, pour bon nombre d’entre vous. Cela aura, sans nul doute, un impact sur vos conditions de travail pour après, sur votre façon de travailler, d’appréhender ce que vous voulez vivre dans votre vie professionnelle.

Chacune et chacun, vous pouvez être acteur de “l’après” et décider dès maintenant de ce que vous souhaitez vivre dans votre quotidien professionnel de demain. Il ne suffit pas de ruminer, ou de penser, ou de rêver. Posez les choses par écrit. Car, quand elles commencent à être posées sur une feuille, elles commencent à prendre forme.

Faire exister vos envies par écrit fera grandir l’enthousiasme en vous. Vous pourrez alors commencer à vous projeter. L’enthousiasme a un rôle prépondérant dans votre épanouissement. Il a été en effet démontré que votre cerveau se développe lorsque vous l’utilisez avec enthousiasme.

Voici quelques questions à vous poser pour faire émerger plus d’enthousiasme dans votre quotidien professionnel:

  • Quelles sont les activités qui vous ressourcent et vous donnent de l’énergie?
  • Quelles sont les activités qui vous mettent en situation de calme et vous font oublier le temps qui passe?
  • Quelles sont vos principales forces?
  • Comment pouvez-vous les mobiliser dans votre travail?

Déconfiner son énergie créative

En cette saison où la nature et les animaux prennent le temps de se reposer et de se retirer un peu du monde, prenez, vous aussi, le temps de mettre par écrit, les chemins que vous souhaitez tracer pour votre famille, votre métier ou la planète.

C’est le moment idéal pour réveiller et déployer cette force créative qui est en vous, que nous avons tous, et qui est juste parfois endormie ou bloquée. En concrétisant cette force créative, en lui donnant corps par des mots d’abord avant de passer à l’action concrètement, vous boosterez votre confiance en vous.

Cette étape va agir sur votre mental. Vous décidez de ce qui est bien pour vous et vous lui donnez vie. Cela n’a rien à voir avec une de ces résolutions de Nouvel An que nous prenons à la légère et qui dure 3 semaines, tout au plus.

Chaque saison amène sa dynamique. Tirez le meilleur profit de chacune des quatre saisons. Créez, avancez sur vos projets, préservez votre énergie pour ce faire et votre enthousiasme, prenez de la hauteur. Vous pourrez ainsi libérer des espaces de créativité, de ressourcement. Cela vous mènera vers un bien être plus que nécessaire pour tout le monde!

Se réinventer, même l’hiver

L’hiver s’installe, pointe le bout de son nez. Malgré un contexte particulier, l’hiver reste une saison d’introspection. Souvent, nous laissons aller le passé, les souvenirs plus ou moins heureux jaillissent avec les fêtes de fin d’année qui reviennent avec leur cortège d’obligations ou de jouissances, suivant les uns et les autres.

Pourquoi ne pas prendre le temps et d’écrire, pendant cette saison de pause, pour la vivre pleinement? Posez-vous des questions sur votre vie, sur votre travail et prenez le temps d’y répondre. Vous questionner sur votre raison d’être est un bon point de démarrage:

  • Pourquoi est-ce que je fais ce que je fais aujourd’hui?
  • Quelle direction est-ce que je souhaite donner à ma vie personnelle? familiale? professionnelle?

Vous pouvez vous sentir bien, même en hiver! L’hiver vous offre 3 mois pour vous remettre au centre de votre de vie! En écrivant, vous allez ouvrir de nouveaux espaces en vous, imaginer d’autres possibles et faire la paix avec vous-même.

Laissez la place à la réflexion, au repos, plutôt qu’à la suractivité. Goûtez une temporalité différente, plus douce et respectueuse de vos besoins, tout en sirotant un bon chocolat chaud. Donnez-vous la possibilité de déposer vos valises.

Mettez des mots sur votre ressenti, en lien avec vos activités ou votre famille, pour mieux comprendre ce qui se passe et ajuster en cas de besoin. Actualisez réellement vos besoins, vos désirs, pour mieux revenir à l’essentiel. Retrouvez votre libre-arbitre et votre liberté de décider en conscience! Ecrire peut vous permettre une exploration joyeuse, lucide et honnête, qui vous remet, au cœur de l’hiver, au centre de votre vie et de vos priorités.

Sait-on jamais? Par l’écriture, vous pourriez arriver à un engagement avec vous-même, celui de faire le choix d’une vie plus douce en harmonie avec vos désirs profonds!

En guise de conclusion

L’écriture est reconnue comme un outil pour se reconstruire, pour se préserver des attaques de l’extérieur ou de l’intérieur.

L’écriture est en effet le médium privilégié par lequel nous pouvons d’abord comprendre: mettre des mots, mettre en mots, comme si nous mettions en musique, mettre une distance aussi entre son vécu et soi, et surtout, raconter son histoire, pour mieux l’accepter, se l’approprier et la dépasser.

Ecrire permet de se remettre au centre de sa vie et de réinventer son équilibre. La littérature a toujours su réinventer des mondes. Ecrivez pour vous, inventez d’autres mondes. Ecrire est une évasion, quel que soit ce que vous écrivez. Ecrire permet de sortir de soi, même si vous parlez de vous.

En écrivant cet hiver, vous suspendrez le temps. Ce sera une saison de songes, de rêves…


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

1 commentaire

lucette smits · 3 novembre 2020 à 9 h 05 min

Ca oui, nous avons bien besoin de rêver ou dans l’écriture ou dans la lecture. Avec toutes les incertitudes et les mauvaises nouvelles qui nous assaillent, respirons du mieux que l’on peut, en prenant des forces morales là ou on peut…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *