D’emblée, la question que je pose dans ce titre peut vous sembler bizarre, mais vous est-il déjà arrivé de vous demander d’où venaient vos idées quand vous inventez une histoire? Ne pensez surtout pas que seuls les écrivains de renom ont l’imagination débordante et débridée!

Les idées qui vous viennent sont parfois bien curieuses quand vous commencez une histoire. D’où viennent-elles et comment arrivent-elles à vous? Comment se forment ces idées pour que cela se transforme en détails qui finissent par donner une histoire?

Vous avouerez tout de même que le processus de création nous est quelque peu inconnu, ou mystérieux. Cela pose question et devrait vous inviter et inciter à réfléchir à votre création, pour encore donner le meilleur de vous-même!

 

Trouver l’inspiration pour écrire

 

Quand vous souhaitez écrire des histoires ou un roman, pour trouver des idées, il est important d’utiliser tous les matériaux à votre disposition:

  • tout ce qu’il y a autour de vous
  • vos propres rêves : il faut ensuite les consigner rapidement après votre réveil dans un carnet dédié à vos rêves: c’est un cadeau qui vient de “l’au-delà” constituant des idées romanesques fabuleuses!
  • votre propre journal intime : il est intéressant de raconter tous les soirs ce qui vous est arrivé dans la journée. Cela peut devenir de la matière pour raconter une histoire!
  • les blagues que vous entendez à gauche à droite: elles fonctionnent comme toute structure narrative; elles ont déjà tous les éléments d’un bon scénario!
  • les livres, bien évidemment
  • les films
  • les bandes dessinées.

 

 

 

Il est aussi important de lire autre chose que des romans à succès ou le genre littéraire auquel vous êtes habitué. Vous pouvez aussi lire des oeuvres imparfaites ou d’un genre différent, qui vous aideront à réfléchir à la structure de l’histoire et qui pourront vous donner des pistes d’idées.

Posez-vous cette question à chaque fois que vous lirez un livre ou que vous visionnerez un film qui ne vous plaît pas: pourquoi tel livre ou tel film ne fonctionne pas? Allez au bout du processus: il aurait fallu changer….Le travail des autres peut devenir fécond pour vous, ne l’oubliez pas!

Tout ce que vous pouvez découvrir dans les journaux, notamment les faits divers: vous pouvez alors trouver de vraies pépites en matière d’imagination. Parfois, voire très souvent, la réalité dépasse l’imagination des écrivains! J’ai, à ce propos, écrit deux articles sur cette thématique sur le blog.

Voici les liens:

Comment écrire à partir de faits divers?

Comment écrire à partir de faits divers? 2eme partie

Les faits divers, c’est de l’or pour vos histoires! Personnellement, je les lis très souvent et je m’en inspire sans aucun doute et sans complexe!

Parler aux gens, s’intéresser à eux, les observer dans toutes circonstances vous permettra aussi de trouver des idées pour écrire. Vous ne pouvez pas tout trouver en vous; il faut s’inspirer des autres, de leur façon de parler, de leurs habitudes, de leur mode de vie ou de pensée. Cela sera riche d’enseignements à utiliser plus tard pour décrire un personnage.

 

Les bienfaits de la méditation pour écrire

 

Pour ceux et celles qui le pourront et qui souhaiteront franchir ce cap, la méditation est une excellente base pour trouver des idées de roman. Vous pouvez aussi bien passer par de la relaxation, de l’hypnose, ou par toute autre forme qui peut vous permettre de connecter votre conscient à votre inconscient (ou subconscient, selon certains).

Plus vous pratiquerez, plus votre imagination débordera. Il convient de s’installer confortablement dans un endroit qui vous plaît, de vous mettre dans une position agréable, sans souffrance physique et d’enlever tout ce qui vous gêne: les bagues, les lunettes, la ceinture, et surtout éradiquez les nuisances sonores. Qu’on ne vous dérange sans aucun prétexte!

 

 

Quant à moi, j’ai choisi un arbre dans mon jardin: le bouleau. Chaque arbre a des vertus bienfaisantes, et un lieu calme dans la nature se prête plus facilement à toute méditation. Installez-vous tranquillement, laissez vos pensées défiler, ne les retenez pas! Acceptez-les comme elles viennent, elles partiront comme elles sont venues!

Laissez monter la torpeur qui commence à vous envahir, c’est bon signe. Elle monte en vous, vous avez envie de bailler, laissez-vous aller! Votre corps se détend, oubliez les contraintes du quotidien et les tensions physiques et mentales que vous vous infligez.

 

 

Surtout, fermez les yeux, faites un petit voyage de l’esprit. Laissez votre esprit vagabonder là où il veut. Essayez de visualiser que votre esprit sort de votre corps. Eloignez-vous de votre domicile par la pensée, partez au loin, au-dessus de la ville, au-delà des nuages, comme quand vous prenez l’avion.

Partez sur une île paradisiaque, sur votre île, au milieu d’un océan calme, mais qui va surgir d’un coup. Vous possédez une cabane sur cette île. Vous aimez vous y réfugier quand vous en sentez le besoin, notamment pour trouver des idées et créer.

 

 

Visualisez bien votre île avec son volcan, ses eaux bleu turquoise, sa rivière qui descend, volubile, de la montagne, sa forêt tropicale offrant des fruits abondants, sa plage qui vous tend les bras pour un repos bien mérité, sa falaise au loin, que vous vous promettez de gravir un jour!

Faites surgir votre cabane, elle est perchée au milieu de l’eau: elle deviendra votre atelier d’écriture. Vous seul en avez la clé pour y pénétrer. C’est VOTRE endroit, rien qu’à vous et rien que pour vous! Entrez à l’intérieur de votre sanctuaire. Face à vous, se trouvent une table avec un bureau, sur lequel est déposé un livre blanc, ouvert.

 

 

Sur la page gauche de votre livre blanc ouvert, une idée de film ou de roman apparaît. Laissez venir l’idée, sans la brusquer ni la forcer. Un mot, une phrase, un décor, un début de plan, un souvenir, un rêve, une situation….vous y mettez ce qui vous plaît!

Vous écrivez alors, tout en méditant, ce que cela vous inspire. Associez des personnages et un décor pour mettre en valeur cette idée. C’est le début d’une histoire, vraisemblablement!

Vous pouvez retourner dans votre cabane quand vous voulez pour compléter cette page, quand le besoin et l’envie se font sentir en vous. C’est votre trésor, à ne partager sous aucun prétexte! C’est un dialogue avec votre insconcient, que Bernard Werber propose dans sa masterclass via The Artist Academy, formation que je suis depuis quelques mois.

 

   

 

Fermez la porte de votre cabane et gardez précieusement la clé. Revenez à votre point de départ. Notez immédiatement l’idée qui a jailli pendant cette pause méditative. Vous pouvez évidemment l’enrichir avec d’autres idées. C’est le but! Décrivez votre voyage, votre ressenti aussi; cette étape est très importante et vous permettra de comprendre ce que peuvent ressentir des personnages!

Pendant votre méditation, tous les voyages vers votre inconscient sont possibles en tous lieux et en tous moments: c’est sans risque, c’est gratuit et cela ne coûte rien à la Sécurité Sociale française!

 

Explorer votre inconscient grâce à l’écriture automatique ou inspirée

 

Cette pratique peut s’avérer intéressante si vous angoissez devant une page blanche. Ecrire sur demande et sur commande peut vous autoriser à vous mettre à l’écriture et de dépasser vos peurs. Comme vous réfléchissez trop quant à vos possibilités d’écriture, vos craintes prennent le dessus.

Il faut vous laisser porter en mettant de côté votre trop forte envie de tout rationnaliser. Ecrire, c’est aussi goûter à un moment magique où les idées surgissent de nulle part, pour que vous les couchiez sur le papier. Ces idées donnent des personnages qui en viennent à vous dicter leur propre histoire. Votre inspiration semble alors venir d’un autre endroit…

 

 

Quelle est la provenance de l’inspiration dans votre écriture? C’est un peu comme dans vos rêves: toutes sortes d’histoires saugrenues se trament, des personnages hauts en couleur vivent les intrigues les plus passionnantes dans un monde fantasmagorique.

L’écriture automatique est une des techniques permettant d’accéder à cet imaginaire aussi débordant qu’il peut l’être dans vos rêves, dans lesquels votre inconscient s’exprime en totale liberté. Dans l’écriture automatique, une personne va se placer dans un état modifié de conscience pour accéder plus facilement à son inconscient afin que celui-ci dicte ce qu’il souhaite communiquer à la personne via l’écriture.

 

 

L’inconscient est un puits d’informations multiples et diverses: il enregistre tout!  C’est un super ordinateur! Les souvenirs d’odeurs, de paysages, de sensations, de goûts…et ce, depuis votre plus tendre enfance! C’est là, dans celui de Marcel Proust que s’y trouvait l’odeur des madeleines chères à son enfance.

Vous comprendrez aisément donc la mine d’or qui est en possession de tout écrivain en herbe!

L’écriture automatique consiste donc à vous placer dans un état de transe hypnotique”, ou dans un état de relaxation intense, voire de méditation profonde, où vous aurez votre main libre afin d’écrire sur le papier ce qui lui est dicté.

Selon les croyances de chacun, votre main peut être guidée par votre inconscient, votre moi-supérieur, une puissance divine ou même un esprit défunt. Vous choisissez la formule à votre convenance.

 

 

Ces séances d‘écriture automatique sont l’occasion d’interroger votre inconscient, de questionner votre esprit, de demander à être guidé. Pour ma part, je vois en cette pratique une excellente façon d’explorer son inconscient. Quant à moi, je n’ai jamais pratiqué l’écriture automatique en tant que telle, mais j’ai déjà noté les idées qui m’étaient venues après une méditation dehors, sous les bienfaits du soleil, au contact de la nature dans mon jardin.

L’écriture est une pensée qui s’est cristallisée. En vous mettant dans un autre état, de façon naturelle – cela va de soi-, vous avez là un moyen de capturer les pensées fugaces, difficiles à faire ressortir à la surface lors d’une séance d’écriture plus formelle, où votre conscient est souvent présent, plutôt pour juger les mérites -ou pas- de votre écriture.

Dans votre séance d’écriture automatique, oubliez les règles de grammaire et d’orthographe, oubliez les jugements critiques: votre inconcient est le seul maître à bord!

 

 

Pour faire la connection avec le yoga -activité que je pratique depuis 23 ans- et la tradition indienne, Edgar Cayce, écrivain et mystique américain très prolifique dans de nombreux domaines , se mettait dans un état d’auto-hypnose pour écrire ses ouvrages. Il révéla aussi des informations d’un passé lointain et des prédictions futures qui lui auraient été révélées en consultant les archives akashiques.

 

 

Il m’est souvent arrivé, soit au début ou à la fin d’une séance de yoga, de trouver le début d’une histoire ou certains de ses ingrédients. Ne dit-on pas que les voies de l’inconscient sont presque impénétrables?

 

Le déroulé d’une séance d’écriture automatique

 

Pour préparer votre séance, déterminez votre objectif à atteindre. Pour commencer, formulez des questions demandant des réponses précises à votre inconscient et appelant une réponse écrite.

Cela peut être:

  • qu’est-ce qui me retient en arrière?
  • comment me libérer de mes blocages?
  • je veux avoir un éclaircissement sur tel sujet
  • j’hésite entre 2 voies: quelle est la plus adaptée?

 

Intallez-vous ensuite dans une pièce où vous ne serez pas dérangé pendant au moins 20 minutes. Munissez-vous d’un stylo et de papier. Installez-vous de façon confortable, en ayant le dos bien soutenu et le bras de votre main dominante dans une position lui permettant de pouvoir, à la fois, être suffisamment souple et décontractée, tout en tenant fermement le stylo.

 

 

Demandez à votre inconscient que la séance soit agréable et joyeuse en omettant tout souvenir douloureux ou désagréable qui pourrait, à ce moment de votre parcours, être trop difficile à gérer pour vous.

Dans un premier temps, placez votre main de façon à ce que le stylo ne touche pas le papier, au-dessus su coin gauche de la feuille. Attachez-vous ensuite à créer un état de relaxation profond afin que votre conscient s’efface suffisamment pour qu’une autre entité prenne le contrôle de votre main.

Pour vous mettre dans cet état, imaginez une vague de relaxation venant détendre progressivement chaque partie de votre corps en instaurant un sentiment de lourdeur, de chaleur et de bien-être. Imaginez ensuite un escalier de 20 marches. A chaque marche descendue, vous vous sentez deux fois plus détendu et entrez plus profondément à l’intérieur de vous-même.

 

 

Imaginez par la suite que votre tête couronnée d’une magnifique fleur de lotus s’ouvre à l’énergie de l’univers. Imaginez une colonne de lumière blanche descendant de l’univers et pénétrant par le coeur de la fleur de lotus qui parcourt votre colonne vertébrale et s’échappe par vos pieds, par lesquels des racines sortent pour se connecter à la terre nourricière.

 

 

 

Votre stylo est toujours en lévitation au-dessus de la feuille. Quand votre inconscient est prêt, votre stylo peut enfin toucher le papier. Vous vous sentez dans un état de relaxation très profond, quasi hypnotique. La séance d’écriture automatique peut alors commencer.

 

 

Laissez-vous aller, laissez-vous guider par votre inconscient. Au début, certaines séances ne seront pas vraiment prolifiques. Persévérez et voyez en ces séances de méditation profonde un excellent moyen de vous détendre et d’en apprendre plus sur vous-même!

Une fois que vous avez le sentiment d’avoir écrit ce que vous aviez à écrire, remerciez votre inconscient et sortez progressivement et tranquillement de cet état méditatif. Vous pouvez alors commencer à relire ce que vous avez griffonné et réfléchir à cet échange avec votre inconscient.

Il se peut que l’interprétation ou la relecture de vos notes ne soient pas immédiatement compréhensibles. Ne vous en faites pas, cela viendra en son temps! Laissez passer du temps pour relire ce que vous avez écrit. Parfois, dans ces cas-là, tout devient plus limpide à tête reposée.

 

En guise de conclusion

 

Personne ne peut imaginer les pouvoirs de l’inconscient sur nos activités, dont l’écriture. Nos idées d’écriture prennent racine dans notre passé, dans notre vécu, dans nos histoires personnelles, dans nos rêves parfois, dans nos griefs, dans nos sentiments de joie.

Les ressources de l’inconscient sont illimitées, mais elles ont besoin d’être régulièrement alimentées, car elles travaillent pour nous. C’est nous qui déterminons l’avenir de nos histoires à travers notre inconscient! Notre esprit est doté de pouvoirs magiques, à notre insu. Il n’y a plus qu’à aller cueillir les bienfaits de tout cela! C’est à portée de notre main…à nous de nous en saisir, quel que soit la technique que nous choisirons par ailleurs!

 

 

 

 

 


Laurence Smits

Passionnée de lecture et d’écriture, de voyages et d’art, je partage mes conseils sur l’écriture.

3 commentaires

lucette smits · 7 janvier 2020 à 15 h 45 min

C’est sûrement très intéressant de faire un essai d’écriture automatique, pour voir ce que notre inconscient nous a dicté

Catherine GONIN · 8 janvier 2020 à 1 h 01 min

C’est marrant : le dernier texte que j’ai écrit ( proposition 42) parle de l’écriture automatique, mais je ne l’ai jamais pratiquée. Encore un article super intéressant.

Caroline Jeuthe · 30 janvier 2020 à 12 h 24 min

Ça tombe à pique, merci pour tous ces conseils, à l’inspiration…. 😉
A très vite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *