Le mot “graphologue” est d’étymologie grecque. La racine “grapho” désigne “l’écriture”, et le suffixe “logue”, le spécialiste.

La graphologie est une étude -et non pas une science- par laquelle le spécialiste croit pouvoir parvenir à connaître l’état moral, les aptitudes et les dispositions d’une personne par la forme des lettres et des traits de son écriture.

La graphologie est donc une technique d’analyse de l’écriture dont la scientificité n’est pas reconnue.

Cette pratique vise à déduire les caractéristiques psychologiques de la personnalité d’un individu à partir de  l’observation de son écriture manuscrite.

Nous ne réfléchissons pas vraiment quand nous écrivons; les tracés nous viennent naturellement au fil de nos apprentissages scolaires, selon les époques et les méthodologies.

 

Les origines de la graphologie

 

Le mot “graphologue” a été créé par Jean Hyppolite Michon en 1872. Prêtre de son état.

Il a fondé la SFDG – la Société Française de graphologie.

Il a établi une liste de signes graphologiques qui renvoient, selon lui, à des trais de caractère spécifiques.

 

 

L’Italien Baldi a été le premier auteur à avoir abordé le thème de la graphologie.

Le théologien suisse Lavater a décrété que l’écriture manuscrite serait une voie d’expression de l’individualité humaine. un siècle avant Michon.

Il y eut d’autres spécialistes qui ont théorisé sur le sujet. Mais, ma volonté n’est pas d’établir un catalogue exhaustif de tous ces hommes, mais de donner les principales idées.

Sachez que les graphologues français se réfèrent toujours aux écrits de Jules Crépieux-Jamin comme une de leurs références historiques.

 

 

En quoi consiste la graphologie?

 

La graphologie est déterminée selon certains critères analysant votre écriture:

  • la forme de vos lettres
  • la pression que vous exercez
  • la vitesse pour écrire
  • la dimension de vos lettres
  • la direction que vous donnez à votre écriture
  • la continuité de votre écriture
  • la manière dont vous ordonnez vos lettres

 

 

Personne n’écrit de la même manière enfant ou adulte, jeune ou vieux, en bonne santé ou malade.

Votre écriture peut varier au cours de votre vie. Les circonstances de votre vie peuvent jouer un rôle déterminant sur votre façon d’écrire.

D’ailleurs, pour tracer un profil psychologique, il est évident que personne ne peut se fier uniquement à l’écriture.

L‘écriture comporte un certain aspect irrationnel, car vous n’écrivez pas en conscience en réfléchissant à toutes les lettres que vous formez.

 

 

Suivant les époques, plus ou moins de préjugés sont reliés à votre écriture, comme quoi, par exemple, l’écriture et la personnalité seraient intimement liées.

Le postulat de base reste néanmoins: l’écriture est révélatrice de la personnalité d’une personne.

L‘écriture de chacun dépendrait des facteurs culturels propres à son pays qui pourraient influencer la manière de tracer les lettres et tous les autres signes.

L’écriture a évolué au fil des siècles et varie selon les peuples.

Mais, tout le monde sait que l’écriture change vite chez les adolescents par exemple ou  chez les personnes malades, ou celles qui ont des problèmes de santé liés à l’âge.

Les drogues de toutes sortes peuvent considérablement altérer l’écriture d’une personne.

La forme que vous donnez à votre écriture est la partie la plus consciente de votre écriture car elle est directement influencée par votre vécu – à votre insu tout de même.

Votre écriture mesure votre originalité et aussi votre indépendance d’esprit.

La dimension de votre écriture est le sentiment que vous avez de votre propre importance, votre type de relations que vous entretenez avec les autres et la réalité.

A l’époque de nos grands-parents et parents, il était d’une importance capitale de former ses lettres de manière cursive, et gare aux réprimandes pour celui ou celle qui ne respectaient pas les consignes strictes.

A l’école, tout le monde apprend un modèle d’écriture unique que tout le monde s’empresse de déformer.

Les médecins sont bien réputés pour posséder une écriture impossible à déchiffrer. Pendant leurs études, ils ont appris à écrire vite par le rythme imposé, pour ne pas perdre trop de temps.

Votre métier influence grandement aussi votre écriture.

J’au eu un ami qui, pour son métier d’ingénieur, écrivait en lettres d’imprimerie. Il était incapable ensuite d’écrire autrement. Il avait perdu l’usage d’écrire avec les lettres reliées.

 

 

Vous voyez bien dans ces deux exemples que la manière d’écrire de la personne influence d’abord notre faculté à lire et à comprendre le message. Je ne saurai dire pour la première image s’il s’agit d’une signature ou pas.

Il est certain que vos maux se cachent derrière vos mots.

Votre écriture est de toute façon marquée par votre histoire.

Elle peut révéler des nœuds psychiques.

 

 

Votre inconscient utilise l‘écriture pour communiquer.

L’inconscient en souffrance déforme certaines lettres selon le graphisme propre à chacun. Comme une armure. Un mur infranchissable.

L’écriture comporte une dimension corporelle à ne pas négliger.

 

 

 

Ce que dit votre écriture

 

Votre écriture révèle profondément votre personnalité, votre comportement, votre vie affective, votre forme d’intelligence, votre potentiel.

Votre façon de tracer vos lettres et vos chiffres, comme votre signature, recèle quantité d’informations sur vos qualités, vos doutes, vos tendances profondes, votre confiance en vous, votre pouvoir d’affirmation, en passant par votre relation à l’argent et à vote sexualité.

Grâce à votre écriture et à celle des autres, vous partez à la découverte de vous-même et des autres.

Le graphologue étudie aussi la position de votre écriture, son inclinaison, la taille des lettres, la proportion de vos lettres, l’espacement entre les lettres et les mots et aussi entre les phrases, la hauteur des hampes et des jambages.

L’analyse de votre écriture

 

Le graphisme comporte 3 zones:

  1. la hampe – la partie supérieur de l’interligne.
  2. la zone médiane – la partie centrale.
  3. le jambage – la partie inférieure.

Il est de tradition dans cette pratique de dire que la partie 2 appartient au sentiment de soi.

Que la gauche représente le passé.

Que la droite représente l’avenir.

 

 

Les personnes extraverties ont tendance à former de grandes lettres. Comme les personnes ouvertes aux autres et curieuses.

Les personnes introverties préfèrent écrire petit, comme les personnes économes.

L’écriture de taille moyenne révèle de grandes capacités de concentration.

Si vous laissez de grands espaces entre les mots, vous faites partie de ces gens épris de liberté et d’indépendance.

Si vous rapprochez vos mots, vous faites partie de ces gens qui aiment la compagnie.

Les mots collés désignent plutôt le côté indiscret de votre personnalité. Vous avez tendance à bousculer les autres.

 

 

Si la pression que vous exercez pour écrire est forte, cela peut révéler une grande énergie émotionnelle. Cela peut aussi révéler une grande tension ou un sentiment de danger.

Une pression modérée dans votre écriture peut désigner une personne calme et stable.

Une faible pression serait l’apanage des personnes introverties, possédant une grande sensibilité, qui ont besoin d’un environnement calme. Cela peut aussi dénoter un manque de vigueur ou de l’empathie envers les autres.

 

 

Si vous mettez votre point sur le ‘i’ bien au-dessus de la lettre, vous êtes doté d’une grande imagination.

Si votre point est tout près du ‘i’, vous possédez un esprit organisé; vous avez le sens du détail.

Si vous mettez le point à gauche,

Si le point se trouve à gauche de la lettre ‘i’, vous avez une tendance à la procrastination (tendance à tout remettre au lendemain).

Si vous entourez votre lettre ‘i’, vous avez gardé un caractère enfantin; vous êtes joueur.

 

 

Si vous écrivez penché à droite, vous aimez rencontrer et travailler avec de nouvelles personnes. Vous êtes ouvert sur le présent et l’avenir. Vous avez en vous un besoin d’aller de l’avant.

Si vous écrivez penché à gauche, vous souhaitez faire bande à part. Vous désirez cacher vos émotions. Vous êtes plutôt introverti et introspectif.

 

 

Si vous formez un long trait sur votre ‘t”, vous êtes une personne enthousiaste et déterminée. Vous avez une certaine tendance à être obstiné.

Si vous barre est courte, vous avez tendance à paresser.

Si votre barre est minuscule et placée très haut, vous avez des objectifs à atteindre. Votre aspiration à les atteindre est élevée.

Si votre barre se place très bas, vous relevez la barre des gens qui visent bas.

 

 

Si vous formez une boucle large sur votre ‘l’, vous êtes une personne calme et spontanée.

Si votre boucle est étroite, vous vous imposez des restrictions.

 

 

Si votre crochet terminant la lettre ‘y’ est minuscule, c’est un indicateur fiable de votre personnalité.

S vous dessinez une grande boucle, vous avez un grand cercle d’amis.

Si votre boucle est étroite, vous êtes sélectif dans le choix des personnes qui vous entourent.

Si votre crochet est court, vous semblez être plutôt casanier, voire pantouflard.

Si Votre crochet est long, vous avez la bougeotte.

 

 

Si vous avez l’habitude de former des lettres pointues, vous possédez une saisonnalité intelligente qui refoule aussi une certaine agressivité.

Si vous formez des lettres plus rondes, vous possédez un esprit créatif et artistique.

 

 

Si vous écrivez rapidement, vous révélez un caractère impatient; vous n’aimez pas perdre votre temps.

Si vous écrivez plus lentement, vous êtes autonome et méthodique.

 

Comment procède le graphologue?

 

Pour toute analyse graphologique, le graphologue doit pouvoir disposer d’éléments biographiques (âge, sexe, niveau d’études, sujet droitier ou gaucher) vous concernant.

Il doit aussi avoir en sa possession votre C.V dans le cadre d’une évaluation professionnelle.

Ainsi que d’une lettre originale écrite par vos soins, manuscrite et signée.

Tout cela peut paraître paradoxal, mais c’est fortement utile.

Le graphologue ne peut étudier votre écriture sans avoir des éléments en main.

Le graphologue pourrait servir au diagnostic médical de certaines pathologies. Dans l’écriture de chacun, il y aurait des signes pathologiques spécifiques de la maladie de Parkinson par exemple, ou de pathologies psychologiques, comme un état dépressif, un trouble bipolaire ou une paranoïa. 

Le graphologue peut détecter d’autres troubles comme la dysgraphie, la crampe de l’écrivain, qui peuvent handicaper le quotidien de la personne concernée.

La graphologie a été beaucoup utilisée en France comme outil d’évaluation pour des candidats à l’embauche.

En 1989 en France, 93% des entreprises avaient recours à la graphologie pour sélectionner des candidats à l’embauche.

Mais, la loi Aubry du 31 décembre 1992, relative au recrutement et aux libertés individuelles, réglemente l’usage des techniques d’évaluation des candidats.

Cet usage de la graphologie est peu répandue dans les autres pays.

Il peut être demandé à un graphologue d’intervenir et d’analyser dans le domaine judiciaire.

Il a alors pour objectif de déceler des falsifications de documents.

Dans le cadre d’une enquête, il compare les écritures d’un suspect à des notes au hasard ou à d’autres pièces à conviction.

 

En guise de conclusion

La graphologie peut être un exercice amusant, tout en sachant que la précision de son décryptage est limitée.

L’écriture de chacun change selon son humeur, selon les circonstances de sa vie.

Personne n’écrit comme une machine.

Le graphologue n’a aucun droit de juger la personne qu’il analyse.

L’écriture d’une personne est comme son empreinte digitale.

Personne ne possède la même écriture, pas même de vrais jumeaux.

Mais, cela reste intéressant d’observer l’écriture d’une personne, voire d’un écrivain. C’est fascinant de lire des pages d’un écrivain célèbre.

 

Continuez à écrire sans trop vous poser de questions tout de même!

 

 


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

1 commentaire

lucette smits · 4 septembre 2018 à 13 h 53 min

J’en reviens toujours à mon expérience d’écolière. Ma maîtresse était très sévère avec les accents, les boucles et les déliés, la grandeur de l’écriture et nous étions tous notés pour le classement mensuel. Pour ma part, comme tu le sais j’aimais tellement ma maîtresse que j’imitais sa belle écriture bien droite quand, dès le matin nous lisions en arrivant dans la classe notre premier devoir qu’était “la morale” et après nous devions en parler. Grâce à toi, tous mes souvenirs reviennent en surface

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *