Bien sûr, tout le monde connaît les 5 sens que nous possédons: la vue, l’ouïe, le toucher, le goût et l’odorat. Mais, très souvent, un ou deux des 5 sens prédominent. Je trouve que nous voyons beaucoup, que la plupart des gens entendent peu, ne sentent pas beaucoup, touchent rarement et goûtent vraiment encore moins souvent.

Quand nous écrivons, nous pouvons éprouver des difficultés à écrire en utilisant les sens pour nos personnages. Nous utilisons toujours les mêmes. Pourtant, nous avons 5 sens pour appréhender le monde, mais l’un d’eux domine les quatre autres. Quel dommage!

Paradoxalement, nous recueillons une quantité phénoménale d’informations auxquelles nous ne prêtons pas attention. Pourquoi?

Le sens des 5 sens

Vos 5 sens offrent une panoplie de richesses dans les sensations.

  • La vue développe plus le sens spirituel. Quand vous comprenez, vous dites “je vois”.
  • L’ouïe est le sens le plus passionné quand vous écoutez, car vous montrez votre émotion.
  • L’odorat est le sens le plus sensuel. Quand vous sentez, vous entrez en contact avec votre désir.
  • Le goût est le sens le plus matériel. Quand vous goûtez, vous affirmez que cela vous plaît ou pas.
  • Le toucher est le sens le plus vital. Quand vous touchez et vous vous laissez toucher, vous pouvez vous attacher.

La sensation est donc la base de votre vie psychique. Elle est un acte vital et spontané, un acte de reconnaissance qui vous ancre dans le réel. Chaque sens a des capacités spécifiques. Chaque sens a un rôle très spécifiques dans votre corps. Avec chaque sens, vous êtes sensibles à la douleur, à la pression, au contact, au froid et à la chaleur.

Votre cerveau peut capter simultanément une dizaine d’informations. Votre capacité de perception est donc prodigieuse. Mais, la plupart du temps, vous limitez vos possibilités et vous ne captez que 2 ou 3 informations au maximum. Ce qui largement insuffisant si vous voulez ensuite décrire.

L’utilisation des sens dans l’écriture

Vous vous limitez trop souvent au sens de la vue pour décrire dans vos récits. Vous décrivez l’essentiel des paysages et des visages, afin que le lecteur puisse mieux se représenter les personnages et les lieux.

Or, se limiter à un seul sens n’est pas suffisant pour plonger le lecteur dans une ambiance. Il faut lui offrir plutôt une expérience immersive en exploitant les sensations liées aux 5 sens.

Il faut prendre le soin de décrire aussi souvent que possible, les sons, les odeurs, les sensations physiques et les saveurs. Les descriptions deviennent si riches et plus prégnantes!

Quand vous souhaitez observer quelque chose, un lieu, un fait, un événement ou une situation, faites-le vraiment! Pensez à sortir toutes vos antennes! Soyez le plus attentif possible! Faites le plein de sens en recueillant le maximum d’informations sensorielles.

Cela vous aidera ensuite à écrire comme si vous étiez encore sur les lieux. Même devant votre feuille ou devant votre écran, il est possible d’écrire comme si vous marchiez dans une rue, au milieu des odeurs, des bruits ou des images. Cette marche sensitive devient réalisable, simplement en cheminant avec votre imagination, dans votre monde intérieur, en visualisant et en puisant dans votre mémoire sensorielle!

Vos 5 sens vous ouvriront les portes de descriptions riches, avec des ressentis et des sensations. Ne les négligez pas!

Le sens de la vue

Pour décrire vos personnages, vous utilisez souvent la perception visuelle. Vous vous attardez sur les traits du visage, à la coupe et à la couleur des cheveux, aux allures générales de la silhouette, aux tenues vestimentaires.

Pourquoi ne vous attardez-vous pas aussi aux mouvements du corps, à la démarche et à la posture ainsi qu’au langage non verbal? Cela peut vous paraître être des détails anodins, mais ils détiennent la possibilité de révéler au lecteur des aspects plus qu’intéressants de la personnalité de vos personnages.

Quant à vos paysages, il serait bon de porter une attention toute particulière aux couleurs, aux nuances, aux reflets changeants de celles-ci, aux formes pas toujours géométriques, mais parfois surprenantes, aux dénivelés, aux agencements harmonieux ou bigarrés, aux mouvements des objets, des animaux, des passants et des voitures, aux illusions d’optique et aux effets de perspective.

Prenez le temps d’accorder un intérêt tout particulier aux menus détails: au pétale brisé d’une fleur, ç la fissure au coin d’un écran de portable, à la poussière qui roule sous les meubles, etc.

Vos descriptions deviendront alors uniques et mémorables. le lecteur se délectera des efforts que vous aurez fournis pour lui.

Le sens de l’odorat

Quand vous pensez à ce sens, vous pensez immédiatement aux parfums, notamment celui des fleurs. Ce sens offre de multiples possibilités, comme l’odeur humide d’un sous-bois, celle plutôt âcre de la litière de votre chat, l’arôme fruité de votre vin préféré, de la terre après la pluie, de l’essence imprégnée sur un tissu, de l’étal d’épices exotiques au marché, de la tarte aux pommes qui cuit dans le four, etc.

L’exercice le plus difficile avec le sens de l’ouïe sera de trouver des adjectifs les plus évocateurs possibles et les plus justes qui soient afin de rendre justice à l’odeur que vous tentez de décrire.

Le sens du toucher

Si vous voulez inclure le sens du toucher dans vos descriptions, il faudra alors prendre le temps de bien y penser. Car, habituellement, cela vous vient moins spontanément que ce qui est associé à la vue. Toutefois, une description avec le toucher en prime gagne en intérêt du fait d’être moins facile à aborder et moins fréquente.

Les descriptions liées au toucher, tout comme celles se rapportant à l’ouïe, au goût et à l’odorat, permettent au lecteur de ressentir physiquement le personnage et lui permettent ainsi de s’identifier plus aisément.

Quand vous voulez utiliser le sens du toucher, pensez au sable qui exfolie la peau, le cuir de la chaussure qui blesse un talon, l’huile chaude qui glisse dans la main de la masseuse, l’onctuosité de la crème, la chaleur du thé qui coule dans la gorge par une matinée froide, l’aiguille qui perce la peau, la brûlure causée par un fer à cheveux, la douceur de la fourrure de votre animal contre votre corps, etc.

Le sens du goût

Fade, amer, sucré, salé, acide…Il existe une palette si vaste! Il existe des goûts subtils, d’autres plus ou moins prononcés alors que certains pourraient être qualifiés d’intenses.

pensez aux goûts acidulés, huileux, fumé, piquant, croustillant, onctueux, farineux, rafraîchissant, corsé, poivré, citronné, fermenté, etc.

Vous avez matière à développer les saveurs et à donner l’eau à la bouche de vos lecteurs.

Le sens de l’ouïe

Insérez dans vos descriptions des bruits et des sons, de manière pertinente et à propos, afin de permettre à vos lecteurs d’avoir l’impression d’être sur place, avec vos personnages, et de mieux ressentir l’ambiance que vous aurez, ainsi, permis plus vivante.

Le ronronnement d’un chat, le pépiement d’oiseaux, le bruit de la machine à café, le grésillement d’un vieux poste de radio, le crépitement dans une cheminée ouverte, le cri des enfants qui jouent dans une cour d’école, l’écho d’une voix entre les murs d’un immeuble aux cloisons peu épaisses, le ruissellement de l’eau au fond d’une douche, les sonorités basses ou claires d’un instrument de musiques, etc.

Des exercices autour des 5 sens

Décrivez un lieu que vous appréciez particulièrement: une plage, une forêt, un lieu de promenade, une maison, etc. l’important est que vous aimiez vraiment ce lieu.

Une fois que vous aurez terminé, vous soulignerez, avec 5 couleurs différentes, les mots se rapportant aux 5 sens. Comme vous l’avez sans doute compris, tous les sens ne seront pas présents dans votre description.

Prenez l’exemple d’une plage, de votre plage préférée: spontanément, vous allez décrire les couleurs de la mer et du ciel, la beauté des vagues, le comportement des baigneurs, les enfants qui jouent, le bruit des bateaux à moteurs. Et vous penserez que ce sera bien!

Reprenez votre description et décrivez cette même plage en utilisant tous vos sens. Vous allez entendre le ressac, le vent, les cris, les discussions des voisins de plage, un poste de radio, l’appel des maîtres-sauveteur, une sonnerie de portable, …

Vous allez aussi sentir l’air iodé, les huiles solaires, etc.

Vous allez expérimenter divers touchers: la serviette, le maillot, les feuilles d’un journal, les pages d’un livre.

Vous allez évoquer le sable coulant entre vos doigts, le contact rugueux avec certains coquillages incrustés dans les rochers, le vent fouettant les cheveux d’une personne…

Vous pouvez évoquer le sel sur votre peau, la morsure du soleil sur votre corps, les gouttes de sueur qui perlent sur votre front alors que le soleil tape à 35°, la sensation de vos pieds sur le sable brûlant…

Vous le voyez bien qu’un utilisant la vue, l’ouïe, l’odorat, le toucher et le goût, une multitude d’informations nouvelles viennent compléter votre description.

C’est avec cette foule d’éléments nouveaux, souvent négligés, que vous pouvez enrichir votre texte et le rendre plus vivant. Quel,bonheur pour vos lecteurs!

En guise de conclusion

Utiliser les 5 sens dans vos descriptions peut exiger des recherches, le recours à des champs lexicaux, à des dictionnaires de synonymes et d’antonymes. Il vous faudra peut-être aussi procéder à quelques tentatives de formulations, afin de parvenir à la description la mieux réussie, mais cette gymnastique d’écriture est excellente pour développer la créativité et favoriser la souplesse de votre prose !

Entraînez-vous à écrire en utilisant tous les sens: cela deviendra vite un réflexe. Vous verrez! Les 5 sens vous ouvriront les portes des descriptions, des ressentis et des sensations.


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

1 commentaire

lucette smits · 13 octobre 2020 à 13 h 55 min

Vraiment très très intéressant pour les profanes comme moi.
Il faudra juste que j’y pense au moment d’écrire. Ca ouvre, comme tu le dis une quantité d’idées auxquelles on ne pense pas toujours…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *