Chaque semaine, je publie les textes que mes chers lecteurs et lectrices ont envoyé via le blog, en suivant la proposition d’écriture N° 15:

Le Bac commence le 17 juin. Aussi, je vous propose de passer ou de repasser le Bac… en vous amusant!
J’aime, avec ma famille quand nous sommes tous réunis, jouer au jeu du Petit Bac, vous connaissez?


Le but de ce jeu est de trouver une série de mots appartenant à des catégories prédéfinies auparavant et commençant par la même lettre. C’est une course aux mots qui enrichit le vocabulaire et fait travailler les méninges!

Voici des exemples de  catégories possibles:

  • Les villes
  • Les prénoms
  • Les couleurs
  • Des personnes célèbres
  • Les pays
  • Les métiers
  • Les animaux
  • Les objets
  • La nature,  etc.

 

Voici vos textes:

 

De Lucette de France

Jeu du petit bac par ordre alphabétique : ville, prénom masculin, prénom féminin, couleur, personnes célèbres, pays, métier, animaux, nature

Voici:

Amboise Beauvais Compiègne Grenoble Jérusalem Niort Reims
Adrien Bruno César Gaëtan Jean Noël Robin
Anissa Brigitte Clémence Graziella Jeanne Norah Roxane
Aubergine Brun Corail Grège Jaune Noir Rouge
Abel Balthazar Charlema. Gabin jean Judas Napoléon Rodin
Albanie Belgique Canada Groenland Jordanie Norvège Russie
Arboriculteur Buraliste Cuisinier Garagiste Juriste Notaire Rentier
Abricot Baobab Concombre Groseille Jujube Nénuphar Rhubarbe


Le texte avec tous les mots précédents

J’ai visité le château d’Amboise, c’est une merveille. Rempli de nombreux personnages historiques. Mes amis Jean, Bruno et Clémence, m’accompagnaient. Nous avons visité la Picardie, vu le Palais de Compiègne où séjourna les empereurs Napoléon Ier et Napoléon III. Le premier de ces empereurs s’est sacré tout seul, non pas à Reims, mais à Paris. Il fit de nombreuses guerres, sans doute a-t- il traversé, l’Albanie, la Belgique, la Norvège. Le Canada était trop loin pour l’envahir, alors, il a osé la Russie, et ce fut la Bérézina…
Charlemagne, lui aussi empereur d’Occident, avait une barbe, non pas rouge ou noire, mais fleurie. Avait-il entendu parler (à cette époque) de Jérusalem, du Groënland, je ne le pense pas, mais, de Balthazar, oui, sans aucun doute. Qui ne connait pas le nom des Rois mages…César lui aussi était empereur, mais bien antérieur à sa naissance.
En tout cas moi, je préfère aller en Corse, rendre visite à Robin, Anissa et Graziella. C’est un très bon cuisinier Robin. Sa tarte à la rhubarbe est un délice, ses concombres à la crème, ses aubergines grillées, hum !!! Comme c’est bon, on en redemande…. Bientôt il rejoindra son bercail, aux environs de Beauvais. Il reverra avec plaisir ses potes. Adrien, lui, est garagiste, Gaëtan est arboriculteur, une tarte d’abricots ou de groseilles « bio » de sa production, rien que pour ça, on fait le détour…
En famille, nous regardons d’anciens films, avec Louis de Funès, Jean Gabin, lui le beau brun ténébreux. J’adore celui où il donne une gifle à Brigitte Bardot, la starlette aux cheveux jaunes. Chaque année pour Noël, autour d’une belle flambée dans la cheminée, nous dégustons des jujubes, Norah et Jeanne ont horreur de ça. Cette année, elles portaient de beaux atours pour le réveillon, l’une avait une robe corail, l’autre un pantalon grège. Graziella, elle, est juriste dans une étude de notaires. Ses parents, maintenant rentiers, ont été buralistes pendants des années. Ils ont délaissé Niort (comme je les comprends) et avec leur dernier fils célibataire, ils sont partis respirer l’air de l’Afrique. Ils nous ont envoyé des photos d’eux, en dessous d’un baobab. Et bien, c’est incroyablement haut. Eux, si petits et lui si haut. Quel contraste, la nature est vraiment très belle. Ils font un très long périple, puisqu’ils visiteront aussi au retour, l’Egypte, la Jordanie.
Et après plusieurs mois d’absence, au retour, ils iront saluer Abel, qui habite Grenoble. Et ce sera la fin de leurs voyages, avec beaucoup de beaux souvenirs et des anecdotes plus ou moins croustillantes…

De Michèle de France


VILLE NEVERS TOULOUSE
PRENOM NORBERT Tina
COULEUR NOISETTE TURQUOISE
METIER NEGOCIATEUR TRICOTEUSE
PERSONNAGE CONNU ANNA DE NOAILLES TCHAIKOVSKY
ANIMAUX NAJA TARIN (passereau)
PLAT NEMS TIRAMISU
PAYS-REGION NORVEGE TOSCANE
OBJET NOUGAT TABAC
CHANSON NON RIEN DE RIEN TOUTE LA MUSIQUE QUE J’AIME –
NATURE NENUPHAR TREFLE

———————
Norbert est devenu négociateur d’Art, grâce à des études à Nevers, aidé par une bonne orientation pédagogique. Il se souvient de cette dame asiatique qui l’avait aidé au tournant de ses choix judicieux. Elle lui avait aussi fait découvrir des spécialités de son pays, dont les nems et lui avait même présenté son naja conservé au formol dans un bocal. Il sourit en repensant à ses jolis yeux noisette lorsqu’elle grignotait du nougat en relisant régulièrement «  les derniers vers  » de Anna de Noailles. Mais l’Asie n’attirait pas Norbert qui rêvait de partir en Norvège. En attendant de réaliser ce merveilleux voyage, il reprend sa marche vers le jardin aux nénuphars, lieu qui l’apaise beaucoup, en chantant à tue-tête «  Non rien de rien, non je ne regrette rien……  » avant d’aller écouter, religieusement, le chant des grenouilles.

———————
Sur la place du Capitole de Toulouse, Tina, grande, mince aux yeux turquoise et cheveux roux, ondule son corps dans une marche dansante. Elle s’arrête chaque matin boire son café au bistrot «  Toscane  », côté anti-tabac, pour déguster son péché mignon le tiramisu. Elle ne complexe plus de son tarin trop long, comme la taquine son frère, depuis qu’elle a découvert que ce nom était celui d’un joli passereau. Elle est tricoteuse pour une marque connue, adore son métier. Il est l’heure, elle y file. Son passe-temps favori quand elle marche, c’est de positionner ses écouteurs pour écouter le concerto N°1 de Tchaïkovski par Lang Lang, surtout depuis qu’elle est allée à un de ses concerts. Oh comme elle avait apprécié cette romance si douce, qu’il avait offerte lors du dernier rappel. C’est toute la musique que j’aime se murmure t’elle heureuse, en embrassant le trèfle à 4 feuilles, offert, hier soir, par son ami.

 

De Nicole de Belgique

La lettre V

 Vermeille, la robe tout en transparence de soie chaloupait autour des jambes suivant le pas cadencé de la plus jolie femme de la plage de Villa Del Mar dans l’Entité de Vera Cruz Mexique.
Vernon 0’Sullivan caché derrière le verre fumé de ses Ray Ban l’observait.
Vernon, ancien marine du Vietnam, reconverti en détective privé suivait Valerie Williams la fille du plus important viticulteur de la Napa Valley depuis trois jours.
Il avait pour mission de la ramener au bercail.
La jeune femme s’engagea dans un chemin longeant les dunes, entouré de cactus, survolé par un vautour menaçant.
Soudain, sorti de nulle part, un individu masqué se jeta sur elle.
Vernon se précipita sur lui, le plaqua au sol d’une clef de bras le laissant groggy pour un moment. C’était un comédien engagé par lui afin d’établir le contact avec la jeune femme.
La belle remercia son sauveur d’un sourire mouillé de larmes.
Il la raccompagna jusqu’à son hôtel.
Valeria ne le quittait pas des yeux, voulait tout savoir de lui et l’engagea comme garde du corps.
La loyauté n’étouffait pas Vernon, il changea de patron.
Valeria s’intéressait à la peinture, ils partirent pour la vieille Europe : Van Gogh à Amsterdam, Géricault à Paris, Vasarelly.
Ils découvrirent les plages françaises et les bâtiments défensifs de Vauban.
Ils apprirent à se connaître, ils s’aimèrent, se marièrent, Vernon devint viticulteur dans le domaine de son beau-père.
Leur première fille s’appelle Vera.

 

De Laurence de France

 La lettre Y

 

Prénom : Yolanda

Objet : yoyo

Nature : yuzu

Ville : Yutz

Pays : Yougoslavie

Métier : yield manager

Personne célèbre : Yuksek

Sport : yoga

 

Yolanda était une femme sans histoire depuis toujours. Elle était originaire et vivait à Yutz, dans l’est de la France, plus précisément située dans la région de Thionville. Elle se rendait souvent au Luxembourg, car sa ville était jumelée avec la ville éponyme du Grand Duché.

Yolanda avait poursuivi des études d’informatique à l’université de Strasbourg pendant plusieurs années et avait obtenu avec brio son Master. Elle était devenue, à force de ténacité, une ‘yield manager’. Elle était chargée d’optimiser le chiffre d’affaires d’une chaîne hôtelière fort connue sur le plan international.

Son métier était prenant, et elle avait besoin de se détendre. Pour ce faire, elle pratiquait assidûment le yoga, notamment le weekend, et aussi surprenant que cela puisse paraître, le yoyo. C’était un objet en bois en bois qui lui avait été offert quelques années auparavant, quand elle était encore jeune.

Dérouler son yoyo la calmait, paradoxalement. Ce va-et-vient continu lui faisait oublier tous les tracas du quotidien. Comme le Docteur House, qui, dans la série du même nom, joue régulièrement à ce jeu durant ses séances de diagnostic.

Mais, ce qui rendait Yolanda plus qu’heureuse, était d’aller écouter son idole Yuksek en concert. Il était peu connu, mais c’était un musicien hors pair. Il dépassait tous les autres en matière de musique électronique. D’ailleurs, elle l’écoutait en boucle sur son trajet vers sa maison.

Yolanda avait aussi un passe-temps surprenant. Elle prenait soin de ses yuzus, bien protégés dans leur serre, des citronniers au goût particulier de mandarine sauvage. Elle en avait ramenés de Yougoslavie, lorsqu’elle avait passé un an dans ce pays pour ses études. Ils poussaient en bord de mer, comme à Menton dans le sud de la France.  Elle avait adoré le goût de ce fruit dans les plats qu’elle avait goûtés dans cette contrée. La Yougoslavie, mosaïque morcelée d’états, lui faisait toujours envie, particulièrement, la Croatie, là où elle avait séjourné. Peut-être irait-elle vivre là-bas un jour ? Mais, pour assouvir son rêve, elle savait qu’elle allait devoir s’initier sérieusement au croate…pas si simple quand on n’était pas douée pour les langues comme Yolanda !

 

La lettre W

Prénom : Walter

Ville : Wasquehal

Personne célèbre : Richard Wagner

Pays : Wallis et Futuna

Métier: web designer

Nature: wasabi

Animal: wallaby

Objet: wagon

 

Walter avait d’abord été web designer après ses études d’informatique. Il avait été embauché par une société pour configurer leur site de fabrication de wagons pour la SNCF, basée à Lille. Comme il résidait à Wasquehal, il avait un peu de route à faire tous les jours pour se rendre à son travail. Mais, la routine, les allers et retours quotidiens avaient eu raison de son envie de travailler avec un ordinateur toute la journée.

Walter souhaitait changer de région, vivre au grand air, travailler avec des animaux peu connus, s’en occuper, même si cela impliquait de ne plus avoir de vacances ni de RTT. Il avait étudié son projet pendant de longs mois, avait rendu visite à des éleveurs divers et variés un peu partout en France, puis, il avait jeté son dévolu sur les wallabies. Cet animal à la petite taille était méconnu en France, et il avait la volonté de développer cette race appartenant à la famille des kangourous. Les petits marsupiaux de son élevage étaient originaires de Wallis et Futuna, dans l’océan pacifique.

Pour atteindre son but, Walter fit l’acquisition de terres au fin fond de la Charente limousine. En effet, ces animaux étaient des herbivores, se nourrissant de foin, d’herbes et de céréales. Ils étaient petits mais avaient besoin de grands espaces.

Comme il souhaitait être complètement autonome dans son élevage, aussi il prit la décision de cultiver lui-même ses céréales. Pour diversifier la nourriture, il commença aussi la culture du wasabi, connue pour être la rose trémière des montagnes, dont ses nouveaux habitants étaient friands.

Une nouvelle vie s’ouvrait pour Walter, au cœur de la campagne et au calme, aussi solitaire que pouvaient l’être ses nouveaux amis.

 

La lettre X

 Prénom : Xavière

Ville : Xaintray

Couleur : xérès

Personne célèbre : Françoise Xénakis

Nature : xanthorrhoea

Animal : xénodon

Objet : xylophone

Métier : xylophoniste

 

Xavière se passionna très tôt sur ses origines. Ses parents ne pouvaient pas vraiment l’aider dans sa quête, ils ne savaient pas grand-chose. De plus, les grands-parents étaient morts des deux côtés de la famille.

A Xaintray, sa ville d’origine, se trouvait un club local de généalogie. Un historien à la retraite l’aida beaucoup. Internet permit aussi de peaufiner les recherches. Cela prit plusieurs mois de dur labeur, mais de déceptions en découvertes, la jeune femme découvrit qu’elle était parente avec l’écrivaine Françoise Xénakis. Elle était bien connue pour porter des lunettes avec de grosses montures couleur du xérès. C’était une tante éloignée, du côté de sa mère.

Puis, elle trouva un grand-oncle paternel très original, qui s’était pris de passion pour les serpents, notamment le xénodon. Elle avait retrouvé sa trace grâce aux archives conservées sur les Poilus de la Grande Guerre. L’originalité que son père cultivait en faisant pousser des xanthorrhoea, elle savait désormais d’où cela provenait. C’était inscrit dans les gènes. Elle préférait, de loin, côtoyer ces graminées, de grandes plantes qui pouvaient atteindre cinq mètres de haut, que de s’acoquiner avec des serpents !

Un jour, une cousine éloignée de sa mère vint leur rendre visite, suite au courrier que Xavière lui avait envoyé pour évoquer les racines familiales. Elle était venue de bon cœur, de Poitiers, là où elle résidait. Elle en apprit beaucoup à la chercheuse. Son père à elle était un xylophoniste reconnu, qui jouait dans l’orchestre philarmonique de la capitale poitevine. Elle avait d’ailleurs hérité de tous ses xylophones à sa mort, dont certains étaient très anciens.

Peu à peu, à force de recouper les toutes les informations, Xavière parvint à retracer la ligné de sa famille, aussi bien maternelle que paternelle. Cela lui donna tellement la passion de l’histoire et de la généalogie qu’elle finit par en faire son métier.

 

Merci à toutes pour ces beaux textes, originaux, en espérant que cela vous inspirera et vous donnera aussi envie d’écrire.

Je vous souhaite une belle lecture et peut-être au plaisir de vous lire prochainement!

Je vous souhaite également une belle semaine récréative.

Chaque semaine, le blog vous proposera une nouvelle proposition d’écriture,

 

Créativement vôtre,

 

LAURENCE SMITS

 

 


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *