Dans une nouvelle étude scientifique, parue dans la revue “Frontiers in Psychology”, une chercheuse norvégienne, La Pre Audrey Van Der Meer et son équipe expliquent pourquoi écrire la main rend potentiellement plus intelligent que d’écrire au clavier.

A l’heure d’Internet et de l’omniprésence des nouvelles technologies dans nos vies quotidiennes, écrire, et notamment écrire à la main, peut paraître une activité superflue, voire contraignante inutilement.

Pourtant, écrire à la main développe la partie cérébrale de toute personne, notamment les enfants, et donc, contribue au développement de chacune et de chacun.

Pendant les expériences de ces chercheurs norvégiens réalisées auprès d’enfants et de jeunes adultes qui écrivaient à la main, l’activité neuronale a été observée: ces derniers apprenaient mieux et mémorisaient mieux qu’en tapant sur un clavier.

C’est un des bienfaits de l’écriture, parmi tous les autres…

Lire et écrire rendent plus intelligent

La science n’en a pas fini de découvrir de nouvelles vertus à la lecture et à l’écriture. Nous pourrions nous poser la question: à savoir pourquoi des recherches pertinentes dans ces deux domaines n’ont-elles pas été effectuées avant? Nous lisons et nous écrivons quand même depuis plusieurs siècles!

Certes, le concept de “l’intelligence” est un concept ambigu, compliqué à déterminer avec précision. Il existe de l’intelligence dans beaucoup de choses et il existe plusieurs formes d’intelligence, nous sommes d’accord!

Lire et écrire sont des activités extrêmement stimulantes pour le cerveau. Cet effort intellectuel entraîne une multiplication des connections dans différentes régions du cerveau.

A l’échelle de l’humanité, l’écriture est un phénomène relativement récent. Globalement, nous ne soupçonnons pas l’impact que la lecture et l’écriture ont sur nous. Nous pratiquons ces deux activités, sans trop nous poser de questions, un peu machinalement.

Des chercheurs américains ont démontré que la lecture d’un roman entraîne des modifications importantes au niveau cérébral. Les histoires façonnent nos vies, mais aussi nos esprits.

La lecture et l’écriture sont capables de nous transporter dans un tout autre environnement, de nous faire ressentir les mêmes sentiments que les personnages. Nous pouvons avoir l’impression qu’un livre ou en écrire un peut changer notre vie à tout jamais. Peut-être ces activités sont-elles alors assez puissantes pour provoquer des changements dans le fonctionnement et la structure de notre cerveau?

Lire et écrire rendent aussi plus empathique et plus heureux. Bien sûr, ce sont des activités qui nous permettent de nous détendre, d’améliorer notre vocabulaire et notre sens de l’orthographe.

Mais, lire et écrire développent aussi nos capacités de réflexion, de créativité et d’empathie, selon les recherches d’une psychologue canadienne, Maja Djikic.

Entrer dans le nouveau monde d’une histoire qu’on lit ou qu’on écrit a des effets scientifiquement mesurables sur notre cerveau, et qui se prolongent pendant plusieurs jours après avoir lu ou écrit.

Les changements dans le cerveau après des lectures ‘significatives’ ont notamment été enregistrés dans le cortex cérébral gauche, une zone du cerveau associée à la réceptivité du langage et aux sensations motrices, selon une récente étude menée aux Etats-Unis par la Emory University.

Lire et écrire permettent de s’ouvrir aux autres

D’après des études récentes, la lecture et l’écriture permettraient de déployer le sentiment d’empathie. Cette prouesse se retrouve dans tous les arts (peinture, musique, …). Quand nous lisons ou écrivons un texte de fiction, nous nous exposons à quelque chose de totalement nouveau: une façon de penser différente de la nôtre et des événements nouveaux.

Quand nous lisons ou écrivons des fictions, qui parfois peuvent être dures, nous n’en avons pas peur directement, car nous savons qu’elles ne sont pas réelles et que ce n’est pas nous qui les vivons. Une fois sorti de notre lecture ou de notre écriture, de nouveau dans le monde réel, deux choses se produisent:

  • nous sommes plus aptes à comprendre les autres. Car, nous nous sommes exposés à un mode de pensée qui n’est pas le nôtre. Nous devenons donc plus empathiques. Cela nous permet d’accepter les gens différents de nous, car nous apprenons à les comprendre au fil des pages.

  • nous sommes aussi moins stressés car ayant affronté les événements de façon fictionnelle, nous sommes capable de vivre les événements avec plus de sérénité. Cela nous permet de mieux appréhender les situations imprévues.

Les bienfaits de lire et d’écrire tous les jours

Lire et écrire tous les jours apportent un lot de bienfaits inestimables. En voici 10:

1- cela stimule cerveau

Plusieurs études montrent que la stimulation mentale peut ralentir l’évolution de la maladie d’Alzheimer et de la démence. Comme tous les autres muscles du corps, le cerveau a besoin d’entraînement pour rester vigoureux et en bonne santé.

2 – cela diminue le stress

La lecture et l’écriture diminuent notre état d’anxiété. Un roman peut tout simplement nous emporter dans une autre dimension. La lecture et l’écriture ont la capacité d’alléger notre anxiété et de nous détendre complètement.

3 – cela améliore nos connaissances

Quand nous lisons ou que nous écrivons, nous remplissons notre cerveau avec des nouvelles informations, qui peuvent nous être utiles un jour au l’autre. Plus nous avons de connaissances, mieux nous sommes équipés pour affronter de nouveaux défis.

4 – cela accroît notre vocabulaire

C’est un bienfait étroitement lié à la connaissance: plus nous lisons et plus nous écrivons, plus nous découvrons de nouveaux mots. Et plus il y a de chance de les employer dans notre langage quotidien. S’exprimer de manière éloquente et précise est un atout professionnel indéniable.

5 – cela améliore notre mémoire

Pour bien comprendre l’histoire d’un livre que nous lisons ou que nous écrivons, nous devons nous rappeler d’une multitude d’informations: les personnages, leur passé, leur vécu, les nuances, toutes les actions secondaires qui s’entremêlent à l’action principale. A chaque fois que nous formons une nouvelle mémoire, nous créons des synapses (des zones de contact entre les neurones) et nous solidifions nos synapses existantes.

6 – cela développe les capacités d’analyses

Vous est-il déjà arrivé de lire un bon roman policier et de deviner qui était l’assassin avant même la fin du livre? Si c’est le cas, vous avez fait preuve de bonnes aptitudes critiques et analytiques. La lecture et l’écriture permettent cela. Nous pouvons juger si chaque histoire est bien écrite, si les personnages sont bien développés, si l’intrigue se déroule de manière fluide, etc.

7 – cela améliore l’attention et la concentration

Dans nos sociétés qui gravitent autour d’Internet et du “multi-tâches”, notre capacité à nous concentrer est attaquée de toutes parts. Ce comportement hyperactif génère du stress et ralentit la productivité. Quand nous lisons ou écrivons une histoire, c’est tout le contraire. Toute notre attention est dirigée vers l’ouvrage en question, comme si le reste du monde se dissolvait.

8 – cela améliore la rédaction

Mieux écrire va de pair avec enrichir son vocabulaire. La lecture ou l’écriture d’histoires bien écrites va avoir un effet notoire sur notre propre style de rédaction. Observer la cadence, la fluidité et le style d’autres auteurs va inévitablement influencer notre propre manière d’écrire.

9 – cela tranquillise l’esprit

A la base, la lecture et l’écriture sont des activités de relaxation. Mais, au-delà de cette qualité reconnue, lire ou écrire une histoire peut apporter une paix intérieure considérable. Ces deux activités suscitent un sentiment de calme et de sérénité.

10 – un divertissement gratuit

Lire peut ne rien coûter si vous empruntez les livres dans la bibliothèque-médiathèque de votre ville. Vous y trouvez des livres sur tous les sujets. Il existe un genre littéraire adapté à chaque personne qui a envie de lire et d’écrire. Ecrire est encore plus simple. Vous pouvez recycler un vieux cahier et vous mettre à écrire, en assistant par exemple à des ateliers d’écriture en présentiel ou en distanciel, comme je le propose sur mon blog chaque semaine.

Lire et écrire sont des sports

La lecture et l’écriture ne sont pas que des arts, mais aussi des sports où chacun progresse à force de s’entraîner. Ce sont des sports comme les autres! Pour écrire correctement, il faut savoir lire. Et pour savoir lire, il faut savoir vivre. L’intelligence d’un texte dépend donc de la maturité du lecteur.

Nous évoluons constamment. Au départ, quand nous commençons une activité, cela paraît difficile. Tout est difficile avant de devenir facile. S’améliorer, quel que soit le domaine, demande de l’investissement et de la patience. Tout finit par réussir à celles et ceux qui sont prêts à en payer le prix!

Si vous souhaitez progresser à l’écrit, il ne tient qu’à vous de travailler jour après jour pour avancer dans la voie choisie. Pour mieux écrire, il convient de lire beaucoup, d’écrire énormément et d’élargir grandement ses connaissances. Nous n’avons jamais fini de progresser…

Pour écrire, inventer des histoires , c’est la même discipline qu’il faut pour préparer un marathon. Certes, cela peut être un sport de combat épuisant. Mais, quel plaisir et bonheur intenses après! Adopter un style de vie adéquat pour vous permettre d’écrire est aussi une nécessité. Même un amateur de marathon se doit d’avoir une hygiène de vie adaptée à son sport, n’est-ce-pas?

C’est la même chose pour la personne qui aspire à écrire. Ecrire, lire et apprendre chaque jour sont les trois choses qui vous rendent compétent pour progresser dans votre pratique d’écriture.

En guise de conclusion

Vous l’aurez compris, rien ne s’acquiert par divination! On n’a rien sans mal! Ce sont peut-être des banalités, mais elles sont réelles. A force d’écrire, vous ouvrirez des zones dans votre cerveau qui vous rendront, au fur et à mesure de votre pratique, plus intelligent, plus en adéquation avec vous-même.

Pratiquer rend meilleur. Ne vous réfugiez pas derrière des excuses encombrantes pour votre esprit. Cessez de retarder le moment de raconter vos histoires. Pratiquez, pratiquez et pratiquez encore! Jusqu’à ce que vous écriviez un jour le mot tant attendu “FIN”.


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

4 commentaires

Nicole · 29 décembre 2020 à 18 h 39 min

J’aime écrire à la main, une sensation que j’éprouve depuis l’enfance.
La sensualité gourmande de remplir la feuille de signes qui arrivent de toutes parts.
Au brouillon d’abord avec ratures et fautes d’orthographe, ce que je préfère et puis au net et après seulement à l’ordi pour transmettre mes textes
Quant à la lecture, c’est plonger dans d’autres mondes, sortir de moi, vivre d’autres moments, d’autres vies, parfois une certaine mélancolie me prend à la fin d’un roman, une certaine tristesse.
Et puis je passe à un autre.
Merci à vous chère Laurence pour tous ces bonheurs partagés.

Nicole

lucette smits · 30 décembre 2020 à 14 h 36 min

Je pense à tous les analphabètes du monde entier qui ne sauront jamais quel plaisir, quelle joie d’écrire ou de lire. Ils sont à jamais amputés de cette griserie à comprendre ce que veulent dire les mots qui formeront une phrase.
C’est grâce aux mots qu’un jour on devient un homme ou une femme libre…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *