L’écriture a été inventée il y a 6000 ans.

Depuis ce temps, les humains ont toujours eu besoin d’écrire en dehors du cadre professionnel pour coucher sur le papier leurs idées, leurs ressentis ou leurs colères.

Le désir d’écrire n’a jamais été aussi fort qu’à l’heure actuelle où les scientifiques commencent à se rendre compte des bienfaits thérapeutiques de cette pratique.

Le but de cet article cette semaine est de vous faire écrire, de vous transmettre le désir d’écrire. 

L‘écriture est à la portée de tous. Je souhaite vous aider à la création, à votre création.

Vous apprendrez à écrire en écrivant, en pratiquant régulièrement.

Je ne saurai trop conseiller de lire, d’écrire, de regarder autour de vous, d’écouter et de vivre.

Ce sont les ingrédients de base à toute pratique d’écriture.

 

Tout le monde peut écrire

 

Pour écrire, il faut se mettre à expérimenter. La grande question: sur quoi vais-je écrire?

Vous pouvez déjà commencer par écrire sur ce que vous connaissez.

Tout le monde peut écrire, sur des souvenirs, des anecdotes, sur sa famille, sur son travail, sur ses passions, etc.

A ce titre, vous trouverez des idées dans mon ebook 111 jeux d’écriture publié en accès gratuit sur ce blog.

ebook-111-jeux-ecriture-v1.0

 

Ecrire n’est pas une activité réservée à une élite.

Ecrire est un moyen d’expression et de création que chacun peut s’approprier, utiliser et développer.

 

 

Vous pouvez écrire avec les bagages que vous avez, que vous ayez ou pas poursuivi des études poussées.

Vous apprendrez peu à peu.

Votre but n’est pas, pour l’instant, de devenir écrivain professionnel. Mais bien de pratiquer une activité que vous rêvez d’exercer depuis si longtemps!

Vous allez écrire pour vous faire plaisir, pour exprimer ce qu’il y a dans votre tête, ce qui vous peine. Ou pour exister autrement. Ou pour laisser une trace.

Toutes les raisons sont bonnes pour écrire. Il suffit d’arrêter de procrastiner en permanence ou de vous dire incapable de le faire.

Vous me croirez si je vous dis qu’apprendre à écrire est quand même plus facile que le piano!

Nous sommes des êtres de langage. Utilisons le langage pour nous.

Pour écrire, au fil du temps, vous aurez besoin d’outils, tels que la grammaire, l’orthographe, la syntaxe. Mais, pour débuter, nul besoin de cela.

Pour écrire, vous n’avez pas besoin d’être érudit.

Pour commencer à écrire, j’ai rédigé un carnet de voyage sur mes vacances au pays Basque en juillet dernier. Cet ebook n’a aucune prétention, mais cela m’a obligée du moins à consigner quotidiennement dans mon cahier nos faits, nos gestes et mes ressentis.

Je vous le propose en accès gratuit:

carnet de voyage Pays Basque juilelt 2018 version 1.0

 

Comment est née mon envie d’écrire?

 

En ce qui me concerne, j’ai commencé à écrire, car je lis beaucoup. De toutes sortes de livres, des siècles passés ou plus récents.

Au fil des années, j’ai emmagasiné quantité d’histoires dans ma tête. Comme les fils d’une tapisserie, qui s’emboîtent, s’entremêlent, se nouent, se dénouent.

J’inventais des histoires étant enfant. J’ai inventé d’histoires à mes enfants le soir avant de dormir.

 

 

Je lisais pour m’évader, pour vivre autre chose. Je voulais garder ces bouts de vie dans ma tête.

Je possède des bibliothèques en tant que meubles; mais, c’est aussi ça dans ma tête.

Bien sûr, le désir d’écrire vient de quelque part, du plus profond de mon être. Quelque chose s’est passé en moi, qui a couru pendant de longues décennies avant que je ne me décide à coucher sur le papier mes idées et mes envies.

Ce qui est certain, c’est que lire m’a donné envie d ‘écrire.

 

 

Durant mes études et le temps passé à éduquer les enfants, j’ai eu très peu de temps pour écrire.

Tout simplement, vivre et m’occuper de mes enfants m’a pris tout mon temps.

Jusqu’à récemment.

 

 

 

L’écriture, pour moi, a été et est encore, une affaire d’école, de par ma pratique professionnelle d’enseignante.

Mais, justement, je sors cette activité de ses tiroirs empoussiérés pour faire écrire les élèves autrement, par des jeux d’écriture, pour qu’ils conçoivent l’écriture comme un plaisir et non une corvée.

Je souhaite, désormais, mettre de l’écriture dans ma vie, car cela m’a toujours paru normal en fait.

J’ai écrit beaucoup de poèmes, adolescente, comme beaucoup d’entre vous.

 

 

J’ai aussi écrit un journal intime, que j’ai arrêté net quand ma mère l’a trouvé et lu.

J’ai beaucoup écouté de chanteurs à textes, tels que Jacques Brel, Georges Brassens, et tant d’autres, comme Grand Corps Malade.

J’ai toujours adoré l’école, bien écrire, le français comme matière, les langues étrangères aussi.

J’ai toujours adoré les cahiers, les carnets, les résumés de livres, les histoires dans les feuilletons, ou les séries de maintenant.

J’écrivais aussi, car faute de moyens financiers suffisants, je n’avais pas d’activité extra-scolaire.

J’écrivais et je lisais parce que je ne pouvais rien faire d’autre.

J’ai toujours cherché des histoires, en prenant des modèles dans les catalogues de vêtements, et en leur inventant une vie.

Pendant mes études, j’ai appris à relever ce qu’il y avait de riche dans des textes.

 

Pourquoi j’écris?

 

J’écris parce que, à 56 ans, cela est devenu une nécessité, un besoin. 

J’écris pour être bien avec moi. Je ne recherche pas la gloire, ni l’argent, ni la reconnaissance.

J’écris, sans doute, pour calmer des angoisses, pour trouver des réponses, pour répondre à mes interrogations.

J’écris parce que mon fils aîné m’a encouragée à le faire cette année. J’avais besoin de ce coup de pouce pour m’y mettre.

J’écris comme un acte de résilience. Ma vie d’adulte, comme beaucoup d’entre vous, n’a pas toujours été simple, ni harmonieuse. Ecrire me reconstruit, me permet d’avancer après ces moments de tourmente, de ruptures, de remises en question.

 

 

D’autres chantent, se lancent dans une activité quelle qu’elle soit. Moi, j’écris!

J’écris, en fait, pour avancer vers moi-même. Pour mieux me connaître. 

Je cherche aussi mon talent en écriture. Le fait de participer cette année à un atelier d’écriture suscite la création d’intrigues, fait sortir les histoires de mon imagination.

L’atelier d’écriture s’avère être un outil créatif et dynamique, comme un coup de pouce aussi dont j’avais besoin.

J’écris aussi pour aider les autres. Ce blog va me permettre, dans un avenir prochain, d’animer mon atelier d’écriture, de guider les autres, de les faire écrire. Pour l’instant, j’apprends et je me forme!

J’écris pour laisser la part belle à mon inconscient et au hasard.

J’écris pour jouer avec la langue française, pour me lancer un défi, pour assouplir mon imaginaire,  et surtout, pour PRENDRE DU PLAISIR!

Je suis convaincue que l’écriture est une possibilité de réalisation de soi, qui peut être offerte à tous!

 

Comment naissent mes histoires?

 

J’invente peu. Je regarde, je me sers de ma propre vie, mais je ne parle pas que de moi dans mes écrits.

J’écoute, j’observe, je prête attention à de petits détails. Je me sers de la vie autour de moi.

Par exemple, en octobre dernier, je devais aller chez le vétérinaire pour faire faire le deuxième vaccin de mon chaton.

Dans la salle d’attente, se trouvait une cliente plus âgée que moi, qui amenait sa chatte frappée et blessée, dont le dos était endommagé. J’ai compati à la souffrance de cette pauvre bête. Ensuite, en moins de dix minutes, je savais tout de la vie de cette femme, son mari qui l’avait quittée pour une femme plus jeune, qu’il avait vidé un compte commun, qu’il profitait de la vie, tandis qu’elle vivait avec presque rien avec ses neuf chats et sa chienne.

 

 

Je me suis servie de cette situation pour créer une histoire pour l’atelier d’écriture.

Mon but, avant tout, est de mettre l’histoire en situation: créer un décor, des personnages et ensuite les faire interagir entre eux.

Je n’écris que des histoires courtes pour le moment. Je pense, dans un avenir très proche, me lancer dans l’écriture de nouvelles courtes pour participer à des concours.

 

 

Ecrire, c’est aussi regarder autrement. S’inspirer de la vie, mais aussi des lectures, des histoires dans les films ou dans les séries que je regarde.

Je me sers aussi de mon environnement pour écrire. J’essaie de m’ancrer dans la réalité.

Toutes les histoires que j’ai inventées jusqu’à ce jour peuvent être réelles. J’aime écrire autour de situations concrètes, en utilisant tous les sens.

Je me suis mise à lire des histoires courtes aussi sur des sites Internet dédiés à cet effet. Cela m’inspire, et je trouve toujours incroyable les histoires que les auteurs écrivent – des gens inconnus du grand public.

Quand je me promène avec ma chienne tous les jours, j’observe la nature environnante comme un peintre pourrait le faire.  Cela m’inspire et me donne des idées, par forcément liées à mon environnement de promenade.

Quand j’ai une idée qui me traverse l’esprit, je m’arrange pour la stocker tout de suite. Dans un carnet si je suis à mon bureau. Sur un enregistreur vocal si je me trouve dans la nature.

Dorénavant, je m’offre le temps d’écrire pour faire naître mes idées. Je m’octroie une plage d’écriture, soit le vendredi soir, ou le samedi après-midi.

Les autres moments de la semaine sont dédiés au blog, à ma formation ou à ma pratique professionnelle.

Pour faire naître des idées, j’utilise aussi mes compétences. J’ai toujours eu de l’imagination. Auparavant, je laissais partir les débuts d’histoire. Maintenant, je les stocke. Cela fait une différence.

 

En guise de conclusion

 

Chacun a un talent en écriture.

Il faut avant tout y croire, prendre confiance en soi et commencer à petits pas.

Les jeux d’écriture que je propose dans mon ebook peuvent vous servir à susciter et à accompagner votre talent.

ebook-111-jeux-ecriture-v1.0

 

Tout le monde vit dans un monde imaginaire. On en a tous besoin pour s’échapper de la réalité.

Ne serait-ce que quand vous regardez un épisode d’une série quelconque, vous développez votre imaginaire.

Vous pouvez parfaitement écrire sans perspective professionnelle. C’est une activité intéressante, enrichissante, qui vous fera avancer, grandir en vous.

Nous avons tous, à un moment donné de notre vie, besoin d’écrire.

Ecrire, c’est la promesse d’un voyage. Avec vous, en vous, à partager avec les autres ou pas.

L’écriture vous révélera à vous-même. j’en suis convaincue!

 

 

 


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *