Dans le premier article consacré aux conseils d’écriture, j’ai parlé du désir d’écrire, de se faire plaisir, d’écouter son intuition et de mettre en place certaines habitudes de vie.

Mais, au commencement de toute pratique d’écriture, il y a le désir. Le désir de fabriquer un monde, de faire vivre des personnages, de vivre plusieurs vies. Mais, après ce désir, vient une solitude absolue, un confinement volontaire de création. On est seul face à nous-même, devant notre feuille.

Ecrire nécessite trois choses: le talent, le travail et la chance, selon le célèbre écrivain Bernard Werber. Mais, deux suffisent: talent et travail. Ecrire ne se résume pas à faire du joli pour plaire, à faire du flon-flon pour trouver une audience et donc, pour se faire de l’argent.

Conseil 16: persévérer pour progresser

Persévérez pour progresser est un des conseils préférés donné par l’écrivain américain prolifique, Stephen King. Sautez tous les obstacles qui se présentent devant vous. Aucune montagne n’est insurmontable.

Vous ne pouvez pas vous contenter de laisser tomber dès qu’une difficulté surgit. Et dans une pratique sportive, croyez-vous qu’un athlète devient champion du monde en claquant des doigts?

De toutes les façons, si vous décidez vraiment d’écrire, vous décidez aussi de travailler, de persévérer. Tout le temps!

Conseil 17: écrire vrai

Ne craignez pas la page blanche! Mais, je l’ai déjà dit dans le précédent article, écrire ne vient pas de l’inspiration divine. L’inspiration artistique ne vient pas du néant. Tout se travaille. Il existe quantité de livres qui vous donneront des conseils. Mais, le grand organisateur de votre écriture, c’est vous.

La muse, quand il s’agit d’écrire, c’est vous. La créativité, cela se construit, se nourrit. Si vous carburez à des dopants divers et variés, vous n’aurez pas les idées très claires pour écrire des histoires qui tiennent la route.

Conseil 18: s’inspirer de la réalité

La source de toute inspiration est simplement inscrite dans la réalité. Toute fiction, au départ, trouve sa source dans la réalité, y compris les romans d’anticipation de science-fiction ou de fantasy.

Un écrivain ne peut que puiser dans ses expériences passées, dans ses souvenirs, ses réflexions, ses observations et s’en inspirer. Tout écrivain laisse beaucoup de lui-même dans ses histoires. Tout n’est pas qu’inventé. Il se base sur des gens réels et des situations réelles.

Pour cela, il convient de savoir observer, écouter pour retranscrire ensuite. Tout un art de l’observation! Et bien souvent, la réalité dépasse la fiction, n’est-il pas vrai?

Conseil 19: avoir une boîte à outils

Comme tout bon artisan qui se respecte, un écrivain a besoin d’une bonne boîte à outils, comme le vocabulaire. Le vocabulaire ne peut pas s’améliorer sans efforts. La lecture peut grandement aider à développer votre style et à trouver les mots adéquats.

Le deuxième outil de votre boîte à outils est la grammaire. Cette dernière peut faire peur, mais elle est nécessaire. Elle empêche, notamment, la confusion et les incohérences. Vous écrivez pour être compris!

Conseil 20: être passionné par l’écriture

Le plus important en fait quand vous écrivez, ce sont vos lecteurs. Ce ne sont ni les critiques, ni l’argent qui motivent l’écriture. Avant tout, vous devez adorer écrire, c’est-à-dire, vivre intensément en écrivant.

Vous écrivez pour vivre. Ou pour revivre. Vous ne pouvez pas vous passer de votre art dans votre vie quotidienne. Sans passion, de toute façon, vous n’irez pas loin dans l’écriture.

Conseil 21: respecter son rythme

Ecrire, c’est un travail. D’autant plus prenant que vous exercez une activité professionnelle en dehors de votre passion. Beaucoup d’écrivains donnent le conseil d’écrire tous les jours le matin.

Rien ne vous y oblige. C’est à vous de trouver le bon rythme qui vous convient. Mais, vous pouvez dégager du temps quotidiennement pour écrire. Ne serait-ce qu’en une heure, vous pouvez écrire de 500 à 1000 mots. Au bout de 6 mois à ce rythme-là, vous aurez écrit un livre!

Conseil 22: faire des recherches

Pour évoquer des lieux, par exemple, dans votre roman, vous devez effectuer des recherches. Vous ne pouvez pas vous permettre d’inventer quoi que ce soit sur un lieu réel. Lisez, regardez des films, documentez-vous, mais soyez véridique dans vos descriptions.

Allez voir sur place, informez-vous; c’est indispensable! Vous ne parlerez bien d’un lieu que si vous y êtes allé pour faire des repérages. Vous ne parlerez bien d’un métier que si vous avez discuté avec une personne qui l’exerce. Frottez-vous le plus possible au réel.

Conseil 23: se discipliner

Pour parvenir au bout d’un projet d’écriture, il ne suffit pas d’attendre l’inspiration. Cette dernière est par trop imprévisible pour s’y fier réellement.

Pour tenir sur la longueur de votre projet d’écriture, il faut vous discipliner. Vous devez vous appuyer sur une bonne organisation pour ne pas flancher et tout laisser tomber. Autrement, vous perdrez l’enthousiasme du début et vous calerez.

Attendre l’inspiration n’est pas suffisant: fixez-vous des rendez-vous réguliers à votre projet. L’idéal est de vous créer une routine d’écriture, comme un nombre de mots à écrire par jour, le nombre de pages à noircir, le nombre d’heures à passer sur votre projet par semaine.

Conseil 24: participer à des concours d’écriture

A partir d’un thème imposé le plus souvent, un nombre de mots à atteindre, des consignes à respecter et une date d’envoi, vous pouvez vous inscrire à des concours d’écriture, dans des villes ou en ligne.

En gagnant des concours, en général en écrivant des histoires courtes ou des nouvelles, vous pourrez commencer à vous faire connaître et vous mettre en avant, pour d’éventuels éditeurs.

Conseil 25: commencer petit

Vouloir publier un roman de 900 pages du premier coup, c’est bien mais illusoire. Vous pouvez commencer par écrire des histoires courtes, les publier comme sur un blog -comme le mien par exemple- ou participer à des concours d’écriture.

Le but est de vous sentir suffisamment à l’aise pour avancer dans vos progrès d’écriture. Plus vous écrirez des histoires courtes, plus vous progresserez au fur et à mesure, jusqu’à ce que vous vous sentiez prêt à écrire un roman.

Conseil 26: dépasser les mauvaises excuses

Vous ne pouvez pas passer votre vie en vous réfugiant derrière des sempiternelles excuses comme:

  • je n’ai aucun talent
  • je n’ai pas le temps
  • je perds facilement ma motivation
  • je ne sais pas écrire
  • c’est trop tard pour moi
  • je suis trop vieux ou trop vieille
  • j’étais nulle en français à l’école
  • on s’est moqué de moi et je n’ose plus écrire

Vous le savez aussi bien que moi: ces excuses sont limitantes, vous empêchent de vous adonner à ce que vous aimez: écrire. Prenez le temps de la réflexion et réfléchissez quels sont vos obstacles et vos freins qui vous empêchent d’écrire comme vous le souhaitez.

Conseil 27: garder confiance en soi

“Le rejet et la critique font partie de la vie d’un auteur”, affirme J.K Rowling. “La critique constructive est utile, mais même les plus grands écrivains ont vu leur travail rejeté plusieurs fois. Savoir se reprendre en main et persévérer dans l’écriture est nécessaire si vous voulez survivre à l’évaluation publique de votre travail”.

Les refus de publier votre livre sont presque inévitables. Il est extrêmement rare d’être publié dès la première tentative. Stephen King punaisait les lettres de refus qu’il recevait sur les murs de sa chambre. J.K Rowling a essuyé de très nombreux refus avant qu’un petit éditeur accepte de publier Harry Potter.

Conseil 28: trouver sa voix

Trouver votre voix dans le domaine de l’écriture ne s’improvise pas en deux heures. Ecrire un roman ne se résume pas à aligner des mots pour en faire des pages. Il vous faut être intéressant, avoir du style.

Il vous faut trouver votre style d’écrivain. Cela se décortique en plusieurs éléments:

  • le vocabulaire que vous utilisez
  • la longueur de vos phrases
  • les thématiques que vous abordez
  • les figures de style que vous employez
  • votre manière d’utiliser les dialogues
  • la longueur totale de vos ouvrages
  • votre style de narration dans lequel vous vous sentez le plus à, l’aise, …

C’est peut-être difficile à déterminer, mais vous faites bien la différence entre un tableau de Pablo Picasso et un autre de Vincent Van Gogh? Dans l’écriture, c’est pareil. C’est à vous de trouver votre propre voix d’auteur!

Conseil 29: faire rêver ses lecteurs

Ne faites pas du livre que vous venez d’écrire un objet marketing à tout prix! Les lecteurs sont en mal de rêve, alors offrez-leur un peu de paillettes pour les attirer!

La mission principale de tout écrivain est que ses lecteurs s’évadent de leur vie quotidienne, qu’ils oublient leurs soucis grâce à la lecture de votre roman. La fonction première de la littérature est de faire rêver, mais aussi de faire réfléchir, de se cultiver et de se raisonner.

Mais, un livre reste avant tout un divertissement! Lire un roman, c’est une aventure!

Conseil 30: écrire pour être lu

Quel auteur n’a pas éprouvé une certaine satisfaction, voire une fierté incommensurable, à l’achèvement de son roman ? Mais, qui fait la différence entre un auteur à succès et un autre ? Le lecteur, bien sûr !

Tout auteur écrit pour être lu, et non pas pour remiser chaque livre au fond d’un tiroir ! Les auteurs de best-sellers ne perdent jamais de vue qu’ils ou elles doivent être lu(e)s.

Evidemment, chaque auteur, dans un coin de sa tête, a le désir de relever le défi de marquer à jamais la littérature, ne serait-ce que dans un créneau étroit, le défi de concevoir une œuvre qui résiste au temps !

De toute façon, pour que son œuvre soit lue, l’auteur doit obéir à des règles littéraires, satisfaire à des normes logistiques et rencontrer des critères commerciaux et trouver…le bon éditeur qui lui fera confiance !

En guise de conclusion

Les deux articles de conseils que je vous ai proposés ne sont qu’un aperçu du livre que j’ai écrit sur cette thématique: “299 conseils pour mieux écrire”, que vous pouvez trouver en vente à partir de mars 2021 aux formats papier ou numériques divers.

J’ai pris beaucoup de plaisir et de temps à vous préparer ce livre de conseils. J’ai rassemblé en un seul volume ce que vous pouvez habituellement trouver sur Internet, à gauche et à droite.

Les conseils d’écriture réunis dans cet ouvrage proviennent aussi en partie de mes expériences, de mes recherches, de mes lectures et de mes réflexions d’écriture depuis quelques années.

Si vous voulez soutenir la création et le contenu hebdomadaire gratuit sur mon blog, l’achat de livres pour écrire sur le blog, l’hébergement du blog et l’envoi payant des newsletters, vous pouvez m’offrir le prix d’un café en suivant ce lien:

https://ko-fi.com/laurencesmits

Je vous remercie par avance de votre geste.


Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

Suivez-Moi sur les réseaux

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}
>