Tout le monde connait la romancière Mary Higgins Clark. Elle a excellé dans la catégorie de thrillers. Elle est devenue, au fil des ans, un véritable mythe.

Elle a proposé des nouveautés en littérature à une époque où on n’accordait que très peu de crédit aux femmes. Elle a vendu 18 best-sellers internationaux, a écrit 50 livres, 250 millions d’exemplaires de ses romans ont été traduits dans 35 pays. 20 millions d’exemplaires vendus en France!

Mary Higgins Clark est la reine du crime! Elle a eu le goût d’écrire toute petite. Mais, elle a mis du temps à réaliser ce désir. Elle n’a pas pu accéder aux études supérieures, car son père est décédé alors qu’elle était jeune. Elle a dû aider sa mère pour élever la fratrie.

Cette romancière à succès nous a quittés le 31 janvier 2020.

Comment Mary Higgins Clark en est venue à écrire?

D’origine irlandaise, Mary Higgins Clark est née le 24 décembre 1927 à New York dans une famille modeste. Son père meurt en 1939, laissant sa mère élever seule ses trois enfants.

Mary fut une élève brillante à l’école, mais doit renoncer aux études. Sa mère avait besoin d’elle pour aider à élever ses frères et sœurs. Elle est devenue assistante dans le service de publicité d’une entreprise, après avoir pris des cours de secrétariat.

Plus tard, elle est devenue hôtesse de l’air dans la compagnie Pan American. Le 26 décembre 1949, elle a épousé son ami d’enfance, Warren Clark. Elle lui a donné 5 enfants.

Mary Higgins Clark avec ses filles

Bien sûr, comme pratiquement toutes les femmes à son époque, Mary Higgins Clark arrêta de travailler pour s’occuper de ses enfants. A ce moment-là, elle commença à écrire des nouvelles, sans aucun succès.

En 1964, suite au décès de son mari, elle reprit son métier de secrétaire pour subvenir aux besoins de ses enfants. Elle a continué à écrire, des scripts et des nouvelles.

En 1971, elle décida de s’inscrire à l’université et obtint son diplôme de docteur en philosophie.

Les succès d’écriture de Mary Higgins Clark

En 1975, elle décida de publier son premier roman, en essayant un autre genre que la biographie ou les romans habituels, dans lesquels elle avait commencé à publier. Elle s’essaya au suspense. Son premier roman dans le genre thriller “La maison du guet” fut un immense succès, et lui ouvrit les portes de la gloire.

Pour ce roman, elle a eu du mal à trouver un éditeur. Personne ne voulait publier une histoire d’enfants violentés et assassinés par leur mère.

Le roman suivant, “La nuit du renard” en 1977, la fit connaître en France. Plusieurs de ses romans ont été adaptés à la télévision.

En 2019, elle a publié son dernier roman, “En secret”. Elle est décédée à 92 ans. Elle est devenue un véritable mythe, une ‘success story’ à l’américaine, malgré les contraintes familiales pesantes, malgré le dénigrement des éditeurs.

Mary Higgins Clark s’est toujours accrochée à son rêve, écrire, et elle s’était inscrite à un atelier d’écriture à l’université de New York.

Les conseils basiques de la reine du suspense

Le conseil le plus basique que la reine du thriller a pu donner est d'”écrire ce qu’on aurait envie de lire“. Sa bibliothèque croulait sous les les thrillers. Elle a porté la focalisation en développant une plus grande intimité avec ses personnages. Mary Higgins Clark a pris en compte le drame des protagonistes.

Ses personnages pourraient être nos voisins ou nos amis. Des personnages tels que l’on peut en lire dans les faits divers. Ils mènent une vie tranquille. Au départ! Les lecteurs peuvent ainsi s’identifier à eux. La romancière dit de ses personnages “qu’on aimerait les recevoir à dîner”.

Elle intercale toujours une histoire d’amour dans l’intrigue policière, en alternance avec le suspense. Ses enquêtes sont toujours résolues dans la plus grande moralité. La violence n’est pas étalée au grand jour. Les bons triomphent toujours.

L’écrivaine a toujours procuré, néanmoins, des frissons à ses lecteurs. Les faits divers sont le point de départ de ses intrigues. Ensuite, elle transforme les réalités. Elle cherche avant tout des sujets d’intérêt, pas forcément féminins d’ailleurs.

Elle travaille donc à partir de cas réels qu’elle extrapole. Elle pousse les circonstances jusqu’à un certain degré de perversité quand même. A partir de faits divers, son imagination se met en branle. Elle procède par suppositions: “qu’arriverait-il si…?”.

Mary Higgins Clark est une grande collectionneuse…de faits divers! Elle assiste à des procès, se tient à l’affût des découvertes scientifiques et s’inspire aussi de ses proches.

Elle fait d’imposantes activités de recherches pour étayer ses romans. Elle n’écrit que sur ce qu’elle connait parfaitement. Elle s’est toujours imposée une contrainte de réalisme pour les lieux, les détails des professions des personnages par exemple. Elle vérifie tous les détails. Il n’y a aucun hasard dans aucun de ses romans.

Elle a travaillé, travaillé, beaucoup travaillé. De 5 heures à 7 heures, avant le réveil de ses 5 enfants. C’était le seul temps dont elle disposait pour l’écriture.

Le secret de son succès tient en un mot: RACONTER.

Mary Higgins Clark écrit des chapitres courts, avec un rythme haletant. Elle insère des points de vue multiples, avec un subtil dosage de l’intrigue.

Les conseils d’écriture pratiques de Mary Higgins Clark

Pour l’écrivaine, l’intrigue est le fondement d’un bon roman à suspense. Pour elle, le décor et les lieux ont une influence directe sur l’atmosphère de l’histoire. L’auteur doit connaître ses personnages dans les moindres détails. Faire des nombreuses recherches et rester authentique: voilà les clés du succès.

Pour la romancière américaine, l’intrigue doit être naturelle, sans coïncidences ou circonvolutions. Les décors et données temporelles ont une influence directe sur l’atmosphère de l’histoire, selon elle. Ceux de l’écrivaine prennent vie dans des lieux sombres et tristes.

Mary Higgins Clark, avant de commencer un roman, écrit la biographie de ses personnages, dans le moindre détail. Elle conseille de penser à quelqu’un qu’on a connu enfant et qui nous fait penser au personnage qu’on est en train de construire. Le lecteur doit s’identifier aux personnages.

Avant de commencer à écrire, il est impératif de faire des recherches et de les poursuivre tout au long du processus d’écriture. La romancière lisait des centaines d’articles, réalisait des interviews de spécialistes, comme des médecins, des avocats ou des huissiers de justice. Elle a parfois demandé à certains spécialistes de lire son manuscrit en entier pour vérifier la véracité des faits.

Elle conseille aussi de ne pas passer des mois à perfectionner le premier chapitre de son roman. Il faut continuer à avancer dans l’écriture de son roman pour créer une dynamique d’écriture. L’auteure conseille de raconter des histoires. Les chapitres se retravaillent après, quand une centaine de pages au moins seront écrites.

Les clés du succès

Il n’y a pas de succès sans persévérance: c’est un des clés de la réussite. Ne rien lâcher pour croire à ses rêves. Quand les vents sont contraires, Mary Higgins Clark conseille de ne pas se décourager.

Le conseil suivant qu’elle a prodigué toute sa vie est de suivre ses passions. Quand on est passionné, les obstacles, les échecs et les difficultés ne sont que passagers.

Même si on rencontre des difficultés et que l’on a un travail qui ne nous plait pas, on peut toujours trouver du temps pour apprendre et maîtriser les connaissances pour réaliser son rêve d’écrire. Elle a toujours donné ces conseils:

Sachez que rien ne vous sera donné facilement dans ce monde”, disait-elle. “Je pense sincèrement que la vie nous teste en permanence sur cette capacité à nous relever après avoir vécu des défaites – et de savoir rebondir quoi qu’il arrive, envers et contre tout”.

Ayez toujours dans un coin de votre esprit votre ambition et PROFITEZ de chaque heure, chaque minute que votre emploi du temps vous offre pour vous former à ce qui correspond à votre rêve”. Mary Higgins Clark avait tellement raison!

Pour développer sa créativité et son imagination fertile, Mary Higgins Clark a fait confiance à son instinct. Elle a appliqué cela au service de son écriture. Cela lui a plutôt réussi, non?

La romancière, dans son intuition, savait qu’elle était destinée à écrire des romans à suspense. Elle conseille de beaucoup travailler. Elle se rendait sur les lieux de ses histoires, pour assurer la véracité de chaque détail, aussi moindre fut-il.

Mary Higgins Clark était persuadée que de pratiquer l’écriture régulièrement lui a apporté le succès. Elle a toujours choisi des héroïnes fortes, intelligentes et indépendantes. Ses héros ne sont pas des marginaux. Ce sont des gens dont la vie bascule. Ils ne cherchent pas d’ennuis, s’occupent de leurs affaires. Mais, un mauvais événement fait irruption sans leur vie.

Aucun de ses personnages ne s’apitoie sur son sort. Aucun chevalier en armure ne vient sauver les personnages en détresse. Elle crée de l’angoisse, mais ne verse pas dans le sang. “Il peut y avoir du suspense, sans que le sang dégouline et de la passion sans entrer dans la chambre à coucher“, disait-elle.

Rappelons-nous que Mary Higgins Clark n’a connu le succès qu’à 48 ans!

En guise de conclusion

La vie à la Charles Dickens de Mary Higgins Clark l’a inspirée toute sa vie. Elle a écrit jusqu’à sa mort, car “si gagner à la loterie rend heureux un an, faire ce que l’on aime rend heureux toute sa vie”, se plaisait-elle à dire.

Elle a écrit ses mémoires en 2003 dans “Entre hier et demain”. Elle a eu un parcours exceptionnel. Elle est devenue la reine incontestée du suspense, un poids lourd du polar.

Voilà ce qu’on pouvait lire dans le magazine “Marie-Claire” lors de la parution de son thriller “La nuit du renard”: “Un bon roman policier, c’est rare! Un roman policier écrit par une femme, c’est rarissime. Les amateurs de suspense seront rassasiés par ce best-seller made in the USA“.


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

1 commentaire

lucette smits · 15 septembre 2020 à 9 h 33 min

Son histoire liée à sa vie est passionnante à lire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *