Crédit photo: plaisirdecrire.fr

Vous voulez écrire mais vous n’osez pas? Vous avez la passion des mots et de la langue française, mais vous gardez tout pour vous? Vous êtes débutant en écriture et vous avez peur de tout simplement commencer à aligner quelques phrases? Vous êtes plus confirmé en écriture mais vous avez peur de publier vos écrits?

Dans son guide, Faly Stachak vous propose plus de 450 propositions et techniques d’écriture créative pour vous aider à sauter le pas et à prendre confiance en vous. Certaines de ses idées sont étonnantes, évolutives et insolites et permettent de renouveler sa créativité selon ses goûts, ses possibilités et sa plume.

Alors, vous n’avez plus qu’une chose à faire: partir à la rencontre de votre imaginaire, apprivoiser les mots qui vous habitent, améliorer vos écrits, affirmer votre style, structurer votre pensée pour ENFIN découvrir l’écrivain qui se tapit au fond de vous et que vous n’osez pas devenir! Voilà toute les promesses de Faly Stachak dans son ouvrage.

Qui est Faly Stachak?

Il existe peu de renseignements sur l’auteure Faly Stachak sur Internet, à part qu’elle vit dans la région de Strasbourg. Elle a enseigné les lettres, a travaillé ensuite dans la conception-rédaction et a animé des formations en pratiques d’écriture professionnelle, médiatique et littéraire. Faly Stachak écrit, conçoit et anime des projets pédagogiques innovants autour de la lecture et de l’écriture pour de nombreux publics.

Faly Stachak

Faly Stachak est une femme aux multiples facettes, vous l’aurez compris. Elle intervient donc auprès d’un très large public dans les domaines de la formation, de la culture et de l’éducation. Elle est spécialisée en événementiel et en création de récits collectifs.

Son ouvrage “Ecrire, un plaisir à la portée de tous”, est l’une des références en matière d’écriture créative, une discipline relativement récente en France, malheureusement.

Dans ses livres, Faly Stachak nous fait partager sa passion des mots et de l’écriture. Sa réussite est un modèle pour moi!

La composition du livre “Ecrire, un plaisir à la portée de tous”

Le livre est divisé en 4 parties, appelées “livres”:

  • écrire le monde
  • petits sentiers de la mémoire
  • terra fabula: le monde de la fiction
  • l’archipel des thématiques

Chaque partie contient des propositions d’écriture, puisque l’ouvrage en recense 450. Pas mal non pour un prix de 25€?! Les ‘livres’ sont divisés en parties, qui elles-mêmes sont divisées en itinéraires (31 au total). Les itinéraires comprennent un carnet de route avec plusieurs propositions d’écriture.

Le carnet de route contient également:

  • le compagnon du voyage, c’est-à-dire des extraits d’auteurs
  • un temps d’écriture
  • la forme et le genre.

Au fil du texte de 424 pages, en complément, des conseils d’écriture et de la théorie sont proposés. Enfin, une bibliographie est présentée à la fin de chaque ‘livre’.

L’écriture, un monde à découvrir

Vous sentez monter en vous la sensation toute particulière de vouloir écrire. L’écriture est comme un voyage que l’on ferait avec soi, en toute liberté. C’est une forme d’art précieuse et aux possibilités immenses, comme toute activité artistique ou créative. L’écriture est aussi un cheminement personnel, qui nous transforme pas à pas, au fil des mots couchés sur le papier. L’écriture, c’est aussi un pas vers son imaginaire, qu’on a trop tendance à étouffer, car c’est sans doute mal vu dans la société actuelle. L’écriture demande du temps, de l’engagement, de laisser vagabonder son esprit, d’explorer des pistes, de se former et d’apprendre, encore et toujours.

Pour se mettre à écrire, c’est simple: un crayon ou un stylo-plume, des feuilles blanches et un ordinateur (ou pas)! Evitez d’utiliser des feuilles à carreaux de type scolaire, comme on en utilise à l’école en France. Ce sont comme autant de barreaux qui emprisonnent la pensée. Et peut-être aussi, cela pourrait vous ramener à quelques mauvais souvenirs d’école. Opter pour la feuille blanche, c’est s’offrir l’espace de tous les possibles!

Vous aurez besoin aussi de certains outils pour commencer à écrire et à suivre les propositions de Faly Stachak: une montre ou un réveil pour écrire en temps “minuté”. Ce n’est pas vous obliger à rentrer dans un cadre rigide, mais il est formateur de restreindre le temps dans les consignes pour ne pas rester le crayon en l’air et le regard perdu, à la recherche d’idées qui pourraient ne pas venir!

Pour commencer à écrire, il suffit de s’abandonner, de lâcher-prise: croyez-moi, les mots surgissent d’eux-mêmes et les idées se déroulent alors comme une bobine de fil. J’en fais l’expérience chaque semaine. Pour ce faire, vous avez besoin d’un endroit calme, d’un espace paisible.

Pas de mise en écriture sans discipline: si vous n’instaurez pas des plages régulières pour écrire, en fonction de vos possibilités, vous n’écrirez jamais. Le but est de vous faire plaisir et non pas de souffrir. Pour commencer à écrire, oubliez l’orthographe. Vous n’êtes pas à l’école. Pour faire les exercices proposés par Faly Stachak, personne ne vous jugera. Oubliez cette petite voix intérieure qui intervient sans cesse pour vous juger.

Vous devez aussi avoir un carnet de notes toujours à votre disposition, même si vous vous trouvez à l’extérieur. Vous ne savez jamais quand une idée peut surgir. Si vous n’avez rien pour la noter, elle va s’envoler et ne reviendra jamais. Dans votre carnet, notez les sensations, les émotions, les décors, les anecdotes. Tout cela deviendra le terreau pour certains de vos textes dans l’avenir.

Soyez indulgent envers vous-même, comme je l’ai mentionné un peu plus tôt. Evitez de trop vous juger d’emblée. Soyez heureux des textes que vous avez produits. J’en suis convaincue, comme Faly Stachak, que toute personne possède une fibre créative, qui n’est pas forcément dans le domaine de l’art. Laissez les idées surgir, acceptez-les comme des cadeaux que l’imaginaire vous envoie.

Livre 1: écrire le monde

Ce chapitre est divisé en 2 parties:

  • être et dire: de la liste à l’inventaire des sens avec 4 itinéraires
  • dans les traces du poète avec 5 itinéraires

Rappelez-vous: l’écriture est un territoire immense peuplé de grandes étendues qui ne demandent qu’à être explorées! Sans doute vous aurez peur de la page blanche, mais cela ne doit pas vous arrêter. Pour combler ce vide de la page, vous avez à votre disposition 3 chemins possibles:

  • le chemin du réel
  • le chemin de la mémoire
  • le chemin de l’imaginaire

Les listes et inventaires en tout genre sont de bons déclencheurs d’écriture et vous permettent, mine de rien, de mettre en place votre univers. C’est ainsi qu’on avance sur la page, en posant quelques éléments de son monde, sans se rendre compte que c’est de la matière riche qu’on a en nous. Ces exercices sont des basiques de certains ateliers d’écriture et de l’écriture créative. Vous pouvez les pratiquer seul, en groupes, en famille ou avec des amis.

Commencez par un mot, puis un autre. Puis, peu à peu, votre plume deviendra plus alerte. C’est de cette façon que vous avancerez et que vous vous ouvrirez à votre monde. Effectivement, dresser des listes ou des inventaires, c’est nommer une partie de votre monde, c’est dessiner votre univers où se devinera votre sensibilité.

Ecrire, c’est aussi poser vos mots, vos choses et vous poser sur la page, dans l’espace et le temps. Et vous avancez, comme vous avancez dans la vie, parfois à grands pas, parfois lentement, mais toujours pas à pas.

Livre 2: petits sentiers de la mémoire

Ce chapitre est divisé en deux parties intitulées:

  • en remontant le temps…avec 3 itinéraires
  • enfances avec 5 itinéraires

Faly stachak vous propose, dans cette partie, d’explorer plusieurs chemins:

  • le grenier
  • de l’album de famille à l’autoportrait
  • identités
  • lieux mythiques
  • il était une fois le monde
  • les premières fois
  • de deux voix
  • d’hier à demain

Ecrire, c’est aussi transcrire ses émotions, les accepter et les raconter. En écrivant, on fait naître des images, on décrit des sensations. Dans ce chapitre, Faly Stachak vous propose de cheminer du côté de votre autobiographie, de votre enfance, de votre identité. Ce domaine est votre rapport au monde, à vos jardins intérieurs, et donc à votre univers intime.

Dans cette partie, les exercices sont à rédiger à la première personne du singulier. Vous devenez ainsi le héros majeur de votre monde dévoilé! Vous ressusciterez les souvenirs, ouvrirez les malles de votre enfance avec tout leur cortège d’émotions, avec leur défilé de toutes ces premières fois qui vous ont façonné. C’est ce qui définit l’identité de chacun!

Dans ce chapitre, vous écrirez pour ne pas oublier, pour transmettre, pour apprendre à descendre en vous afin de chercher au plus profond de vous les ressources et la force qui vous conduiront plus loin encore sur les chemins de l’écriture.

En passant par le grenier, en écartant les toiles d’araignée installées là depuis longtemps, vous irez explorer de vieux souvenirs de famille. Ce sera sans doute un chemin parsemé d’émotions intenses! Acceptez-les avec joie; elles font partie de vous! Parcourir vos chemins intérieurs vous remuera certainement: n’abandonnez pas à ce stade; ce serait trop bête!

Ensuite, vous irez fureter du côté des albums de famille conservés dans votre mémoire. Mine de rien, vous glisserez vers votre autoportrait! En parcourant votre passé, vous avez sombré quelque peu dans la nostalgie, mais sans vous dire que c’était mieux avant! Ce genre de pensée, c’est de la régression!

Faly Chatak, dans la partie “Enfances” vous propose de revenir sur des moments forts de votre enfance et de votre adolescence. Grâce aux émotions retranscrites, vos textes en seront d’autant plus sensibles. Il est vrai que remonter son passé peut s’avérer éprouvant. Rassurez-vous: écrire les grandes émotions qui vous ont traversé est un gage de bonne santé, au physique comme au moral. Alors, ça vaut la peine de persévérer sur vos pages.

Autorisez-vous à dire tout ce dont vous avez envie. L’écriture sert aussi à cela. Ecrire peut être difficile, mais vous apprécierez, dans cette partie, les moments passés avec vous-même. Rien d’autre n’est important au fond que votre plaisir à écrire et à tracer votre univers, d’une page à l’autre.

Dans cette partie, vous aurez évoqué tant de souvenirs, heureux ou douloureux. Croyez-moi: vous reviendrez de ce périple de souvenirs, plus fort, plus riche que vous ne l’étiez avant. Vous serez fier de vous!

Livre 3: Terra Fabula- le monde de la fiction

Ce chapitre est décomposé en 2 parties:

  • les éléments fondateurs avec 5 itinéraires
  • la croisière, un récit à la première personne avec 4 itinéraires

Les sentiers de la mémoire explorés dans le chapitre précédent n’étaient qu’un début, une matière à travailler votre autofiction ou votre fiction. Ce monde de la fiction est un vaste continent à arpenter, dont les routes et les chemins regorgent de richesses insoupçonnées.

Vous apprendrez aussi à mieux comprendre et à mieux maîtriser certains mécanismes du récit de fiction à partir de 3 directions:

  • planter le décor, construire des personnages, les faire vivre et mourir
  • travailler certaines techniques narratives pour procurer de l’émotion au lecteur
  • aiguiser ses armes en inventant le récit d’une croisière

Pour écrire de la fiction, il ne suffit pas de mettre en scène uniquement des personnages. L’histoire en question se déroule dans un espace-temps donné, comme dans notre vie. En fait, le décor, c’est le lieu de l’action avec une géographie, un temps, une Histoire, une politique, une économie, un peuple, une langue, une relation spécifique…

A cette étape, il est nécessaire de se documenter pour ne pas commettre d’impair. Les lecteurs ne vous le pardonneraient pas! Bien sûr, le personnage est l’élément roi d’une histoire, comme toujours! C’est l’élément autour duquel tout s’organise. Mais, n’oubliez pas que les personnages font comme bon leur semble et que vous ne pourrez pas les manœuvrer avec des fils comme vous le feriez de marionnettes! Ils peuvent parfois narguer l’écrivain!

Des personnages fictifs, ce sont des biographies à inventer, des vies à coucher sur le papier: ils ont forcément une identité distincte des autres. Ils évoluent, à l’instar des êtres humains. Ils ne sont pas des êtres de chair, mais de papier, mais ils fonctionnent de la même manière.

Vos personnages sont bien en vie, comme vous et moi. Ils sont de quelque part, ont un nom, une petite histoire, dialoguent de l’un à l’autre. Vous les datez, vous les situez, vous les campez, vous les faites parler, interagir entre eux dans leur monde. En bref, vous avez réussi à tenir le lecteur en haleine! Cela commence par le titre de votre histoire qui doit titiller le lecteur pour qu’il ait envie d’en référer à la quatrième de couverture, puis d’ouvrir le livre à la première page, de découvrir la fameuse première ligne et de lire jusqu’à la chute, ponctuation finale de votre intrigue.

Quel plaisir vous avez eu à inventer votre histoire!

Livre 4: l’archipel des thématiques

Il n’y a qu’une seule partie dans ce livre comportant 5 itinéraires.

Ce chapitre consiste à creuser votre rythme, à enrichir votre imaginaire à partir de vos lectures. Cela commence par écrire des lettres, réelles ou fictives. En bref, vous flirterez avec l’art épistolaire! Ensuite, Faly Stachak vous propose d’écrire la mort, de la raconter, de la décrire, de l’imaginer, des traces qu’elles a laissées sur vous. Vous passerez ensuite dans le rapport avec les étrangers, puis dans le monde des amourettes et des amours. En somme, un chapitre haut en couleurs!

En guise de conclusion

A la fin du livre, et à travers les 450 propositions d’écriture qu’elle offre au lecteur, Faly Stachak est persuadée que vous saurez dorénavant vous débrouiller sur les sentiers escarpés, mais beaux, de l’écriture. En parcourant cet ouvrage si riche, vous aurez tracé vos propres mondes d’écriture, ligne après ligne.

Peut-être votre voyage en écriture aura été mouvementé et troublant, mais assurément, il vous aura fait grandir. Votre écriture est plus assurée, plus paisible, plus facile, plus maîtrisée. Elle vous ressemble! En ayant commencé ce parcours, vous n’aurez jamais fini d’écrire. Ce n’est que le début de l’aventure! Vous allez écrire comme vous respirez. Cela deviendra vital comme votre souffle. Pour certaines et certains d’entre vous.

L’écriture vous fera vivre, vibrer, respirer, exister. Que demander de plus?

Un livre qui peut vous aider

A paraître sous peu….

Si vous voulez soutenir la création et le contenu hebdomadaire gratuit sur mon blog, l’achat de livres pour écrire sur le blog, l’hébergement du blog et l’envoi payant des newsletters, vous pouvez m’offrir le prix d’un café en suivant ce lien:

https://ko-fi.com/laurencesmits

Je vous remercie par avance de votre geste.


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

4 commentaires

Nicole leclercq · 20 avril 2021 à 18 h 53 min

Merci Laurence, cela est très intéressant et ouvre des pistes d’écriture.
De quoi se réjouir d’écrire en ces moments moroses.
nicole

    Claude Larivière · 22 avril 2021 à 16 h 12 min

    Merci beaucoup.
    C’est une très belle proposition de référence.
    Je vais l’acheter chez Renaud-Bray.
    Il est un peu plus cher que 25 euros (37.64$ canadien), en fait il est à 48,95$, mais je suis convaincu que je vais m’enrichir de cet ouvrage.

      Laurence Smits · 22 avril 2021 à 19 h 37 min

      Le prix que j’ai indiqué Claude est le prix qui figure sur la 4e de couverture et je l’ai acheté à ce prix-là en France.

    Laurence Smits · 22 avril 2021 à 19 h 38 min

    Je reste persuadée que tous les livres qui permettent de s’améliorer à tous niveaux sont très utiles, en ce moment et aussi après ces moments que l’on vit…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *