J’avais écrit le premier article sur ce sujet quand j’ai reçu un des magazines anglais, Go English- N° 90, mai-juin 2018-  auxquels je suis abonnée.

Quelle ne fut pas ma surprise de lire un article complet sur l’écriture manuscrite, qui comporte le titre suivant:

“L’écriture: une forme artistique en voie de disparition?”

Je vous propose une traduction de cet article, qui composera un complément intéressant à l’article que j’avais déjà écrit et déjà planifié.

Soyez honnêtes: quand avez-vous écrit à la main pour la dernière fois?

De nos jours, la plupart d’entre nous, nous dépendons des formats électroniques de communication qui requièrent l’utilisation de claviers et d’écrans en opposition aux stylos et au papier.

Nous utilisons l’écriture manuscrite, généralement et seulement, pour signer avec notre nom, pour prendre des notes ou pour griffonner une liste de courses rapide.

Cela a fait de l’écriture manuscrite une forme artistique en voie de disparition et a conduit au déclin des différentes aides liées à cette activité.

L’écriture manuscrite était, jadis, tenue en haute estime.

 

Ecriture cursive et en caractères d’imprimerie

Ce sont les 2 formes d’écriture manuscrite.

L’écriture en caractères d’imprimerie implique de former les lettres comme des glyphes individuels, sans être attachées entre elles. (Un glyphe est une représentation graphique: une lettre, un accent, etc.).

 

 

C’est la première forme de calligraphie que la plupart des enfants dans les pays anglophones apprennent.

L’écriture cursive (ou avec des lettres attachées), d’un autre côté, est utilisée pour décrire tout style d’écriture dans lequel les lettres sont reliées entre elles d’une manière fluide.

 

 

Quand vous remplissez un document officiel, on vous demande d’habitude de noter des informations importantes, comme votre nom ou votre adresse, en lettres individuelles ou même en capitales d’imprimerie.

Parce qu’elles sont plus faciles à lire que les lettres cursives. parce qu’elles sont dans des cases séparées pour chaque lettre, ce qui implique qu’elles ne peuvent pas être attachées.

Cependant, selon toute probabilité, vous signerez vos documents en utilisant les lettres cursives, comme la plupart des signatures.

En partie, parce que cela donne un style plus raffiné. De plus, c’est plus difficile à copier. Mais, c’est surtout parce que c’est plus rapide à écrire que les lettres individuelles.

On peut écrire un mot d’un seul geste complexe, sans avoir besoin de lever son stylo de la page.

 

L’ascension et la chute de l’écriture cursive

 

Les textes les plus vieux en Anglais – surtout en vieil Anglais- datent du VIIe siècle. Certains textes de cette période incluent des exemples d’écriture cursive.

A la fin de la Renaissance, l’écriture cursive était surtout utilisée dans les documents officiels et dans la correspondance personnelle.

Durant les siècles suivants, elle est devenue vraiment populaire à travers l’Empire Britannique et aux Etats-Unis, où on l’appelait ‘la belle écriture‘.

Elle était considérée comme plus esthétique et plus agréable que les caractères d’imprimerie.

Dans ces temps anciens, l’écriture manuscrite était une activité laborieuse, qui demandait beaucoup de temps. Car il fallait calligraphier.

 

 

Cela était du à l’instrument alors en usage dans le monde occidental pour écrire. C’est à dire: la plume d’oiseau, principalement l’oie.

Les plumes pour écrire provenaient d’une aile ou de la queue d’un oiseau assez grand, comme l’oie ou le cygne. On la trempait dans de l’encre que l’on transférait sur du papier.

En raison de leur fragilité et de leur tendance à faire éclabousser l’encre, ces plumes convenaient mieux à l’écriture cursive. N’oublions pas que les gens à cette époque devaient tremper régulièrement la pointe de leur plume dans l’encre. Mais, il arrivait fréquemment que les utilisateurs en étalaient partout; ça bavait.

Petite note de la blogueuse: j’ai connu ça pendant quelques années à l’école primaire. Nous avions des encriers en bout de table, remplis d’encre violette. Nous, les élèves jusqu’à l’âge de 7 ou 8 ans, nous nous faisions enguirlander si nous tâchions nos cahiers. Les maîtres et maîtresses ne rigolaient pas. Nous étions à la fin des années 60.

 

Les plumes d’oiseau sont restées les objets dominants pour écrire jusqu’au XIXe siècle, quand le stylo-bille a été inventé.

Vers la fin de la Deuxième Guerre Mondiale, les stylos-billes, qui nous garantissaient 0 tâche, ont commencé  à être produits en masse et vendus à des prix compétitifs, permettant à tout le monde d’écrire vite dans le style choisi par l’utilisateur.

 

 

Cela a marqué le début du déclin de l’écriture cursive, qui, jusque là, avait bénéficié d’un statut élevé.

Ce déclin a été exacerbé par l’avènement de la technologie et le développement des formats électroniques dans le domaine de la communication, principalement par l’envoi de courriels et de textos.

De nos jours, alors que les écoles primaires au Royaume-Uni et en Irlande continuent d’enseigner l’écriture cursive, beaucoup d’écoles aux Etats-Unis et dans d’autres pays ne le font plus.

 

Les arguments pour et contre

 

La question de savoir si oui ou non les écoles devraient continuer à enseigner l’écriture cursive est le sujet de débats en cours.

Certains continuent à promouvoir les mérites de l‘écriture cursive, qui, comme cela a été expliqué plus haut, est une forme d’écriture rapide, la rendant pratique pour prendre des notes, par exemple.

Il est intéressant d’évoquer 2 études distinctes qui ont montré que les gens retiennent mieux l’information quand ils l’écrivent à la main que quand ils la tapent sur un clavier.

Les chercheurs de l’Université de Los Angeles en Californie, qui ont mené une étude en 2014 intitulée Le stylo est plus puissant que le clavier“, ont demandé à des étudiants de prendre des notes lors d’une conférence en utilisant soit un ordinateur portable, soit un stylo et du papier. Ces scientifiques ont ensuite comparé les souvenirs des faits que les étudiants avaient retenus.

Ils ont trouvé que les étudiants qui avaient écrit l‘information à la main l’avaient intégrée à un niveau plus important que ceux qui l’avaient tapée, les amenant à conclure que l’utilisation de l’ordinateur portable pourrait réellement altérer l’apprentissage par une mémoire plus superficielle.

 

 

 

En dehors de ces avantages,beaucoup considèrent l’écriture cursive comme une compétence essentielle à la vie.

Il est peu probable qu’une personne qui ne sait pas écrire de manière cursive soit capable de lire des textes écrits en lettres cursives – ce qui inclut nombre de documents historiques importants, parmi lesquels la Constitution Américaine et la Déclaration d’Indépendance. Ces documents originaux deviennent alors inaccessibles à cette personne.

L’envers de la médaille, c’est quelqu’un pourrait argumenter que le temps passé à enseigner l’écriture cursive aux enfants serait mieux utilisée à leur enseigner comment taper sur un clavier. Beaucoup d’écoles ont choisi d’appliquer cette dernière méthode précisément.

Il n’est pas surprenant que des études ont montré que la vaste majorité de la correspondance écrite de nos jours se réalise sur un clavier et non à la main. Et dans certains cas, la ‘main‘ n’est même pas utilisée! Les logiciels de reconnaissance vocale permettent aux gens de parler simplement à leur appareil, qui leur tape alors leurs mots et les envoie au destinataire concerné.

 

 

Cependant, même Nils Lenke, qui crée de tels logiciels pour l’entreprise technologique Nuance, croit que l‘écriture manuscrite est encore une compétence utile.

Voici ce qu’il a dit à la BBC (radios et chaines de télévision britanniques):

L’écriture manuscrite tient encore une place importante de nos jours quand les gens veulent interagir avec un stylo et du papier pour faire l’expérience d’un geste plus sensuel, en utilisant des compétences calligraphiques anciennes,  pour faire du beau travail manuel et pour exprimer des sentiments plus profonds”.

Donc, la prochaine fois que vous commencerez à écrire un courriel à un ami, considérez que vous avez le choix et  considérez l’enrichissement qu’une lettre manuscrite vous apportera!

 

 

 

En guise de conclusion

 

J’ai traduit cet article en respectant les idées, qui se rapprochent des recherches que j’avais effectuées pour mon propre article.

A vous de voir quelle place vous laissez à l’écriture manuscrite.

Certes, elle demande plus de temps et d’efforts, mais cela reste une relation que l’on crée avec soi-même!

 

 

 


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *