Je vous propose donc la suite pour commencer à écrire.

J’espère que les premières idées exposées dans le premier article ont commencé à germer dans votre esprit et que vous avez commencé à oser écrire!

Il existe tellement de jeux d’écriture ou de supports possibles que l’exercice en soi est presque infini.

Les seules limites existantes sont votre envie de commencer et votre imagination.

 

Pourquoi ne pas écrire autour d’un spectacle, d’un livre ou d’un film?

 

Nous assistons tous à des concerts, spectacles divers ou à des séances de cinéma.

Au lieu de se contenter d’y assister – ce qui en soi est déjà formidable-  pourquoi vous ne consigneriez pas par écrit ce que vous avez vu ou lu, sur le contexte, le lieu, vos impressions, si vous avez finalement aimé ou pas?

Vous pouvez prendre un cahier pour commencer cet exercice, dédié uniquement à cela.

Je pense toujours que c’est mieux d’écrire à la main pour se mettre à l’écriture.

Prenez le temps après une belle séance au cinéma ou après une pièce de théâtre, de les résumer, de décrire vos sensations, votre joie.

Ecrivez un récit de spectateur, et pas forcément une critique acerbe!

Vous pouvez être critique, bien sûr, mais en connaissance de cause. Pas comme ces pseudo-journalistes des journaux parisiens qui critiquent tout de manière négative et à qui rien ne convient.

Vous pouvez aussi pratiquer cet exercice à partir d’un livre que vous venez de lire.

Et pourquoi pas imaginer une suite ou une fin différente en quelques lignes?

 

Vous pouvez aussi d’ailleurs donner votre opinion sur ce que vous avez vu sur des sites internet où nous pouvons librement écrire nos opinions.

Vous pouvez tout aussi bien écrire après avoir visité un monument ou après avoir fait une  autre visite -de musée, d’une exposition, etc.

Cela vous permet de garder une trace de votre activité et de vous relire plus tard.

C’est aussi un bon début pour écrire.

 

Pourquoi ne pas écrire des haïkus?

 

Vous me demandez: c’est quoi un haïku?

C’est un poème très court – 3 vers non rimés- d’origine japonaise.

J’écrirai un article sur ce thème prochainement dans ce blog.

Un haïku comporte 17 syllabes réparties en 3 vers: le 1er de 5 syllabes, le 2ème de 7 syllabes et le 3ème de 5 syllabes.

Cela repose principalement sur l’évocation de la nature, des saisons et globalement sur les 5 sens.

Un haïku s’écrit au présent, en évitant la ponctuation.

C’est en tout cas un court texte poétique où vous pouvez jouer avec les mots, les doubles sens et les expressions de notre langue.

Voici quelques exemples:

 

 

 

Vous pouvez maintenant écrire des haïkus, et si vous le souhaitez, pourquoi ne pas les écrire sur des post-it et les exposer partout chez vous?

Votre famille peut ainsi profiter de vos créations poétiques, et à coup sûr, toute la famille s’y mettra!

Prévoyez donc un stock de post-it pour ce faire!

 

Pourquoi ne pas écrire un livre-photo?

 

A notre époque, à l’ère des appareils photos numériques, nous prenons beaucoup de photos.

Qu’en faisons-nous?

Si vous êtes comme moi, votre ordinateur regorge de photos que vous ne regardez que rarement.

Alors pourquoi pas vous mettre à créer des livres-photos?

C’est une activité plaisante, grâce à laquelle vous revisionnez vos photos, les sélectionnez, les insérez sur un support (grâce à un logiciel trouvé sur internet) et écrivez des commentaires ou réflexions ou des légendes à votre goût.

Je me suis mise à cette activité il y a quelques années, et cela me comble.

Certes, vous écrivez par le biais d’Internet, mais c’est tellement plaisant de créer un livre-photos pour soi ou pour offrir!

Je suis partie régulièrement avec mes parents visiter une région de France. A chaque fois, pour Noël ou pour les anniversaires, j’ai créé un tel livre que je leur ai offert. Ils ont toujours beaucoup aimé ce souvenir et ils prennent régulièrement plaisir à le feuilleter.

Cela leur rappelle de beaux moments de vacances passés en famille!

Cette création se rapproche des carnets de voyage version papier ou du scrapbooking.

Rien ne vous empêche par ailleurs de créer un tel livre photo vous-même en version papier en ayant fait imprimer auparavant les photos de votre choix.

Toutes les options sont possibles.

 

 

Pourquoi ne pas écrire une recette?

 

Nous cuisinons tous; nous jouons tous avec nos enfants ou petits-enfants.

Alors pourquoi ne pas vous mettre à écrire vos propres recettes de cuisine?

Nous cuisinons sans forcément suivre une recette lue dans un livre ou sur une application.

Vous pouvez alors l’écrire en détail, donner vos commentaires, vos astuces, vos conseils de préparation et votre appréciation.

Vous pouvez même jusqu’à créer votre propre livre de recettes dans un beau cahier, comme le faisaient nos grands-mères. Un bel objet à offrir et à transmettre!

 

 

Vous pouvez tout aussi bien créer des recettes de sorcière. Vos enfants et petits-enfants adoreront votre création.

Cela fera rire tout le monde et chacun se prêtera au jeu de l’invention.

Vous pouvez imaginer les ingrédients de votre choix, du plus imaginatif au plus loufoque.

Ajoutez des formules magiques de votre cru, ajoutez des animaux que personne n’aime vraiment.

Et le tour est joué. Vous surprendrez votre entourage et développerez votre imagination.

 

Vous pourrez trouver des idées sur Internet pour débuter. Puis, en vous laissant prendre au jeu, vous finirez par en inventer vous-même.

 

Pourquoi ne pas écrire des poèmes?

 

Vous pouvez facilement commencé à composé des poèmes simples.

Qui ne l’a pas fait pendant son adolescence? Nous avons tous essayé ce genre, plus ou moins!

Par exemple, créez un poème avec les prénoms de vos enfants, de vos parents, des membres de votre famille.

Chaque lettre du prénom commence une ligne, et à vous d’inventer une poésie, qui rime ou pas, d’ailleurs.

Aucune règle n’est figée. Surtout pas!

Ce type de poème s’appelle un acrostiche.

En voici quelques exemples:

 

 

 

Vous pouvez aussi composer à partir de noms de pays, de villes, de fleurs: à partir du support de votre choix.

Tous les acrostiches sont possibles.

Et pourquoi pas les afficher sur des post-it ou autres supports chez vous pour commencer à publier et à avoir des lecteurs?

 

Pourquoi ne pas écrire à partir d’expressions ou de proverbes?

 

Il existe tellement de proverbes, d’adages ou d’expressions que vous avez l’embarras du choix.

Vous pouvez imaginer une courte histoire à partir de ce support.

Vous pousserez aussi loin que possible et à la longue, vous finirez par créer vos propres adages!

 

 

A partir de ce proverbe si connu, écrivez quelques lignes et laissez-vous emporter par votre imagination!

Vous pouvez tout aussi bien publier vos citations, proverbes ou expressions sur internet, les déposer sur des post-it chez vous (eh oui, je sais,  je deviens la reine des post-it!), les écrire sur des supports papier et les décorer.

Encore une fois, tout est possible.

Voici l’exemple d’un adage créé après une rupture et publié sur la toile:

 

 

Il existe des dictionnaires des proverbes. Vous pouvez tout trouver sur le net, ou vous faire offrir un dictionnaire des proverbes. Certains sont truculents!

Seules votre imagination et votre envie doivent vous guider.

 

Pourquoi ne pas correspondre?

 

Quand j’étais adolescente et lycéenne, j’avais une correspondante galloise et nous correspondions régulièrement avec plaisir.

Nos lettres étaient attendues. Cela dit en passant,  ces échanges m’ont fait progresser en anglais car je devais réfléchir à mes structures et chercher les mots inconnus.

Si vous ne maîtrisez pas de langue étrangère, correspondre avec une personne étrangère et francophone est possible. Il existe suffisamment de pays francophones sur terre sur tous les continents pour trouver votre bonheur.

Il existe de nombreux sites sur Internet, gratuits ou payants, pour vous lancer dans l’aventure.

Le site ‘penpaland.com’ , par exemple, peut être intéressant, car vous pouvez choisir la langue de correspondance de votre choix.

J’en ai dénombré au moins 15.

 

 

Je vous rassure, je n’ai pas d’actions dans cette société.

Vous chercherez le site de correspondance qui vous convient. Celui que j’ai évoqué est à titre d’exemple.

Correspondre est une pratique couramment utilisée dans les établissements scolaires, en France ou à l’étranger.

Et cela se fait aussi entre adultes. Vous pouvez commencer à tout âge. Cette activité n’est pas exclusivement réservée aux jeunes ou aux scolaires!

En apprenant l’espagnol sur un site payant, j’ai rencontré une femme allemande de mon âge -la cinquantaine- originaire de Bavière,  qui apprenait la même langue, et qui était passionnée comme moi par les langues en général.

Nous avons échangé en anglais, partageant nos expériences. C’est très enrichissant, car nous apprenons de l’autre, sur sa vie, son pays, ses coutumes.

De toute façon, en correspondant, soit par l’intermédiaire de votre clavier ou à travers des lettres, vous vous sentirez plus motivé pour commencer à écrire et à échanger.

Par la même occasion, vous pouvez vous faire des amis à travers le monde. Vous élargissez vos horizons culturels.

Et pourquoi pas un jour rendre visite à vos correspondants ou les inviter chez vous?

 

En guise de conclusion

 

J’ose espérer vous avoir convaincu, à travers ces quelques exercices sur deux articles, que vous pouvez commencer à écrire de manière simple et ludique.

C’est tellement agréable et valorisant d‘inventer des écrits, pour soi ou pour les autres.

Vous l’avez bien compris, écrire peut devenir une activité de partage et familiale.

 

Vous retrouverez bien d’autres jeux d’écriture dans l’e-book  “111 jeux d’écriture”, que je suis en train de finaliser et que vous retrouverez en accès gratuit sur ce blog vers la fin de l’été.

 

ebook-111-jeux-ecriture-v1.0

 

Volontairement, je n’ai pas inséré des exemples d’écriture de mon cru pour vous réserver la primeur dans mon e-book.

 

Dans tous les cas, faites-vous plaisir à écrire, à inventer et à partager!

Vous pouvez ainsi créer des moments de bonheur: cela n’a pas de prix!

 

Laurence Smits de La plume de Laurence

 

 

 

 

 

 

 


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

1 commentaire

lucette smits · 10 juillet 2018 à 10 h 42 min

Ça donne vraiment envie de commencer. Quant à moi, ça fait son petit bonhomme de chemin …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *