En écoutant la fin du journal télévisé sur France 3 à 13 heures le 2 mai,  j’ai été plus que surprise d’entendre que le télégramme n’existe plus depuis le 30 avril 2018 au soir.

Quelle ne fut pas ma stupéfaction car je croyais que ce service écrit n’existait plus depuis belle lurette!

J’ai été très surprise d’apprendre cette information!

Aussitôt, je suis allée derrière mon écran d’ordinateur pour faire des recherches sur Internet et écrire cet article.

Le dernier télégramme

Le dernier télégramme de l’histoire a donc été envoyé lundi 30 avril au soir par la société Orange.

Précisément à 23h59, tournant ainsi une page vieille de 139 ans!

Le télégramme existe depuis 139 ans. Ce service a commencé son existence en 1879.

Le dernier télégramme a été écrit à destination des salariés d’Orange.

 

Image publiée sur Twitter sur le compte d’un spécialiste des télécoms.

Ce service était géré par Orange sur le site Paris Saint-Michel.

Ce message parait aussi nostalgique d’une page qui se tourne définitivement.

Aux Etats-Unis, pays où le télégramme est né, le service a pris fin le 27 janvier 2006.

21.000 télégrammes seulement avaient été envoyés en 2005 contre 200 millions en 1929.

 

Un service en perte de vitesse

Le télégramme a peu à peu été remplacé par les SMS, par les mails et par internet  avec son lot de réseaux sociaux.

Je ne le savais pas (bien que je commence à avoir un âge certain!!),  mais on pouvait joindre le service du télégramme en composant le 36 55, où un opérateur ou une opératrice s’occupait de taper le message et de le transmettre au destinataire voulu par La Poste ou par téléphone, au choix.

C’était un service payant, bien sûr.

J’ai appris que ce service était surtout utilisé par les entreprises en fait, car le télégramme pouvait servir de pièce officielle devant la justice.

On apprend des choses tous les jours!

Le télégramme avait déjà été malmené par le développement du téléphone, du télex, du fax et du courrier électronique.

Orange se servait du téléphone ou du courrier simple sans garantie pour acheminer les télégrammes de ses clients, et non plus du télégraphe, disparu depuis longtemps.

Pourtant, le service du télégramme a connu ses heures de gloire, notamment pendant les guerres.

En voici en exemple:

 

Ce qui a permis à tous les clochers des villages et villes de France de signaler l’Armistice du 11 novembre 1918.

 

Le fonctionnement du télégramme

Un télégramme désigne un message envoyé par télégraphe avec une écriture appelée MORSE’.

Cela passe par les ondes radio (télégraphie sans fil).

A  partir de 1879, les télégrammes sont acheminés pat tube pneumatique, dont les cartes sont imprimées sur du papier de couleur bleu-gris, d’où le surnom de ‘bleu’  ou de ‘petit bleu’ parfois donné aux télégrammes.

 

 

L’expéditeur rédige son message sur un formulaire spécial et l’apporte au bureau de poste, ou le passe directement par téléphone quand ce service s’est développé courant XXe siècle.

Ensuite, le message et l’adresse sont acheminés par le télégraphe jusqu’au bureau de poste le plus proche du domicile du destinataire.

 

 

Un employé des PTT retranscrit à la main le texte du télégramme, avant l’arrivée de la machine à écrire.

Puis, le télégramme arrive au domicile de la personne concernée, souvent par un porteur à vélo, le petit télégraphiste.

Le télégramme a été longtemps le moyen le plus rapide de communiquer et de propager l’information.

Mais, les gens n’y recouraient qu’en cas d’urgence, en général pour les mauvaises nouvelles, comme les décès, les maladies ou les accidents.

Le prix était élevé pour un ouvrier ou un simple employé. Il était facturé au mot.

On comprend donc d’où vient le style télégraphique et pourquoi.

 

Comment le télégramme est né

Au XIXe siècle, Samuel Finley Morse s’est toujours intéressé à l’électricité.

Il existait déjà un télégraphe inventé en France par Claude Chappe pendant la Révolution Française.

Mais Samuel Morse a eu l’idée de fabriquer un télégraphe électrique utilisant un code simple.

Il achève son prototype en 1835.

Il met au point son fameux ‘code Morse‘, fait de traits et de points séparés par des espaces en 1838.

Grâce à une subvention du Congrès américain pour améliorer son procédé, Morse envoie son premier télégramme le 24 mai 1844 depuis la Cour Suprême des Etats-Unis.

Le message transmis était: “Ce que Dieu a forgé”.

Une révolution était née.

Le système s’est peu à peu imposé dans le monde entier.

 

 

Le style du télégramme

 

Le télégramme est toujours présentée sous forme écrite.

De la plus courte possible, car le but était de ne pas payer trop cher.

Chaque mot inscrit est payant.

C’est à partir de là que lestyle télégraphique est né.

Dire un maximum en peu de mots.

Etre efficace et concis.

Les énoncés sont simplifiés.

La ponctuation disparaît.

Exemple: “DEMANDE BULLETIN SALAIRE MARS”.

Les verbes sont surtout conjugués au présent de l’indicatif, sans les sujets ou pronoms personnels. Ou disparaissent purement et simplement.

exemples: “ARRIVE BREST SAMEDI 20 H”/ “ FILS VICTIME ACCIDENT”.

Seule la personne qui reçoit le télégramme peut en comprendre la substance. C’est individualisé.

Par exemple, dans le télégramme suivant “GRAND-MÈRE MALADE RETOURNE AUSSITÔT PIERRE”, quel en est le sens exact?

Le message reste ambigu pour toute autre personne que l’émetteur et le récepteur.

Pierre signe-t-il et demande-t-il à quelqu’un de retourner aussitôt? Pierre retourne-t-il? Ou bien est-ce grand-mère qui retourne chez Pierre?

Toutes les hypothèses de lecture et de compréhension  sont possibles.

 

 

C’est une façon d’écrire en réduisant le nombre de mots au maximum tout en conservant le sens de la phrase.

Les éléments non essentiels à la phrase sont donc éliminés.

On va à l’essentiel. C’est un style concis.

On peut apparenter la prise de notes au style télégraphique.

Très utile quand on assiste à des cours ou à des conférences. Ou au travail.

C’est ce qu’on appelle communément l’écriture simplifiée.

C’est un style que nous utilisons pour nous-mêmes, pas pour rédiger des documents officiels ou passer des examens.

C’est un style couramment utilisé, par exemple, par l’AFP (Agence France Presse) qui reçoit et fait parvenir des dépêches aux médias.

Peu d’explications sont données.

 

 

Des télégrammes célèbres

Télégramme envoyé par Martin Luther King pour assister aux obsèques de John F. Kennedy

 

Télégramme de Panizzardi pendant l’affaire Dreyfus

 

télégramme envoyé par Benito Mussolini à Ernesto Burzagli (1933)

 

Un sketch célèbre autour du télégramme

 

Yves Montand a interprété un fameux sketch autour du télégramme en 1963.

Il mettait en scène un amoureux en train de téléphoner un message. Il se trouve confronté à la rigidité administrative de la demoiselle des postes.

En voici le texte:

Quand on est amoureux, mais vraiment amoureux… eh bien! Il y a des moments où c’est tout de suite… qu’on a envie de lui faire savoir combien on l’aime et combien elle vous manque, surtout si c’est le début d’une vraie histoire d’amour et qu’elle n’habite pas la même ville que vous. 
Alors il y a deux solutions. Le téléphone ou le télégramme. 
Le téléphone bien sûr, mais quoi de plus simple qu’un télégramme qu’elle pourra lire, garder, relire, apprendre par coeur, porter sur elle… enfin… 
{sonnerie} 

La téléphoniste: 

Télégramme téléphoné 351, j’écoute… 

Montand: 
Mademoiselle, je voudrais passer un télégramme s’il vous plaît… 
La téléphoniste: 
Pour la France? 
Montand: 
Oui, pour la France 
La téléphoniste: 
Quel numéro êtes-vous ?
Montand: 
Odéon 27 45 
La téléphoniste: 
Adressé à… 

Montand: {amoureusement} 

Mademoiselle Colette Mercier 
La téléphoniste: {sèchement} 
Colette Mercier… Marcel… Eugène… Raoul… Célestin… Irma… Raoul… 
Montand: 
Oui… 
La téléphoniste: 
L’adresse? 
Montand: 
23, square Lamartine… Besançon 
La téléphoniste: 
Département? 
Montand: 
Le Doubs… Je crois… 
La téléphoniste: 
…Besançon… Doubs …! Le texte… 
Montand: 
Mon chéri… 
La téléphoniste: 
Comment? 
Montand: 
Mon chéri… 
La téléphoniste: 
MON chéri ou Ma chérie? … 
Montand: 
Non. Mon chéri… 
La téléphoniste: 
Bon! Mon chéri… Comme une en-tête de lettre? 
Montand: 
Oui, si vous voulez… Mon chéri… 
La téléphoniste: 
Mon chéri, deux fois? 
Montand: 
Non! Une fois, mademoiselle… 
La téléphoniste: 
Ensuite… 
Montand: 
J’entends le vent… Je t’aime 
La téléphoniste: 
J’en-tends-le-vent-jeu-t’ai-meu… Ensuite? 
Montand: 
La ville est morte depuis que tu es partie, mais la statue est toujours à la même place… 
La téléphoniste: 
… Oh… Attendez… Attendez… depuis que tu es partie… heu… la. la quoi? 
Montand: 
La statue… 
La téléphoniste: 
Comme une statue? 
Montand: 
Oui, comme une statue 
La téléphoniste: 
… la statue est toujours à la même place… C’est ça? 
Montand: 
Oui, c’est ça mademoiselle… Eugène Sue me regarde… Je t’aime 
La téléphoniste: 
Eugène? Comme le prénom? 
Montand: 
Oui… 
La téléphoniste: 
Ensuite? 
Montand: 
Sue… Eugène Sue: 
La téléphoniste 
Epelez… 
Montand 
S comme Suzanne, U comme… 
La téléphoniste: 
Ursule! 
Montand: 
Oui et E comme Eugène… 
La téléphoniste: 
Sue! 
Montand: 
Oui, mademoiselle… 
La téléphoniste: 
Ensuite? 
Montand: 
Me regarde… Je t’aime 
La téléphoniste: 
Je t’aime 
Montand: 
Je pense à toi 
La téléphoniste: 
Je pense à toi 
Montand: 
Je t’aime… Je t’aime… Je t’aime… 
La téléphoniste: 
Je t’aime, je t’aime… Alors? trois fois je t’aime? 
Montand: 
Oui, mademoiselle… Paul! 
La téléphoniste: 
C’est la signature? 
Montand: 
Oui 
La téléphoniste: (sur un ton monocorde) 
Je vous relis. Vous êtes Odéon 27 45, adressé à mademoiselle Colette Mercier, Marcel Eugène Raoul Célestin Irma Raoul, 23, square Lamartine, Besançon, Doubs. 
Mon chéri j’entends le vent, la ville est morte,  je t’aime la ville est morte depuis que tu es partie mais la statue est toujours à la même place Eugène sue me regarde je t’aime je pense à toi je t’aime je t’aime je t’aime signé Paul!

Le dénommé Paul finit par raccrocher par dépit.

 

Je ne peux que vous conseiller d’écouter ce sketch sur le lien ci-dessous.

Amusez-vous bien!

 

 


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

1 commentaire

lucette smits · 29 mai 2018 à 16 h 26 min

tout ton intitulé est clair. Moi je me rappelle que ma mère a reçu un télégramme, effectivement pour lui annoncer la mort de son père…Elle était dans l’Oise, lui à Avignon. Elle en a renvoyé un, pour dire qu’elle serait là, malgré l”animosité, ou plutôt la colère qu’elle avait contre lui. C’est un de mes souvenirs d’enfant encore très présents…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *